8 œuvres à découvrir avant leur adaptation en séries (automne 2015)

Jessica Jones

Le business des adaptations a toujours existé et, si cela ne garantit pas la production systématique de séries de qualité, cela permet régulièrement de découvrir des œuvres à côté desquelles on serait peut-être passé. Pour aider à s’y retrouver, Critictoo a décidé de dresser régulièrement une liste composée de livres, films ou encore comic books qui sont portés à l’écran afin d’orienter ceux qui aiment connaitre l’œuvre d’origine avant de découvrir l’adaptation.

À l’approche du lancement de la nouvelle saison américaine, c’est le moment opportun de se plonger dans les œuvres qui ont inspiré quelques nouveautés de la rentrée. On ne s’arrête cependant pas qu’à ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique, nous orientant aussi vers l’Angleterre qui promet de nous délivrer l’adaptation de quelques classiques comme elle sait si bien le faire.

Retrouvez ci-dessous 8 œuvres à découvrir avant leur adaptation en séries :

Limitless, Bradley Cooper consomme du NZT devant la caméra de Neil Burger

Limitless, avec Bradley Cooper

Comme Dominion l’a prouvé sur Syfy, on peut prendre n’importe quel film pour servir de point de départ à une série et développer toute une mythologie. Dans un ordre d’idée similaire, CBS adapte Limitless en série non pas en revisitant le film, mais en plaçant l’histoire dans la continuité. Avant de découvrir comment la mystérieuse drogue nommée NZT va aider le FBI à résoudre des affaires, on peut découvrir comment celle-ci a permis à Bradley Cooper de regagner confiance en lui et de changer son existence dans le film de Neil Burger.

Minority Report, l’adaptation de la nouvelle de Philip K. Dick par Steven Spielberg

Minority Report

Comme Limitless, la série adaptée de Minority Report pour FOX prend place après les évènements du film – ce qui est sûrement préférable. Le long-métrage de Steven Spielberg qui adapte lui-même une nouvelle de Philip K. Dick interroge sur la notion de libre arbitre en compagnie de Tom Cruise dans la peau d’un membre de la division PreCrime de Washington DC qui arrête les crimes avant qu’ils ne se produisent. Du moins, jusqu’à ce que le système se retourne contre lui. L’ensemble nous entraine dans un monde futuriste aussi fascinant qu’inquiétant qui possède une approche un peu trop didactique, mais reste aujourd’hui encore un film possédant un propos qui n’a pas perdu de sa force.

Les enfants d’Icare, un classique signé Arthur C. Clarke

Les enfants d'Icare ou Childhood's End

Syfy a décidé entre autres de revenir à de la SF classique et quoi de mieux alors que d’adapter un classique pour le faire ? Elle n’a pas choisi le plus évident avec Childhood’s End, roman d’Arthur C. Clarke sorti en France sous le titre Les enfants d’Icare. Au moins, elle affiche des ambitions qu’on ne peut que féliciter en adaptant cette histoire qui commence avec l’arrivée de gigantesques vaisseaux envahissant la Terre. Ces derniers sont occupés par les suzerains, des extra-terrestres qui disent apporter la paix et ils ne tardent pas à imposer leur volonté de procéder à un désarmement général, de guérir la maladie, d’endiguer la faim et la misère. Que se cache-t-il réellement derrière cette apparente utopie ? Une question qui trouve une réponse déstabilisante et qui a donc marqué des générations de lecteurs et peut-être bientôt, les spectateurs de Syfy.

Le Maître du Haut Château, l’uchronie de Philip K. Dick

The Man in the High Castle

Adaptation du roman de Philip K. Dick publié en France sous le titre Le maître du haut château, The Man in the High Castle est l’une des (nouvelles) séries Amazon les plus attendues, grâce un pilote qui a exposé tout le potentiel de la série. Cette uchronie nous entraine dans un monde où les Alliés n’ont pas remporté la Seconde Guerre mondiale. L’action se déroule en 1962 alors que les nazis occupent la côte Est américaine et les Japonais ont le contrôle de la côte ouest, et seule une partie du Midwest n’a pas encore été départagée. Le fascisme domine donc le pays, les juifs qui ont survécu vivent sous de fausses identités et la résistance est éparpillée et peu présente. Avec Hitler qui a un pied dans la tombe, les Japonais s’apprêtent à gagner du terrain.

Les Dix Petits Nègres d’Agatha Christie

Les dix petits nègres

Après Partners in Crime, BBC One poursuit avec Agatha Christie à l’occasion des 125 ans de la romancière — une excuse comme une autre pour adapter de nouveau un classique comme Dix Petits Nègres aka And then there were none. Peut-être le roman le plus connu de la Reine du Crime, il met en scène dix personnages qui n’ont en apparence aucun point commun. Ils sont conviés à se rendre sur une île, avec un couple de domestiques responsables de s’occuper d’eux et personne d’autres dans les environs. Pourtant, bien qu’ils soient les seuls résidents, ils sont mystérieusement assassinés l’un après l’autre d’une manière qui rappelle les dix couplets d’une comptine. Qui est le responsable et se cache-t-il parmi eux ?

Guerre et Paix, le pavé de Léon Tolstoï

Guerre et Paix

Annoncée pour la saison hivernale sur BBC One, il est plus que préférable de s’y prendre tôt pour (re)découvrir Guerre et Paix, brique de plus de 1000 pages de Léon Tolstoï. Cette œuvre massive et classique de la littérature russe plus que difficile à résumer nous plonge dans l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier pour aborder le fatalisme et la question du libre arbitre qui n’a que bien peu de valeur en plein cœur de l’Histoire.

Rebelle, la princesse de Pixar

Rebelle (Brave)

Empruntant autant que possible au catalogue Disney pour délivrer une relecture de multiples contes de fées, Once Upon a Time accueille dans sa saison 5 une princesse « moderne » en la personne de Merida, qui nous vient des studios Pixar. L’héroïne de Brave (ou Rebelle chez nous) est donc une Écossaise qui défie les vieilles coutumes lorsqu’elle refuse de se fiancer et affirme son désir d’être archère. Le premier conte de fées de Pixar se concentre avant tout sur la relation conflictuelle entre une mère et sa fille qui doivent apprendre à travailler ensemble pour progresser.

Alias, le comic book Marvel

Jessica Jones

Après Matt Murdock aka Daredevil, Marvel/Netflix s’intéresse à Jessica Jones. Création de Brian Michael Bendis (au scénario) et Michael Gaydos (au dessin), Jessica Jones fut l’héroïne de deux séries avant de devenir membre des New Avengers. N’allons cependant pas trop vite et on peut donc commencer par Alias où l’on rencontre pour la première fois cette ancienne superhéroïne devenue détective privée. La série explore ainsi le passé de la jeune femme et nous révèle ainsi qui elle est en même temps qu’elle tente elle-même de faire face à ses traumatismes. Le tout avec pas mal d’injures. (Alias est actuellement épuisée en français, mais reste trouvable sur le marché de l’occasion ou peut-être dans certaines boutiques ayant encore de vieux stocks. La série sera rééditée chez nous à partir de janvier. Vous pouvez aussi vous tourner vers l’original).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link