Bilan 2014/15 : Les 10 meilleures nouveautés de la saison

Les 10 meilleures nouveautés de 2014-2015

Comme tous les ans, alors que l’on s’apprête à entamer une nouvelle saison, l’équipe de Critictoo fait son bilan de la précédente. Nous allons ainsi revenir sur une année de séries américaines – le bilan des séries anglaises est en janvier – à travers plusieurs articles durant cette semaine.

Nous commençons naturellement par les nouveautés avec les 10 premières saisons qu’il ne fallait surtout pas manquer selon nous – après quelques débats. On y trouve du drame et de la comédie, des séries de networks, du câble et même de services de streaming. Certaines séries n’ont pas été vues par assez de membres de la rédaction pour faire leur chemin jusqu’à cette liste, mais cela ne veut pas dire qu’elles seront forcément oubliées. Un peu plus tard cette semaine, chaque rédacteur reviendra ainsi sur une série qui n’est entrée dans aucune liste.

D’ici là, vous pourrez également retrouver nos autres listes, à savoir les meilleurs retours, les déceptions, les surprises de la saison et les meilleurs personnages.

Commençons donc avec les 10 nouveautés de la saison :

Better Call Saul (AMC)

Better Call Saul - Saison 1

On peut aborder avec une certaine appréhension une série qui doit apprendre à exister dans l’ombre de Breaking Bad, mais Better Call Saul embrasse l’héritage de Walter White et s’efforce de développer son propre univers sans rejeter ses origines. Ainsi, Bob Odenkirk ne se contente pas de nous donner du Saul Goodman, puisqu’il est Jimmy McGill, un avocat débutant qui veut faire les choses bien sans jamais y arriver. On sait déjà qu’il deviendra un jour l’avocat véreux Saul, car il est justement question de son évolution, mais il a du chemin à parcourir et il nous réserve quelques bonnes surprises sur la route, tout comme Jonathan Banks qui redevient le génial Mike Ehrmantraut pour notre plus grand plaisir. Cette première saison de Better Call Saul est en tout cas le début d’une grande aventure et peut-être même d’une grande série.

Penny Dreadful (Showtime)

Penny Dreadful

Série d’horreur gothique signée par John Logan, Penny Dreadful nous propose un voyage dans l’Angleterre victorienne auprès d’un petit groupe de personnages traquant un nid de vampires dans les recoins les plus sombres de Londres. Avec son mélange de figures littéraires majeures, cette violente chasse à la créature nocturne se révèle être avant toute autre chose une simple toile de fond pour plonger dans la psyché humaine. La notion de monstre devient alors toute relative, notamment grâce à la performance électrisante d’Eva Green qui fascine et nuance le propos du show avec une sensibilité notable. Série qui se révèle être atypique à bien des égards, Penny Dreadful a beau s’éparpiller pendant sa première saison, elle offre un récit qui captive et donne des frissons comme peu l’on fait avant elle.

The Knick (Cinemax)

The Knick - Saison 1

Nous tenons beaucoup de choses pour acquises dans le domaine de la médecine qui semble pourtant en constante évolution. Dans ce sens, The Knick nous offre une perspective qui permet de réellement et complètement apprécier les progrès qui ont été réalisés. Avec Steven Soderbergh derrière la caméra, cette première saison nous immerge dans un hôpital de New York en 1900, soit il y a à peine plus d’un siècle, mais les méthodes du docteur Thackery – impeccable Clive Owen – semblent pourtant plus archaïque tellement la table d’opération ressemble à l’étale d’un boucher. Cette série médicale offre en plus une étude des mœurs d’une époque révolue, mais qui parait finalement plus proche qu’on aimerait le penser. Tout cela fait de The Knick un show intéressant à suivre, mais c’est clairement son approche artistique qui lui permet de rendre son histoire si captivante et unique.

