Bilan 2014/2015 : les derniers coups de cœur de la rédaction

Coup de coeur 2014-2015

Le bilan de la saison 2104-2015 touche (presque) à sa fin. Nous avons ainsi délivré, selon nous, les meilleures nouveautés, les meilleures saisons (hors nouveautés), les surprises et les déceptions de cette saison, ainsi que les meilleurs personnages.

Bien entendu, tout ceci a été débattu et nous avons dû faire des choix. Certains shows ne sont pas entrés dans les précédentes listes parce qu’un seul membre l’avait vu, les opinions divergeaient trop ou simplement parce qu’elle était la onzième d’une sélection que l’on a choisi de limiter à 10.

Cela nous conduit à aujourd’hui, où chaque membre de Critictoo a ainsi la possibilité de mettre en valeur un show qu’il aime et qui, selon lui, mérite qu’on parle de lui au sein de ce bilan. Il reste après cela le Top des lecteurs qui viendra clôturer ce bilan un peu plus tard cette après-midi.

En attendant, voici donc 8 séries recommandées par la rédaction :

Olive Kitteridge (Carole)

Olive Kitteridge

Retranscrire le quotidien n’est pas chose aisée, mais c’est pourtant ce que parvient à faire avec brio Olive Kitteridge. Cette mini-série composée de 4 épisodes est portée d’un bout à l’autre par Frances McDormand, époustouflante dans la peau d’Olive, une femme aussi difficile qu’attachante. Si elle donne son nom à l’œuvre, Olive sait aussi s’éclipser pour laisser les autres personnages prendre véritablement forme pour nous offrir un portrait plus détaillé et incisif de l’existence. L’histoire nous entraine alors dans un petit coin du Maine pour délivrer des représentations aussi bouleversantes qu’authentiques du mariage, d’une relation parent-enfant conflictuelle ou encore de la détresse humaine et de la maladie mentale. Olive Kitteridge est alors une œuvre aussi éprouvante qu’émouvante et une des plus grandes réussites de cette saison.

Broad City (Fabien)

Broad City - Saison 2

Au premier abord, Broad City est une comédie sur une amitié à toute épreuve, sur deux jeunes femmes – Ilana et Abbi – qui vivent des aventures un peu folles à New York. C’est surtout dans l’âme une stoner comedy qui enchaine les délires en transformant le moindre accomplissement en une épopée qui flirte avec le surréalisme, tout en restant étonnement ancrée dans la réalité. Cela offre alors des commentaires modernes, régulièrement teintés de féminisme et – bizarrement – de bon sens en général qui se mélangent à des situations survoltées. Malgré le succès de la première saison qui attire beaucoup de guest stars (Seth Rogen, Janeane Garofalo, Alia Shawkat), même les plus inattendues (Patricia Clarkson, Kelly Ripa ??), Ilana et Abbi restent elles-mêmes, fument et boivent peut-être un peu plus et vivent des aventures toujours plus hilarantes et improbables. Si Broad City se poursuit dans cette direction, la saison 3 devrait être simplement épique.

Being Mary Jane (Nolwenn)

Being Mary Jane - Saison 2

Peu connue outre-Atlantique, cette série de la chaine BET (Black Entertainment Television) met en scène Gabrielle Union dans le rôle d’une présentatrice de talk-show qui pendant des années à privilégier sa carrière au détriment de sa vie privée. Being Mary Jane nous entraine alors, au cours des deux saisons déjà diffusées, dans l’intimité de notre héroïne qui essaie de trouver le bonheur, à commencer par l’amour. Mais toute la force de cette série, qui commence plutôt gentiment, est de progressivement mettre à nu les intentions de chaque protagoniste, Mary Jane en tête, et de nous offrir avec un regard appliqué une critique acerbe sur la place des Afro-américains dans la société américaine d’aujourd’hui.

