Dear White People est une des meilleures séries de Netflix. La preuve par 5.

Le catalogue de Netflix devient tellement large qu’il est de plus en plus facile de passer à côté d’une série (qui a entendu parler de Lady Dynamite par exemple ?). Dans la masse, un bon nombre de shows ne méritent pas nécessairement d’être mis en avant, mais ce n’est pas le cas de Dear White People qui gagnerait à être bien mieux exposée – et il y a plus d’une bonne raison pour cela, dont 5 sont présentées dans cet article, forcément.

La série Dear White People est une suite au film éponyme de Justin Simien qui est basé sur le livre (également du même nom). Cela dit, il n’y a pas besoin d’avoir vu ou lu quoi que ce soit avant de se lancer dans le show.

Quoi qu’il en soit, l’histoire est celle des étudiants afro-américains de l’université prestigieuse de Winchester. Ils sont une minorité, mais comptent bien se faire entendre et changer les choses, comme le prouve Samantha White (Logan Browning), l’animatrice de l’émission radio qui donne son nom à la série. Elle y dénonce les inégalités raciales et cela fait d’elle la tête d’affiche d’un mouvement social. Pour elle, le combat ne fait que commencer, mais tout le monde ne pense pas comme cela. Cependant, il y a des sujets qui rallient les troupes…

1. de nombreux points de vue et plus de nuances encore

Quand la promotion de Dear White People débuta, Netflix n’a clairement pas su mettre en avant l’approche satirique de la série et le fait que son traitement est bien moins binaire que le titre le suggérait.

Si Sam est la voix de Dear White People, elle n’est pas la seule représentée. La série est un ensemble show et multiplie dès lors les points de vue, ajoutant de nouvelles nuances à des débats de société et d’actualité toujours plus compliqués à chaque fois qu’elle nous entraine dans la vie d’un autre étudiant .

On passe en effet d’un personnage à un autre à chaque épisode, ce qui permet d’observer comme les évènements affecte tout le monde et comment parler de racisme n’est pas aussi aisé que Sam le laisse paraitre (même pour elle).

2. une satire pertinente

Il est en effet question de parler de racisme dans l’Amérique dite « post-raciale », et cela est compliqué, même s’il faut reconnaitre que cela offre un terrain fertile pour une satire pertinente.

Dear White People trouve en effet son humour là où l’on ne l’attendait pas nécessairement. Justin Simien maitrise tellement bien son sujet à présent qu’il parvient à avoir un recul qui l’encourage à n’épargner personne, sans pour autant réduire la portée de son message. Des étudiants les plus engagés à ceux qui semblent ne pas réaliser ce qui se passe autour d’eux, tout le monde a le droit d’être remis en question, et ce, avec bien souvent de l’humour et tact, mais pas seulement. Simien mise aussi sur l’autodérision et n’a pas peur de dénoncer les hypocrisies pour que son message ait un sens et puisse être compris.

3. Un bon mélange entre comédie et drame

Dear White People sait en effet se montrer très légère par moment, mais c’est une dramédie qui n’a pas peur de jouer la carte émotionnelle et de livrer des coups qui laissent des traces. Rien n’étant sans conséquence, cela se transforme rapidement en un parcours initiatique pour ces étudiants qui, dans leurs similitudes ou leurs différences, doivent apprendre à trouver une place dans la société, à faire face aux inégalités et à découvrir qui ils sont véritablement.

4. L’expérience universitaire

En dépit du prisme par lequel l’histoire nous est racontée, Dear White People est une série sur la vie universitaire. Il s’agit de suivre de jeunes adultes qui pensent à leur futur – même si le passé est sans cesse ramené sur les devants pour ajouter en perspective les évènements dans le présent.

On passe peu de temps avec les personnages durant leurs cours, car c’est vraiment l’aspect communautaire du campus qui est mis en avant, mais la série exploite les codes du genre sans chercher à les fuir, ce qui lui permet justement trouver une place de choix dans ce genre qui n’est finalement pas très représenté. Cela lui donne indéniablement un attrait supplémentaire.

5. Une œuvre personnelle

Cela dit, ce qui fait sortir Dear White People du lot est le fait que c’est une œuvre personnelle, dans le sens où Justin Simien a développé son style unique aussi bien dans l’écriture que dans l’esthétisme.

La réalisation est d’un haut niveau, les épisodes mis en scène par Barry Jenkins et Kimberly Peirce notamment sont de toute beauté par exemple. Visuellement, la série impose une réelle identité qui est l’expression du soin particulier qui est porté à tous les aspects de la narration.


Dear White People est tout simplement une excellente série qui a des choses intelligentes à dire, des réflexions pertinentes à argumenter, des débats tendus à offrir et, surtout, une belle galerie de personnages que l’on prend plaisir à suivre.

En deux saisons, elle s’est imposée comme étant une des meilleures séries que Netflix a à proposer, s’avérant être aussi divertissante que substantielle, une combinaison qui est bien plus difficile à réaliser qu’on pourrait le penser.

Tags : Netflix Dear White People moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link