Cult Character : Jack O’Neill (Franchise Stargate)

Après l’arrêt brutal de Stargate Universe en mai dernier, marquant ainsi la mort (temporaire ?) de  toute la franchise, retour sur le personnage le plus emblématique de l’univers Stargate, Jack O’Neill, interprété par Richard Dean Anderson.

Nous faisons connaissance pour la première fois avec Jack O’Neill dans le film Stargate (1994) de Roland Emmerich. Il est alors incarné par l’acteur Kurt Russell. Ce O’Neill (avec un seul « l » à l’origine) est présenté comme un militaire froid, torturé et dénué d’humour. Il est profondément attristé par la décès tragique de son fils, Charlie – dont il se sent seul responsable –, et par la rancœur tenace de sa femme, Sara, à son égard. N’ayant plus rien à perdre, le Colonel O’Neill décide de participer à la mission (suicidaire à l’origine) sur la planète Abydos. Sur celle-ci il rencontre le jeune Skaara avec qui il se liera d’amitié, devenant une sorte de figure paternelle pour lui. Un personnage alors bien loin du O’Neill que nous connaissons tous !

Le succès du film aidant, une série télévisée baptisée Stargate SG-1 voit le jour en 1997, sous la houlette de Brad Wright et Jonathan Glassner. Elle exploite de nouveau O’Neill, incarné désormais par Richard Dean Anderson. Celui-ci est dès lors présenté d’une tout autre façon. Le show va d’ailleurs très rapidement décider de laisser tomber la storyline autour de la mort de son fils (dès le sixième épisode de la saison 1 !), afin d’offrir au personnage un ton plus léger et humoristique, faisant même de lui un vrai fan de The Simpsons. Fini le O’Neill glacial, introverti et suicidaire du film, place désormais à un O’Neill drôle et cynique à souhait.

Chef de l’équipe d’exploration SG-1, O’Neill a su tisser au fil des années des liens solides avec ceux qui sont sous ses ordres, que ce soit avec le Dr Daniel Jackson, avec qui il entretient une relation assez délicate, n’arrivant pas à se « comprendre » mutuellement, philosophiquement parlant, mais aussi avec le jaffa Teal’c, ancien Chef de la garde suprême du Seigneur Apophis, sur qui il porte un regard parfois tendre, mais toujours respectueux, marque d’une grande considération. Dans sa lutte sans relâche contre les Goa’ulds, O’Neill est toujours à ses côtés, n’hésitant pas à le défendre contre la « phobie » extraterrestre du Colonel Maybourne. Ayant tout à apprendre des coutumes jaffa, O’Neill est d’ailleurs assez souvent présenté par Teal’c comme son « élève », preuve qu’une réelle et forte amitié est née entre ces deux guerriers vaillants, courageux et profondément attachés à leur liberté face à la menace Goa’uld.

Avec Samantha Carter, c’est à un niveau différent que cela se jouera. Leur relation évoluera grâce à de multiples sous-entendus et des échanges de regards complices. Du fait du cadre militaire de la série qui est assez justement dépeint, les sentiments qui existent entre O’Neill et Carter ont été plus suggérés qu’autre chose – ce qui semble être devenu un jeu entre les scénaristes et les spectateurs à la longue. De plus, même s’il est allergique au discours scientifique incompréhensible de Carter, O’Neill a un profond respect pour elle et ses aptitudes plus que nécessaires en cas de situation périlleuse pour SG-1.

À côté de ça, le Colonel O’Neill a énormément évolué au fil des années. Il était un soldat expérimenté, obéissant, mais pas forcément aveuglément. Dès qu’une situation lui semble injuste, irraisonnable ou dangereuse, il n’hésite pas à faire part à ses supérieurs de son ressentiment et de ses craintes. Il se soulève surtout face à l’influence du pouvoir politique dans le programme Stargate, comme l’illustre sa farouche opposition au Sénateur Kinsey qui souhaitait prendre le contrôle du SGC. Cela ne l’a pourtant pas empêché d’être d’obtenir le grade de Brigadier général, suite à la victoire de la Terre contre le Seigneur Anubis en fin de saison 7. Il a, par ailleurs, commandé le SGC durant la saison 8 de SG-1, non sans quelques difficultés, avant d’être promu Major Général, puis Lieutenant Général au Pentagone, afin d’assurer la défense de la Terre. Il a atteint, en quelque sorte, sa période de « maturation », devenant plus raisonnable et moins « tête brulée » que dans les débuts. De par sa bravoure au combat contre les armées Goa’ulds et son ingéniosité, O’Neill a su attirer le respect et l’admiration de plusieurs races extraterrestres rencontrées au cours de leurs missions, comme les Tollans, les Nox et, surtout, les Asgards, ces derniers ayant même baptisé un de leur vaisseau nouvelle génération en son honneur. Tout un symbole ! C’est d’ailleurs grâce à lui que le peuple du Commandant Thor est débarrassé de la terrible menace des Réplicateurs, affirmant même avoir sauvé sa « peau grise et gluante » à de nombreuses reprises.

Avec ses huit saisons dans SG1 et ses quelques apparitions dans les spin-offs Atlantis et Universe, Jack O’Neill aura durablement marqué l’univers Stargate, grâce à son humour et son autodérision qui sont devenus sa marque de fabrique, mais aussi pour avoir sauvé la Terre face à de multiples ennemis. De par son courage, sa loyauté, son humilité et sa grande sensibilité, le personnage de O’Neill sera à jamais gravé dans nos esprits.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires