Constantine affronte la mort dans Garth Ennis présente Hellblazer

21 Fév 2015 à 11:10

Hellblazer

I Walk My Path Alone… Who Would Want To Walk With Me ?

C’est sous la plume de Garth Ennis que John Constantine prononça cette phrase, qui fut reprise à la fin du pilote du show NBC. Elle se trouve (traduite) dans les premières pages de Garth Ennis présente Hellblazer : Tome 1, publié chez Urban Comics à la fin de ce mois de février.

Une partie de ce qui se trouve dans ce recueil a déjà été éditée en France – chez Panini – mais pas tout. Un certain nombre de numéros de la série Hellblazer fut publié en France entre 2002 et 2011 (dont quelques-uns aux Éditions Thot), mais difficile de dire que le magicien et fumeur invétéré soit parvenu à trouver un véritable public chez nous.

Il est évident qu’Urban Comics souhaite changer cela, optant alors par la même occasion par (re)lancer la série publiée sous le label Vertigo aux États-Unis (et aujourd’hui terminée avec 300 numéros à son actif) avec le run de Garth Ennis. La maison d’édition mise avant tout plus sur la popularité de l’auteur pour attirer l’attention du lecteur.

Bien avant Garth Ennis, John Constantine – création d’Alan Moore et Stephen R. Bissette – fit sa première apparition dans The Saga of the Swamp Thing #37 (en juin 1985). Il obtint ensuite sa propre série qui fut confiée à Jamie Delano, se chargeant de bâtir un univers autour de l’anti-héros.

Son travail (et ce qui s’est déroulé dans Swamp Thing) sert d’ailleurs en partie d’inspiration à l’adaptation télévisuelle, bien qu’il existe tout un monde entre ce que faisait Delano sur Hellblazer et la série Constantine. Horrifique par son ambiance et non par sa violence, fortement engagée politiquement (à l’ère Thatcher) et dérivant occasionnellement vers du surréalisme, nous sommes à dix mille lieues de son portage au petit écran.

Hellblazer #41Reste à Garth Ennis de prendre la suite pour poser son empreinte indélébile sur Hellblazer. Alors âgé de 21 ans, le style d’Ennis manque encore d’une certaine maturité et son approche du personnage diffère de façon notable de son prédécesseur. Cela ne l’empêchera pas de s’offrir une arrivée marquante sur le titre en confrontant Constantine à sa propre mort lorsqu’il apprend qu’il a un cancer dans l’aujourd’hui classique histoire « Dangerous Habits » (Dépendance mortelle).

S’il faut légitimement passer sur quelques références directes à des storylines de Delano (qui ne sont pas essentielles à la compréhension), cette storyline se présente comme un très bon point d’entrée.

La maladie se révèle être l’occasion parfaite pour à la fois, reposer les bases de l’univers de John et le lancer dans une nouvelle direction. Entre adieux à ses proches (sa sœur, Chaz) et introduction de nouveaux personnages (Kit, The First of The Fallen) et conflits, Garth Ennis prend très vite ses marques et installe ses éléments mythologiques plus axés sur la chrétienté (avec les anges et les démons). En plus de la présence du dessinateur Steve Dillon, les lecteurs de Preacher retrouveront les prémices d’idées qui seront reprises dans cette série phare de l’auteur.

Avec une réelle mise en valeur de la vie privée de Constantine, Garth Ennis se démarque sans aucun doute à travers la place offerte à la romance entre John et Kit qui fait souffler un certain vent de fraicheur et au développement progressif et bienvenu de Chaz. Il a aussi un penchant plus prononcé pour la violence.

Garth Ennis présente Hellblazer tome 1 est certainement, de la part d’Urban Comics un choix judicieux pour réintroduire John Constantine en France. Frôlant presque le reboot dans son interprétation du personnage (avec un penchant plus prononcé pour l’alcool) avec un style fort éloigné de celui de Delano, les premiers numéros signés Ennis permettent alors de pénétrer aisément l’univers du magicien et d’y trouver ses marques.

Garth Ennis présente Hellblazer : Tome 1 est disponible à la vente à partir du 27 février.

Tags : Constantine moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link