Damian Lewis : de Band of Brothers à Billions

Damian Lewis

Après avoir incarné Nicholas Brody durant les premières saisons de Homeland, Damian Lewis est maintenant à la tête du thriller financier Billions. L’acteur endosse le rôle d’un américain issu de la classe moyenne qui a grimpé les échelons, comme il a su lui-même se faire une place sur le petit écran, qu’il soit britannique ou américain…

Il était une fois…

De son nom complet, Damian Watcyn Lewis est né un 11 février 1971 à Londres, appartenant à une famille aisée comprenant des baronnets et des chevaliers. Sa mère Charlotte, a eu deux enfants d’un précédent mariage avant d’épouser son père J. Watcyn Lewis, un riche courtier en assurances, avec qui elle a Damian, et quelques années plus tard, un autre fils. Son grand-père maternel Ian Frank Bowater fut maire de Londres et l’épouse de ce dernier était une descendante de Bertrand Dawson, 1er vicomte de Dawson of Penn (médecin de la famille royale britannique), ainsi que du philanthrope Alfred Yarrow.

À 8 ans, il se rend à Ashdown House, une prep school (école préparatoire) où il fait ses débuts sur les planches dans la peau d’un policier dans The Pirates of Penzance. Il marche ensuite dans les pas de son grand-père et de son demi-frère en rejoignant la prestigieuse et élitiste école qu’est Eton.

Il y a un an de pause passé en Afrique avant que Damian Lewis intègre en 1990 la Guildhall School of Music and Drama à Londres – une école d’art dont il ressort diplômé en 1993. Il fait d’ailleurs ses débuts devant la caméra pour le téléfilm Micky Love cette année-là. Bien qu’ayant décidé de devenir acteur à l’âge de 16 ans, il a tout de même eu une autre carrière : vendeur d’alarmes pour voitures, qui n’est pas une période heureuse de sa vie – selon ses propres dires.

Quoi qu’il en soit, après Guildhall, Damian Lewis travaille pour des compagnies de théâtre en Angleterre et à New York, dont la Royal Shakespeare Company où il incarne entre autres Don John (Much Ado About Nothing) et Posthumus (Cymbeline).

Les débuts à succès sur le petit écran

Après plusieurs années à développer une carrière dans la scène théâtrale Londonienne, Peter Kosminky le choisit pour tenir l’un des rôles de Warriors, minisérie BBC qui suit des Casques bleus durant la guerre en Bosnie-Herzégovine.

Quelques mois après, Damian Lewis se rend à Los Angeles pour auditionner pour Band of Brothers devant Steven Spielberg – qui a vu l’acteur au théâtre dans Hamlet en 1995. Il est alors engagé pour incarner le lieutenant Dick Winters dans cette série retraçant l’histoire des soldats de la Easy Company, du 506e régiment d’infanterie parachutée, de la 101e Division Aéroportée US de ses débuts et jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Damian Lewis décroche plusieurs nominations pour sa performance, dont une aux Golden Globes.

Avant la diffusion de Band of Brothers (Frères d’armes — 2001), la vie personnelle de l’acteur est marquée par une tragédie, sa mère mourant dans un accident de voiture en Inde. Pour Damian Lewis, c’est l’un des moments les plus difficiles de son existence.

Sa carrière se trouve en tout cas à un premier tournant. En plus de Band of Brothers, il attire l’attention en Angleterre avec The Forsyte Saga (2002). Dans cette adaptation de l’œuvre de John Galsworthy, il incarne le rigide Soames Forsyte, un avocat qui s’éprend de la belle et jeune Irene Heron (Gina McKee). Pour jouer dans cette série, il refusa par ailleurs un rôle dans le long-métrage Black Hawk Dawn.

Des rôles moins marquants au cinéma… et Life

Jusque-là, la carrière de Damian Lewis se déroulait principalement sur les planches et à la télévision. Cela change avec Dreamcatcher, l’attrape-rêves (2003), une adaptation de Stephen King qui ne rencontre pas vraiment le succès. Par la suite, l’acteur décroche divers rôles au cinéma, mais aucun ne fut aussi marquant auprès du grand public que ce qu’il peut faire à la TV.

On peut alors s’arrêter principalement sur Keane (2004), une réalisation de Lodge Kerrigan qui se centre sur un père schizophrène à la recherche de sa fille (Abigail Breslin) qu’il a supposément perdu. C’est un rôle qu’il a d’ailleurs choisi grâce à Helen McCrory, rencontrée au théâtre sur la pièce Five Gold Rings et qu’il épouse en 2007. Le couple a deux enfants, Manon et Gulliver.

Toujours du côté du cinéma, il tient le rôle d’un tueur à gages qui se reconvertit dans The Baker (2007), un film réalisé par son frère Gareth et sur lequel il est aussi coproducteur. Il cenchaine avec The Escapist (Ultime Évasion, 2008), où il joue caïd dans une prison anglaise.

Damian Lewis retourne sur le petit écran américain avec Life, série policière NBC pas comme les autres. Il y incarne alors durant deux saisons Charlie Crews, flic zen qui a passé 12 ans en prison avant d’être innocenté grâce à des tests ADN.

Après l’annulation de Life, l’acteur retourne au théâtre pour une adaptation du Misanthrope de Molière signée Martin Crimp avec Tara Fitzgerald, Dominic Rowan et surtout Keira Knightley, qui faisait ici ses débuts sur les planches et attira beaucoup l’attention. Dans des registres diamétralement opposés, il joue à cette même période un chevalier dans la comédie Your Highness (2011) avec Danny McBride et James Franco et campe un policier qui enquête sur le trafic d’enfants à Londres dans Stolen (2011), téléfilm diffusé sur BBC One.

Mandy Patinkin, Claire Danes et Damian Lewis pour Homeland

Le tournant Homeland qui mènera à Billions

L’échec de Life compliqua quelques années plus tard la tâche à Alex Ganza, showrunner sur Homeland qui souhaitait engager l’acteur. Showtime voulait alors Ryan Philippe. À l’arrivée, Lewis finit par être choisi pour incarner Nicholas Brody dans Homeland.

Il devient ainsi un sergent américain porté disparu depuis le début de la guerre en Irak qui est retrouvé huit ans plus tard. Alors qu’il doit se reconstruire une vie, l’agent de la CIA Carrie Matheson (Claire Danes) pense qu’il représente un risque pour la sécurité nationale. Pour ce rôle, Lewis obtint plus d’une nomination et décrocha un Emmy Award et un Satellite Award en 2012, ainsi qu’un Golden Globe en 2013. Alors qu’Homeland se poursuit, l’histoire de Nicholas Brody toucha à sa fin (tragique) dans la conclusion de la saison 3. L’acteur refit tout de même une apparition dans la série pour un épisode de la saison 4.

Cela nous mène en 2014. Il ne faut alors pas longtemps à Damian Lewis pour faire son retour sur Showtime. Il devient l’une des têtes d’affiche (avec Paul Giamatti) de Billions en 2016. La série nous raconte la collision entre deux titans, le Procureur des États-Unis Chuck Rhodes (Giamatti) et le roi de la finance Bobby « Axe » Axelrod (Lewis). La série en est à sa troisième saison, qui est diffusée cette année sur la chaine payante américaine.

Politique, espionnage et plus encore

Dans tous les cas, Damian Lewis continue de voyager entre l’Angleterre et l’Amérique, ce qui lui permet de participer à différents types de projets et d’explorer multiples histoires. Sur les planches londoniennes en 2015, il côtoie John Goodman et Tom Sturridge dans American Buffalo qui s’intéresse au propriétaire d’un magasin alimentaire qui complote pour voler un nickel de buffle qu’il soupçonne avoir vendu pour bien moins cher que sa valeur. En 2017, il obtient d’élogieuses critiques pour sa performance dans The Goat, or Who is Sylvia?

Il renoue également avec Kominsky sur le petit écran pour la minisérie Wolf Hall, consacré à Thomas Cromwell, le conseiller du roi Henri VII. Lewis incarne magistralement ce dernie, avec Claire Foy dans la peau de la reine Anne Boleyn.

S’il trouve plus le succès à la télévision et au théâtre, l’acteur n’a pas pour autant délaissé le cinéma. Ces dernières années, il a prêté ses traits à William Shakespeare dans la comédie familiale Bill (2015) ainsi qu’à Charles Doughty-Wylie dans Queen of Desert (2015), biopic de Werner Herzog qui revient sur la vie de Gertrude Bell incarnée par Nicole Kidman. Il a également reconnecté avec l’univers de l’espionnage grâce à Our Kind of Traitor (Un traître à notre goût, 2016), adaptation d’un roman de John Le Carré.


Aujourd’hui, on peut donc retrouver Damian Lewis dans Billions. La seconde saison est diffusée sur Canal+ en France alors que la troisième arrive en mars sur Showtime. Pas de doute que l’acteur n’a pas finit de faire parler de lui.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires