David Simon, de Homicide à Show Me a Hero

24 Août 2015 à 18:36

David Simon

Ancien journaliste devenu scénariste de séries TV, David Simon est un créateur à mettre dans une case à part. Il occupe une place bien à lui dans le paysage télévisuel américain qu’il a développé avec des séries authentiques et différentes qui parlent de l’Amérique avec honnêteté. Avec HBO qui propose actuellement son dernier projet, Show Me a Hero, le moment est opportun pour revenir sur sa carrière.

Né en 1960 à Washington D.C., David Simon n’a pas suivi des études pour apprendre à écrire pour la télévision, mais pour devenir journaliste. C’est ainsi que, dès le lycée, à la Bethesda-Chevy Chase High School, il participa à The Tattler, le journal de l’école. Une activité qu’il poursuivit durant son temps à l’Université du Maryland en signant des articles pour The Diamondback. C’est d’ailleurs à cette époque qu’il devint ami avec David Mills, lui-même futur producteur et scénariste de séries.

Après avoir obtenu son diplôme, Simon déménagea à Baltimore afin de travailler pour The Baltimore Sun. Nous sommes en 1982 et le journaliste a alors une vision très idéaliste de son métier. Il passa sa carrière au Sun à couvrir les crimes et les affaires de drogues. Il y resta jusqu’en 1995, mais pas de façon continue. En 1987, après une grève qu’il mena à son travail pour cause de coupes budgétaires, l’ambiance changea et il décida de s’éloigner le temps pour se consacrer à un projet journalistique différent. L’idée de celui-ci trouve son origine auprès du détective Brian Lansey qui, deux ans plus tôt, avait dit à Simon que si quelqu’un passait une année à leurs côtés, il aurait du matériel pour écrire un bon livre.

Ainsi, durant l’année 1988, David Simon s’installa au cœur de la division homicide de la police de Baltimore. Il vit avec les policiers, assiste aux arrestations et prend beaucoup de notes. Il en résulta le désormais célèbre « Homicide: A Year on the Killing Streets » (Baltimore : Une année au cœur du crime en français) qui fut publié en 1991 et qui reçut l’année suivante l’Edgar Award dans la catégorie Best Fact Crime, en plus d’avoir été encensé par les critiques littéraires.

Homicide: Life on the Street

Avec un tel succès, l’éditeur du livre chercha à vendre les droits d’adaptation et l’auteur suggéra d’envoyer un exemplaire de l’ouvrage à Barry Levinson, un réalisateur natif de Baltimore. Celui-ci lança le développement de la série Homicide : Life on the Street. Simon refusa d’écrire le Pilot, ne pensant pas posséder les capacités nécessaires. Il finira quand même par signer son premier scénario – celui du season premiere de la seconde saison, Bop Gun –, aidé par David Mills. Un travail qui ne passera pas inaperçu, étant donné que l’épisode en question offrit à Robin Williams une nomination aux Emmy Awards, tandis que Simon et Mills reçurent un WGA Award pour le meilleur scénario dans un drama.

On arrive en 1995, David Simon quitte The Baltimore Sun et devient producteur sur la 4ème saison de la série. À partir de là, il signa bon nombre de scénarios et décrocha une autre nomination aux WGA avec l’épisode Finnegan’s Wake (6.21).

Homicide se termina en 1999, mais Simon poursuivit en parallèle son travail d’auteur en co-signant avec Ed Burns, ancien détective de la police de Baltimore et enseignant, « The Corner: A Year in the Life of an Inner-City Neighborhood », publié en 1997. L’écriture se base une nouvelle fois sur du vécu, Simon s’était, en 1993, de nouveau éloigné du Sun pour ses recherches dans le monde du marché de la drogue, en particulier au coin des rues Fayette et Monroe, toujours à Baltimore.

À son tour, The Corner prit la direction du petit écran, devenant ainsi une mini-série HBO que Simon co-écrivit avec David Mills. Un travail qui fut récompensé par trois Emmy Awards : Meilleure mini-série, Meilleure réalisation pour Charles S. Dutton et Meilleur scénario pour les deux scénaristes.

The Wire (1x02)The Wire (1x02)

Après cette première expérience plus que concluante avec HBO, David Simon et Ed Burns proposèrent le développement d’une série policière. Bien que peu intéressés par avoir un show de ce type sur leur grille, les responsables de la chaine finirent par accepter la production d’un pilote en 2001 et l’écriture de deux épisodes supplémentaires pour avoir une idée d’où cela pouvait aller. C’est ainsi que The Wire vit le jour. Notons qu’à la base, le projet en lui-même est né des frustrations des deux auteurs. Pour l’un, cela venait du fait qu’Homicide était trop éloigné de son livre, pour l’autre, cela venait de ses années dans les forces de Police.

La suite fait partie de l’Histoire de la télévision. Inexplicablement boudée par les diverses cérémonies d’Awards, The Wire finit par obtenir quelques nominations aux WGA et aux Emmy Awards, mais la reconnaissance est principalement arrivée par les critiques et le public qui découvrit en majorité le show à l’approche de sa dernière saison ou après sa conclusion. La série est en tout cas reconnue à présent comme étant une des meilleures qui ait été faite à ce jour.

La fin de The Wire en 2008 ne marqua pas celle de sa collaboration avec HBO qui diffusa cette même année une nouvelle minisérie écrite et produite par Simon et Burns : Generation Kill. Il s’agit encore une fois de l’adaptation d’un livre, sauf que cette fois c’est le journaliste Evan Wright qui en est l’auteur. Ce dernier accompagna une unité de militaire durant l’invasion de l’Irak en 2003 et ramena avec lui un témoignage unique et important.

Cette fois-ci, la reconnaissance fut immédiate, la minisérie se faisant couvrir de nominations et de récompenses, dont plusieurs Emmy Awards.

Treme

Le nom de David Simon rime avec télévision de qualité à présent. Cela est une fois de plus confirmé avec Tremé, une série développée pour HBO qui se déroule à La Nouvelle-Orléans après le passage de l’ouragan Katrina. Pour ce nouveau projet, il a collaboré avec Eric Overmeyer, scénariste et producteur avec lequel il a travaillé sur Homicide et The Wire.

Composée de 4 saisons, Tremé est une œuvre humaniste et une lettre l’amour à la culture de la Nouvelle-Orléans et à ceux qui se sont battus pour la sauver. Une fois de plus saluée par les critiques, la série subie néanmoins le même sort que The Wire, étant ignorée par le grand public pendant tout son temps à l’antenne. Même terminée, elle reste malheureusement confidentielle.

Les séries de David Simon attirent peu, mais cela n’empêche pas HBO de continuer à travailler avec le scénariste, bien au contraire. Leur dernier projet en commun est ainsi Show Me a Hero, une mini-série basée sur le livre éponyme de Lisa Belkin que Simon a développé avec le journaliste William F. Zorzi et le réalisateur Paul Haggis (Collision). L’histoire nous ramène en 1987 à Yonkers dans l’état de New York, aux côtés du jeune maire Nick Wasicsko (Oscar Isaac) qui est pris au cœur d’une crise suite à une décision de justice qui l’oblige à construire dans sa ville des logements sociaux dans un quartier blanc de classe moyenne.

Après Show Me a Hero, les projets de David Simon sont nombreux dont America in the King Years, une mini-série sur Martin Luther King, Jr. et le mouvement des droits civiques dans les années 60 ; mais aussi The Deuce, une série qui nous entrainera à New York dans les années 70 au cœur de la scène pornographique de Times Square avec James Franco dans le premier rôle ; et un projet de série politique prenant place à Capitol Hill à Washington D.C. de nos jours et que Simon développe avec Ed Burns.

Si tout se passe bien, nous devrions donc pouvoir continuer à regarder des séries signées par David Simon pendant un moment encore, ce qui est une bonne chose.

En aparté, le Président Obama invita David Simon pour parler de la guerre contre la drogue.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link