11 épisodes incontournables de Community pour replonger dans le monde déluré de Dan Harmon

3 Août 2016 à 16:00

Community

Au long de son existence mouvementée faite d’annulations et de retours, Community – la sitcom déjantée de NBC puis Yahoo ! – a su nous offrir ce qui pouvait se faire de meilleur en terme de comédies à l’époque. En six saisons (et un film ?), la série s’est faite aussi singulière qu’inconstante, aussi imparfaite qu’inventive quand il s’agissait de nous narrer le quotidien de ce groupe d’adultes en reprise d’études dans un collège communautaire miteux. Greendale a alors été le laboratoire d’épisodes-concepts, de batailles dantesques, mais surtout de la création d’une bande d’amis en prise avec le fait d’être adulte dans un monde qui n’en veut plus vraiment.

Des pépites d’épisodes jalonnent alors leur parcours, en voici une sélection de ce que la série nous a offert de mieux.

Community Modern Warfare

Modern Warfare (1.23)

Les annales des meilleurs épisodes de Community ne pourraient faire sans la présence de la première guerre de paintball de Greendale. Quand Dean Pelton (Jim Rash) promet au dernier étudiant debout de pouvoir choisir son emploi du temps, le campus se retrouve sens dessus dessous. Modern Warfare est alors le théâtre loufoque d’un affrontement qui aura ses suites, mais qui parvient pour le moment à déployer tout ce qui fera l’ADN de Community : des références, des hommages, des running gags qui n’empêchent pas aux intrigues d’avancer dans des directions incontrôlables. Cet épisode permet aussi de faire table rase – littéralement – de la tension sexuelle entre Jeff (Joel McHale) et Britta (Gillian Jacobs), jouant parfaitement des dynamiques installées entre les personnages pour faire rire. En somme, c’est l’épisode qui installe tout ce que Community est et sera.

Community Abed's Uncontrollable Christmas

Abed’s Uncontrollable Christmas (2.11)

Abed (Danny Pudi) voit tout le monde en animation stop-motion, ce qui inquiète ses amis. Esprit de Noël et inventivité narrative s’invitent dans ce brillant épisode où il est surtout question d’ausculter la manière dont Abed réagit avec le monde extérieur et ses perturbations. Par l’excentricité de son récit et son choix de réalisation, Abed’s Uncontrollable Christmas est, à mon sens, un des meilleurs épisodes faits à la télévision tant il dépeint ingénieusement la psychologie complexe d’un personnage à travers sa propre représentation du monde sans oublier de faire rire et d’émouvoir comme jamais. Un grand moment.

Abed : « It’s the first season of Lost on DVD »

Pierce : « That’s the meaning of christmas ? »

Abed : « No. It’s a metaphor. It represents lacks of payoff. »

Community Advanced Dungeons and Dragons

Advanced Dungeons and Dragons (2.14)

La seconde saison n’est définitivement pas avare en excellents épisodes comme nous le prouve Advanced Dungeons and Dragons. Exploitant le concept du jeu de rôles Dungeons and Dragons, l’épisode nous montre une partie chaperonnée par Abed pour le groupe qui tente de remonter le moral de « Fat Neil », un de leurs camarades. Mais Pierce (Chevy Chase) décide de n’en faire qu’à sa tête et de ruiner le jeu. D’une honorable intention, les choses empirent et la partie devient incontrôlable, au bonheur de nos zygomatiques et des scénaristes qui s’en donnent à cœur joie. Si les dialogues peuvent être un peu compliqués à suivre pour les néophytes du jeu, ils n’en restent pas moins hilarants dans ce que cela révèle des personnages et Advanced Dungeons and Dragons réussit même à nous rendre Pierce sympathique et drôle. L’épisode aura une suite dans la saison 5 (Advanced Advances Dungeons and Dragons) qui, si elle n’est pas aussi bien construite, ne fait pas honte à ce must-see de la série.

Community Paradigms of Human Memory

Paradigms of Human Memory (2.21)

En confrontant Britta et Jeff sur leur liaison, le groupe se remémore une année riche en événements, mais se rend rapidement compte que chacun a sa propre version.

Community utilise souvent la narration d’un récit par les personnages pour en extraire l’hypocrisie. Ici, à travers des flashbacks construits de toutes pièces, on retrace une histoire qui n’a jamais une version exacte, chaque membre du groupe ne pouvant se départir de son point de vue. En plus d’interroger la place du narrateur dans une intrigue et la confiance qu’on lui donne, cet épisode nous montre une alchimie parfaite entre tous les personnages, une ode à l’amitié qui se donne de manière absurde, mais belle.

Jeff : « Abed, stop being meta. Why are you taking anything what’s happened to us and shoving it up its own ass ? »

Community A Fistfull of Paintballs

A Fist Full of Paintballs/For A Few Paintballs More (2.23/2.24)

La saison 2 de Community se termine sur la seconde guerre de paintball de Greendale dans un double épisode en hommage au western, mais aussi à Star Wars quand le campus est envahi par une autre université. En deux ans, la série a su installer un univers où l’on se sent assez à l’aise pour se laisser porter sans filets. On l’aura compris, Greendale ne répond à aucune règle sociale normale et voir des Stormtroopers envahir une guerre d’étudiants armés de pistolets de peinture semble presque anodin. Une fin de saison en fanfare qui nous fait languir à une troisième encore plus déjantée, si une telle chose est possible.

Community Remedial Chaos Theory

Remedial Chaos Theory (3.04)

Cet épisode est sans aucun doute un des plus brillants de la série. Ce qui débute comme une soirée chez Troy (Donald Glover) et Abed tourne rapidement à l’exploration d’une multitude de timelines quand il s’agit de déterminer qui va aller chercher les pizzas. Un coup de dés n’abolit pas le hasard ni les petits détails qui, de répétition en répétition et de timeline en timeline, n’en finissent plus de faire rire. Remedial Chaos Theory est un épisode phare de la série, établissant le précédent de la « darkest timeline » qui reviendra hanter les personnages, un épisode-concept poussé qui prouve toute l’ambition que la série peut avoir.

Shirley (à Jeff) : « Dr. Shirley says mini pies are the best medicine. »

Jeff : « Then, I’d like to see her degree. »

Community Basic Lupine Urology

Basic Lupine Urology (3.17)

Community a maintes fois construit ses épisodes comme des hommages à des films ou des séries et c’est ici le cas avec Law And Order quand un projet de biologie du groupe est mystérieusement détruit. L’épisode joue parfaitement de l’ambiance et de la dynamique des deux shows pour donner un mélange aussi homogène que réussi de ce qu’est une enquête policière et judiciaire au Greendale Community College.

Jeff : « Keep the change Garrett… You know what ? Keep the hot dog. »

Community Digital Estate Planning

Digital Estate Planning (3.20)

Le père de Pierce vient de décéder et il lui lègue son empire si lui et ses amis acceptent de jouer à un jeu vidéo dans lequel le patriarche incarne le Big Boss à abattre. Comme de coutume avec eux, le groupe va s’investir plus que de mesure dans cette quête.

Abed et son besoin de contrôle du monde virtuel, les gaffes d’Annie (Alison Brie) et Shirley (Yvette Nicole Brown), la relation entre Pierce et Jeff, Giancarlo Esposito en guest… Digital Estate Planning est un épisode-concept extrêmement bien réalisé que cela soit dans ses parties réelles ou ses parties utilisant l’esthétique 8-bit. Community réinvestit le jeu vidéo pour l’utiliser comme métaphore pour le deuil. Si l’exercice ne surprend plus en fin de saison 3, il est suffisamment ingénieux pour être touchant et efficace.

Community Repilot

Repilot – Introduction to teaching (5.01/5.02)

Un reboot de Community est à l’ordre du jour de l’ouverture de la cinquième saison. Avec le retour de Dan Harmon aux commandes et après une saison 4 catastrophique, la série nous revient avec un double épisode qui met en scène le retour du groupe (moins Pierce) dans une université en lambeaux où Jeff, après avoir voulu attaquer l’école et embrigadé ses amis avec lui (Repilot), deviendra professeur pour pouvoir la sauver (Introduction to Teaching). L’humour et la narration « méta » fonctionnent à plein tube, d’un jusqu’au-boutisme qui se fait parfois lourd dans la série, mais marche formidablement bien ici. Community revient en force en se moquant de son passé, prédisant ses futures aventures tout en nous faisant redécouvrir qu’après une année désastreuse, elle en a encore dans les tripes pour nous faire rire.

Abed : It’s like the season 9 of Scrubs, except Zach Braff only stayed for 6 episodes.

Troy : What ? After all the show did for him ?

Community Cooperative Polygraphy

Cooperative Polygraph (5.04)

Pierce est mort et son huissier, incarné par le fabuleux Walter Goggins, fait passer le groupe au détecteur de mensonges pour déterminer lequel d’entre eux est responsable du meurtre présumé de leur ami.

Les « bottle épisodes » de Community sont assez inégaux, mais celui-ci intervient pour un événement qui le justifie totalement et pour lequel il se révèle exceller. Qu’un membre du casting principal quitte le bateau arrivera de nouveau par la suite, mais ici, le deuil qui se construit autour d’une dernière volonté absurde de Pierce lui rend un hommage particulièrement adéquat et brillant. Aucun membre du groupe ne prend le pas sur l’autre, les vérités fusent, entraînant les blagues dans le sillage de moments plus émouvants. L’épisode prépare également la sortie plus qu’honorable qui attend Troy dans l’épisode suivant.

Woman : They’re all lying.

Shirley : We all know that, you judgmental bitch !

Community - Wedding Videography

Wedding Videography (6.12)

À un épisode de la conclusion, Community ne nous offre pas la partition la plus drôle de son existence – quoique le mariage de Garrett (Erik Charles Nielsen), éternel personnage d’arrière-plan, est assez drôle –, mais charme particulièrement par son analyse pertinente du groupe et de la manière dont ils sont co-dépendants les uns des autres, pour le meilleur comme pour le pire. Sans verser dans les bons sentiments, Wedding Videography réussit à capturer un moment de communion qui aura manqué à la seconde partie de la série et à délivrer un épisode vraiment bon.

Frankie : « You litteraly just defined co-dependency. »

Jeff : « What’s it called ? Synergy ! »

* * *

Community a également connu sa période de disette avec l’exécrable saison 4 où presque tous les épisodes sont à jeter. Et même si, de manière générale, la série a baissé en qualité et surtout en constance après la troisième saison, elle aura su tout au long de ses saisons nous offrir des histoires aussi belles que folles. Si cette sélection peut être un must-see de ce qu’elle a fait de meilleur, chaque épisode peut résonner différemment pour le spectateur. Vous faire une rétrospective pour les vacances ? Pourquoi pas ?

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link