Bilan 2013/14 : Les séries qu’il fallait voir cette saison ? (1/6)

Breaking Bad - Saison 5 Partie 2

Pour faire le bilan de cette saison 2013-14 qui vient de s’achever, la rédaction de Critictoo va répondre à 6 questions afin de mettre en avant les réussites, les échecs, nos déceptions et nos surprises. On commence donc par ce qu’il y a de plus évident, quelles étaient les séries qu’il fallait voir :

Thomas

Évidemment, il était OBLIGATOIRE de voir Breaking Bad. Même si c’était il y a (déjà) presque un an, cette deuxième partie de saison finale a tenu toutes ses promesses et reste dans toutes les mémoires. Violente, étourdissante et spectaculaire, la série a fait, jusqu’ici, de Walter White le personnage sériel le plus marquant des années 2010. Un véritable coup de boule, avec une fin qui, contrairement à bien d’autres, a suscité émotion et satisfaction. Difficile de passer également à côté de True Detective qui a – HBO oblige – réinventé le genre du polar. Même si sa fin m’a fait un peu retomber en termes d’intensité, justement parce qu’elle retrouvait des rails plus balisés de cop show, elle a engendré une passion bien méritée. Ces deux séries ont – exploit – permis de se rappeler que la télé pouvait aussi avoir les moyens de ses ambitions stylistiques. Si les auteurs ont déjà leur heure de gloire, il est temps de rendre hommage aux réalisateurs de séries, qui, parfois, font un meilleur boulot que bien des cinéastes.

Et puis je reste convaincu que The Mindy Project fait partie de ces petites séries pop qui valent le détour. Bourrée de références et plus politiquement incorrecte qu’elle n’en a l’air, Mindy a sans doute trop l’air d’une comédie romantique classique. Ce qu’elle est. Mais avec tant d’autres choses en plus. Parmi la somme de comédies de networks pas drôles qui trouvent une place dans les grilles, il faut soutenir celles qui tentent autre chose. C’est fait.

Fabien

Comme l’a dit Thomas, Breaking Bad et True Detective étaient les séries qu’il était un peu difficile de manquer et elles ont fait énormément de bruit en conséquence. Elles méritaient clairement qu’on en parle autant.

Elles n’étaient d’ailleurs pas les seules, mais si on peut plébisciter Person of Interest et Hannibal sur Critictoo, elles ne font pas autant parler qu’elles le devraient. Elles ont toutes les deux livré des saisons différentes et réussies qui encourageaient la réflexion et qui se sont construites sur de la véritable prise de risques. Dans un style plutôt unique, la saison 2 de Vikings fut particulièrement jubilatoire, exploitant le potentiel effleuré dans la première saison pour devenir réellement intelligente et addictive. De son côté, Treme s’est terminée dans l’indifférence, comme elle a vécu, ce qui ne l’a pas empêchée d’être excellente et trop courte. Pour terminer dans le drama, Fargo s’impose d’un épisode à l’autre comme une incontournable, entre thriller et comédie noire, elle se montre étonnamment réjouissante.

Question comédie, je ne me suis pas trop investi cette saison, mais Alpha House et Silicon Valley sont des nouveautés qui m’ont clairement séduit et que j’ai hâte de retrouver la saison prochaine – tout comme The League et Parks & Rec ne me déçoivent toujours pas. Enfin, il y a Archer qui a tenté de se réinventer et j’ai eu quelques difficultés au début, mais cela a rapidement disparu et le délire a repris de plus belle.

Maxime

La série qu’il fallait voir cette saison est, sans conteste, The Good Wife. Elle est, à mon sens, la meilleure série à l’antenne (et dans la limite de celles que je regarde ou ai regardées). Il n’y a pas eu plus grand plaisir pour moi de suivre Alicia, Diane, Cary et Cie cette année. Que ce soit pour la qualité incroyable de leurs intrigues, la finesse et la subtilité des personnages ou la manière qu’a la série de gérer les événements importants et leurs répercussions, Robert et Michelle King ont démontré qu’être chez CBS ou d’avoir à écrire une saison de 22 épisodes n’était pas une entrave au talent. Avec sa cinquième saison, The Good Wife a atteint le sommet et si l’on peut craindre la descente, je fais assez confiance aux scénaristes pour nous donner encore le meilleur d’eux-mêmes.

Anthony

La saison 9 de How I Met Your Mother : Ils nous auront fait rire et pleurer, parfois énervés. Mais après près d’une décennie passée aux côtés de Ted, Robin, Barney, Marshall et Lily, il était impossible de manquer le retour du gang pour un dernier tour de piste avant fermeture définitive. Avec une ultime saison à la structure narrative particulière, Carter Bays et Craig Thomas ont voulu marquer le coup. Si certaines intrigues ont été étirées en longueur jusqu’à l’usure, d’autres se seront montrées bien plus convaincantes. Il n’en reste pas moins qu’How I Met Your Mother est certainement l’une des sitcoms aux personnages les plus attachants et à ce stade-là la nostalgie prend le dessus sur le reste. N’oublions pas le rôle qu’a pu jouer Cristin Milioti alias la mother. Trop peu présente et légèrement utopique, elle aura néanmoins réussi à insuffler une énergie nouvelle à cette dernière saison, notamment grâce à sa fraicheur et à son alchimie incontestable avec Josh Radnor.

True Detective

Nolwenn

Impossible cette année de passer outre la superbe série True Detective. Certes sa violence et sa construction narrative ne sont pas pour tout public, mais c’est un réel petit bijou qui mérite que l’on s’y investisse.

Autre grande réussite de cette année, l’excellente The Good Wife qui a su prendre des décisions scénaristiques de taille et qui continue de nous tenir en haleine avec un season finale des plus déroutants. Les personnages sont travaillés avec finesse et l’interprétation des acteurs est toujours de grande qualité. Les intrigues sont mises en place avec beaucoup de patience et sont efficaces : celle de la NSA est troublante alors que celle concernant Will est tout juste traumatisante.

Enfin, je citerai The Killing qui nous offre une excellente 3ème saison. Comme les deux premières années, sa construction narrative atypique et son duo d’enquêteurs ont réussi à nous entrainer dans les rues obscures de Seattle. Les fausses pistes et les détours sont nombreux, mais le résultat est bluffant et parvient à nous rendre fébriles face à notre écran.

Cyril

Certaines séries méritaient plus d’attention que d’autres pour des raisons évidentes, pendant que certaines saisons prenaient enfin leur envol en redistribuant les cartes. Ainsi, American Horror Story: Coven, bien que moins forte que ses saisons précédentes, méritait le détour, juste pour son esthétique et parce qu’il y a bien longtemps que des sorcières n’avaient pas été intéressantes. Moins fantastique, même si la série s’amuse parfois avec le genre de manière ponctuelle, reste la quatrième saison de Pretty Little Liars, qui bien qu’étant un plaisir coupable, révèle tout son potentiel en poussant ses héroïnes vers de nouveaux extrêmes. Le mystère ne fait que s’épaissir, mais les réponses obtenues sont toutes plus surprenantes et intrigantes les unes que les autres. On en avait également beaucoup parlé avant sa sortie et la série n’a pas toujours été à la hauteur au moment de sa diffusion, mais Marvel Agent’s of S.H.I.E.L.D. mérite entièrement sa place parmi ses séries à ne pas manquer. Durant sa seconde partie de saison, le show a su prendre des risques intelligents et ainsi tirer son épingle du jeu aux bons moments. Un retournement de situation habile qui sut fidéliser l’intérêt jusqu’à son final. De plus et en vrac, pour la simple et bonne raison d’un plaisir coupable efficace, des séries comme Revenge, Covert Affairs ou encore The Fosters trouvent leur place parmi les autres. Néanmoins, il devrait y avoir une mention spéciale pour les séries en cours de diffusion et c’est ici que Penny Dreadful est à mes yeux la série à ne pas manquer. Si on oublie une seconde le casting séduisant, l’esthétique et l’intrigue de ce sombre univers fantastique devraient être suffisantes pour conquérir les curieux et habitués du genre.

Carole

À moins d’avoir passé la saison qui vient de s’écouler dans une grotte sans connexion internet, je ne surprendrais personne en écrivant que les premières qui viennent à l’esprit sont Breaking Bad et True Detective. Je ne pense pas que j’ai vraiment besoin de mettre l’accent sur elles, elles ont déjà été abordé par Thomas, Nolwenn et Fabien.

Je me tourne donc vers l’ultime saison de Treme. Elle s’est terminée dans une sorte d’indifférence, aidée par la diffusion douteuse de HBO qui a eu lieu en décembre. C’est plus que regrettable, car c’est une œuvre unique en son genre, une magnifique chronique sociale réaliste sans être déprimante, aussi attachante que douloureuse, drôle et poétique. La Nouvelle-Orléans a pris vie sous la direction de David Simon et Eric Overmeyer et tragiquement, elle ne sera sûrement plus jamais représentée ainsi sur le petit écran.

La seconde saison de House of Cards aura délivré une critique du système gouvernementale bien plus affutée et troublante que la première saison, en réussissant aussi à se montrer plus addictive à mes yeux. Et, Robin Wright est juste sublime dedans. Dans un autre genre de tragédie, Boardwalk Empire reste bien évidemment incontournable, elle finit toujours par faire oublier ses défauts grâce à une maitrise narrative incontestable.

Enfin, on en aura parlé, mais ce n’est finalement jamais assez, surtout quand c’est de ce niveau : Hannibal et Person of Interest auront toutes les deux délivrés de magistraux épisodes et dépassé toutes mes attentes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires