Bilan des séries anglaises de 2014

The Honourable Woman

L’année vient de s’achever et, comme cela est la tradition sur Critictoo, le moment est venu d’établir un bilan des séries TV britanniques de 2014. Pour ce faire, nous changeons légèrement notre approche cette fois, puisque nous avons décidé d’aller au plus simple, ce qui se trouve également être le plus efficace dans le cas présent — voir le bilan de 2013.

Nous avons donc établi une liste des saisons de séries britanniques diffusées durant les 12 derniers mois qui, selon nous, méritaient vraiment d’être vues. Bien entendu, comme toujours, vous êtes invités à partager dans les commentaires les séries que vous recommandez également.

Voici donc notre sélection, dans l’ordre alphabétique.

Detectorists (saison 1 – BBC Four)

Detectorists saison 1

Les comédies BBC Four ont des moyens limités, mais s’affirment bien souvent grâce à leur écriture. Detectorists incarne parfaitement cela. Réalisée et écrite par Mackenzie Crook, cette gentille dramédie relationnelle suit deux amis, Andy (Crook) et Lance (Toby Jones), dont le passe-temps principal est d’errer dans des champs avec des détecteurs de métaux dans l’espoir de trouver un trésor. Au fond d’eux, ils n’y croient pas vraiment, mais c’est une façon de s’éloigner de leurs vies qui ne les satisfont pas pleinement. Entre l’écriture aiguisée de ses dialogues et son ton doux-amer, cette première saison compense sa grande simplicité en développant rapidement des personnages légèrement excentriques et attachants qui rendent le visionnage étonnamment réjouissant.

The Fall (saison 2 – BBC Two)

The Fall - Saison- 2

La deuxième saison de The Fall vient juste de finir sa diffusion et mérite amplement l’investissement de l’année passée. La confrontation de Stella et de Paul, que certains attendaient avec impatience, est enfin là mais elle est amenée avec la finesse qui caractérise les shows britanniques. Gillian Anderson et Jamie Dornan continuent le lent et consciencieux travail d’exposition de leurs personnages respectifs et délivrent d’excellentes prestations qui clouent le spectateur sur place. L’enquête policière avance alors à pas lent vers la délivrance d’une vérité qui en dérangera plus d’un. Quant aux personnages secondaires, ils sont pris eux aussi dans la tourmente des évènements mis en route par le tueur et l’on assiste impuissants à un final qui ne prétend pas être une conclusion, mais appelle plutôt à une troisième saison.

Happy Valley (saison 1 – BBC One)

Happy Valley

Série policière dont l’intrigue s’étend sur 6 épisodes, Happy Valley nous propose de suivre Catherine Cawood (Sarah Lancashire), sergente dans la police du Yorkshire qui mène une vie en apparence routinière. Cela dit, quand le violeur de sa fille sort de prison et qu’un kidnapping part en vrille, Catherine voit le chaos s’immiscer insinueusement dans son existence, ce qui la pousse dans des recoins sombres. En plus d’être un thriller impeccablement orchestré, cette première saison fait preuve d’une intelligence surprenante pour nous parler de la prise de responsabilités. Néanmoins, au-delà de son propos, la réussite d’Happy Valley est sa faculté à surprendre sans que cela ne soit jamais gratuit – ce qui donne naissance à de la télévision de qualité.

The Honourable Woman (mini – BBC Two)

The Honourable Woman

Trois ans après The Shadow Line, la nouvelle série écrite et réalisée par Hugo Blick était plus qu’attendue, et elle n’a pas déçu. Thriller politique en 8 épisodes, The Honourable Woman met en scène Maggie Gyllenhaal dans le rôle de Nessa Stein, une femme d’affaires originaire d’Israël qui a de grands projets pour tenter d’apporter sa pierre à la possibilité d’une paix entre son pays et la Palestine. Elle ignore cependant qu’elle n’est qu’un pion dans un jeu d’espions qui débuta – comme la série – à la mort de son père. Complexe et hautement captivante, cette histoire nous plonge dans une conjoncture violente pour nous pousser à rester sur nos gardes, mais ne cesse pour autant de surprendre. Avec son esthétique léchée, son casting impeccable, ses dialogues aiguisés et son propos nuancé, The Honourable Woman est une incontestable réussite d’un bout à l’autre. Lire le bilan.

In The Flesh (saison 2 – BBC Three)

In The Flesh - Saison 2

Après l’excellente première saison, In The Flesh a confirmé avec sa seconde. Son créateur Dominic Mitchell a profité de ses six épisodes pour prendre le temps de bien poser le nouveau contexte pour Kieran et les habitants de Roarton pour mieux porter un regard sur les névroses de la société. Entre discours politiques, peur primaire, intégration (ou rejet) sociale, traumatismes de la guerre et recherche identitaire, les sujets s’entrechoquent au fil des épisodes pour mieux mettre en avant les multiples dilemmes moraux et dresser un subtil portrait humain aussi honnête que touchant. Plus qu’une simple série de zombies, In The Flesh est une œuvre réfléchie qui n’opte jamais pour la facilité et entraine ainsi ses personnages dans des routes qui sont rarement aisées, mais toujours payantes. Lire le bilan.

Line of Duty (saison 2 – BBC Two)

Line of Duty - Saison 2

Sous la plume de Jed Mercurio, la police anti-corruption de Line of Duty est mise à l’épreuve au sein d’une seconde saison qui se tourne vers Lindsay Denton, la seule survivante d’une attaque et suspecte numéro 1. Dès lors, le récit nous plonge dans une quête de vérité où l’intégrité de chacun est remise en question à chaque tournant pour mieux interroger sur les motivations, mais aussi l’éthique professionnelle et la fine ligne qui existe entre intégrité et corruption. Cette seconde saison de Line of Duty s’élève aussi au-dessus de la première grâce à la superbe performance de Keeley Hawes qui fait de Lindsay Denton une femme des forces de l’ordre au bord du précipice, rongée autant par ses décisions que par la dépression. Lire le bilan.

Peaky Blinders (saison 2 – BBC Two)

Peaky Blinders - Saison 2

Tommy Shelby part à la conquête de Londres dans une seconde saison de Peaky Blinders. Steven Knight nous replonge alors dans le violent univers de la famille Shelby qui reste d’un bout à l’autre le moteur narratif de la série, où politique et guerre de gangs se confondent pour mieux rythmer le récit. L’esthétisme des plus soignées est de nouveau bien présent et n’a d’égale que la violence brute qui habite les personnages. Entre trahisons, corruption et manipulations, ces épisodes de Peaky Blinders laissent peu de temps pour souffler pour mieux signifier l’ambition qui consume son protagoniste et qui le pousse à agir et entrainer dans son sillage une destruction inévitable pour mieux grimper les échelons. Lire le bilan.

Silk (saison 3 – BBC One)

Silk saison 3

De retour pour une troisième et dernière saison mouvementée, Martha Costello (Maxine Peake) est plus que jamais tiraillée entre son devoir d’avocate et ses ambitions qui l’opposent inexorablement à Clive (Rupert Penry-Jones). Cela dit, elle n’est pas la seule à être parcourue par des doutes dans cette troisième saison de Silk qui ne perd cependant rien de son énergie et qui continue de livrer un discours passionné sur la justice et le système qui est chargé de la rendre. Les enjeux personnels prennent néanmoins les devants de manière prépondérante pour nous entrainer vers une conclusion qui ne laisse pas indifférent. Le départ de l’inimitable et passionnée Martha laissera en tout cas un vide sur le petit écran britannique. Lire le bilan.

Toast of London (saison 2 – Channel 4)

Toast of London

De retour dans la peau de l’inénarrable acteur Steven Toast, Matt Berry nous livre une seconde saison de Toast of London (recommandée) encore plus décomplexée que la première. Les délires vont toujours plus loin, les gags s’enchainent à un rythme fou, l’absurdité des rebondissements est hors de contrôle, tout comme Clem Fandango qui évolue doucement pour devenir un ennemi de Toast au même rang que Ray fucking Purchase et les guest stars sont aussi surprenantes que leurs rôles sont improbables. Le seul point faible est probablement au niveau des séquences musicales, car si certaines s’imposent immédiatement comme étant visuellement des moments d’anthologies, la musique est moins mémorable. L’ensemble ne déçoit en tout cas pas et, heureusement, une saison 3 a déjà été commandée, malgré le fait que pratiquement personne ne regarde.

Utopia (saison 2 – Channel 4)

Utopia - saison 2

De retour sur Channel 4 pour une seconde et – malheureusement – dernière saison, Utopia a poursuit l’exploration de sa mythologie entourant Janus pour nous entrainer encore plus profondément dans son univers. Le récit prend alors des tournants inattendus pour mieux se frotter à son sujet à la fois controversé et terriblement important dans le contexte actuel. Entre le questionnement éthique et le comportement extrémiste de certains personnages, Utopia est une série ambitieuse qui atteint le plus souvent son objectif sans jamais rien sacrifier. Son traitement narratif fait naturellement évoluer ses personnages et son approche visuelle reste unique en son genre, le tout laissant ce qu’il faut de place pour l’humour et l’excentricité propre à la série. Lire le bilan.

The Widower (mini – ITV)

une-The-Widower

Les histoires de tueurs sont multiples sur le petit écran, mais Jeff Pope possède une façon unique de les raconter, comme l’avait démontré l’excellente Appropriate Adult. Avec The Widower, le scénariste anglais s’intéresse au veuf noir Malcolm Webster pour nous offrir un portrait aussi passionnant que terrifiant d’un homme en apparence inoffensif, ce qui le rend alors encore plus dangereux. Portée par la mémorable performance de Reece Shearsmith, The Widower délivre un récit maitrisé d’un bout à l’autre qui nous expose les obsessions et les conflits de son tueur tout en faisant monter avec brio la tension. Le tout sans jamais se défaire d’une sensibilité émotionnelle qui dote l’histoire d’une dimension psychologique supplémentaire. Lire le bilan.

The Wrong Mans (saison 2 – BBC Two)

The Wrong Mans - Saison 2

Après une première saison survoltée, James Corden et Mathew Baynton sont revenus pour 4 épisodes servant à conclure l’aventure The Wrong Mans de la meilleure façon qui soit. Nous rejoignons ainsi Sam et Phil alors qu’ils vivent aux États-Unis dans un programme de protection. Décidés à retrouver leur vie en Angleterre, ils vont prendre une série de mauvaises décisions, comme ils savent si bien le faire, et atterriront sans tarder en prison. Ce n’est pourtant que le début, les rebondissements aussi improbables que réjouissants qui suivent s’enchainent à un rythme effréné, mais cette saison 2 brille avant tout – comme la première – pour la qualité de son écriture. Entre hommages et parodies, on retient surtout cette histoire d’amitié avec ses hauts et ses bas qui donne à la série son cœur, son humour et son énergie. Une suite plus que réussie. Lire le bilan.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link