The Leftovers (Cyril)

The Leftovers, saison 1

The Leftovers est définitivement l’une des séries inoubliables de la saison. L’histoire se concentre sur les habitants de la ville de Mapleton, après qu’un événement mystérieux ait fait disparaître 2% de la population mondiale. Dès le départ, le mystère autour de cette catastrophe attise la curiosité pour mieux nous plonger avec un voyeurisme certain dans ces vies qui cherchent à se reconstruire. L’ambiance y est dépressive, tout comme la manière dont Damon Lindelof et Tom Perrota agencent leur histoire. Les acteurs, de haute voltige, parviennent d’ailleurs sans grand mal à transmettre l’émotion, qui saisit avec force pour ne nous lâcher que dans les derniers instants de la série. La combinaison des facteurs que sont l’ambiance, le développement de l’histoire et la complexité des personnages, font qu’il m’est impossible de ne pas considérer The Leftovers comme la réelle réussite de cette saison. Il y a bien évidemment certains défauts dont le show pourrait se départir mais l’ensemble est lié de telle manière qu’ils apparaissent rapidement oubliables et n’entachent en rien la force émotionnelle de ces histoires brisées.

White Collar (Nicolas)

White Collar - Saison 6

Dernière saison d’une série plus qu’agréable à suivre, la saison 6 de White Collar a été une réussite en tous points. Si l’on pouvait pester contre la trop petite commande de 6 épisodes pour conclure les aventures de Neal Caffrey, force est de constater que les scénaristes ont parfaitement su profiter de l’opportunité. Ils nous proposent une intrigue dense, de haute voltige et qui fait honneur au talent de notre arnaqueur. Le retour de son ennemi juré, Matthew Keller, permet de boucler la boucle de la meilleure des façons. Le dernier épisode accorde à tous les personnages une belle sortie, preuve que Jeff Eastin a maîtrisé ses personnages jusqu’au bout. On laisse Neal devant une nouvelle opportunité de casse, fidèle à lui même. Il ne reste que deux mots à lui dire: au revoir.

The Mindy Project (Thomas)

The Mindy Project - Saison 3

Je n’arrive pas à comprendre comment une série aussi drôle reste depuis ses débuts méconnue à la fois du public mais aussi des critiques. Mindy Kaling a autant de talent que Tina Fey ou Amy Poelher, elle est au four et au moulin de sa série et réussit le pari de la série de filles pas gnan-gnan, de la rom com moderne et décomplexée. Sans l’artifice (que j’aime beaucoup pourtant) du mockumentary et des apartés face caméra, The Mindy Project est universelle, enlevée et parfaitement interprétée. La voir disparaître des networks est logique, au vu des audiences, mais son absence des palmarès reste toujours un mystère pour moi. Enfin, peu importe, Hulu a compris qu’une série comme celle là ne pouvait s’arrêter maintenant, et promet donc encore un peu de Mindy, de Danny, de Morgan, de Jeremy…

Orange is the New Black (Maxime)

Orange Is The New Black - Saison 2

Avec sa deuxième saison, Orange Is The New Black confirme tout le bien que l’on pensait d’elle et va même au-delà. En élargissant constamment ses intrigues par l’introduction d’une vraie « méchante » dans la prison, Vee, le show prouve qu’il sait aussi bien raconter des histoires que de mettre en avant sa panoplie exceptionnelle de personnages féminins. Avec cet équilibre tendu et tenu entre comédie et drame, la série est plus qu’un portrait de femme(s), c’est une fresque sociale aussi burlesque que tragique qui donne toujours envie d’en voir plus.

How To Get Away With Murder (Anthony)

How to Get Away with Murder

Que l’on en soit un défenseur ou un détracteur, How to Get Away with Murder est sans conteste l’une des nouveautés incontournables de cette saison 2014/2015. Création de Peter Nowalk, elle fait partie de cette nouvelle génération de shows « Twitter Buzz », à suivre en direct pour ne pas prendre le risque d’être spoilé et qui arrive à créer une certaine forme de dépendance. A l’image de Scandal lors de ses premières saisons, How to Get Away with Murder enchaîne les révélations à un rythme effréné de manière à maintenir la tension tout au long de sa première saison, ne laissant ainsi aucun répit à ses personnages ou à ses téléspectateurs. Peu importe la crédibilité du monde judiciaire dans lequel la série évolue, il s’agit ici d’être dans la surenchère. Après tout, tous les moyens sont bons pour garder scotcher le public devant sa télévision. Bref vous l’aurez compris, un poil addictive, How to Get Away with Murder est une véritable pépite pour les fans du genre.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link