Manhattan (WGN America)

Manhattan - Saison 1

On ne sait que peu de choses sur les hommes et femmes qui ont travaillé sur la construction de la première bombe atomique, mais leur création changera la face du monde à tout jamais. Manhattan se propose alors de combler les trous avec de la fiction en nous exposant une réflexion poussée sur la course à l’armement. Plus précisément, cette série explore d’une manière intelligente ce qui peut encourager la création d’armes de destruction massive au nom de la paix. Une relation étrange entre désespoir et génie malavisé dans une conjoncture où les secrets rongent ceux qui sont chargés de les protéger. Paranoïa et éthique entrent en collision dans un drame dont la fin est déjà connue, mais qui s’en révèle d’autant plus captivant. De plus, Manhattan a beau être une série historique, ses thématiques sont bien contemporaines et c’est ce qui la rend aussi intéressante qu’immanquable.

American Crime (ABC)

American Crime - Saison 1

Comme beaucoup de séries, American Crime commence par un meurtre. Il n’est cependant pas question de suivre les détectives qui sont là pour mener l’investigation ou même les avocats qui devront porter cette affaire devant un juge. Au lieu de cela, cette série ABC nous propose d’examiner ses retombées. Plus précisément, cette première saison aborde le problème du racisme aux États-Unis avec une intelligence et une finesse dans l’exploration de son propos qui lui évite de tomber dans les clichés. Le meurtre n’est que l’étincelle qui fait démarrer l’histoire. La suite est un constat dramatiquement d’actualité sur un mal qui ronge l’Amérique contemporaine d’une manière si insidieuse qu’il semble impossible de véritablement le comprendre pleinement. American Crime fait cependant un travail admirable pour l’exposer à l’aide d’un casting impressionnant qui donne à ce récit une dimension humaine remarquable.

iZombie (The CW)

iZombie - Saison 1

Adaptation de comics sur The CW qui ne parle pas de super-héros, iZombie nous embarque dans le quotidien de Liv Moore (Rose McIver), une morte-vivante qui mange des cerveaux pour résoudre des affaires policières. Du moins, c’est ce qui sert de toile de fond à ce show étonnement énergique sur une jeune femme dont la vie était parfaitement planifiée et qui heurte violemment un mur, devant alors remettre en question tout ce qu’elle prenait pour acquis. iZombie est plus au sujet de survivre à un drame que de résoudre des investigations criminelles et c’est ce qui la rend si divertissante et intéressante à suivre. De plus avec son twist qui permet à Liv de changer de personnalité au gré des cerveaux qu’elle ingère, la série a de quoi continuer à étoffer son propos pendant un moment encore.

You’re The Worst (FX)

You're the worst - saison 1

Quand l’égocentrique narcissique et insensible Jimmy Shive-Overly (Chris Geere) et la cynique autodestructive Gretchen Cutler (Aya Cash) se rencontrent, nous avons le début de la comédie romantique la plus irrévérencieuse que FX pouvait nous offrir. Dans You’re the Worst, le romantisme n’est pas forcément au rendez-vous avec Jimmy et Gretchen, ou avec leurs meilleurs amis Lindsay (Kether Donohue) et Edgar (Desmin Borges), mais derrière une couche de cynisme assumée, les personnages nous parlent tout de même d’amour. Il est cependant bien question de ne pas respecter les règles pour le faire et c’est là toute la réussite de cette comédie qui parvient à trouver sa voie dans un genre en apparence fatigué et qui réussit à faire rire en même temps. Ce n’est pas toujours très fin, mais You’re the Worst a des choses à dire et le fait avec beaucoup de fraicheur et d’honnêteté.

Mozart in the Jungle (Amazon)

Mozart in the Jungle - Saison 1

On ne peut pas dire qu’Amazon cherche à s’inscrire sur une voie conventionnelle avec ses comédies. Après les politiciens d’Alpha House, on plonge donc dans la vie atypique des musiciens de l’orchestre symphonique de New York dans Mozart in the Jungle. Ce n’est pas pour autant une série qui nous parle de Mozart, puisque l’on suit notamment Rodrigo, un maestro de génie qui doit faire face à un challenge que tous les artistes connaissent. Il est en effet légèrement indécis sur ce qu’il veut faire et sa quête d’inspiration est ce qui va mener tambour battant cette première saison faite de personnages légèrement excentriques et de situations peu communes. L’amour de l’art fait vivre ce petit monde et pousse les scénaristes à offrir à ce Mozart in the Jungle un propos relativement universel qui dépasse donc la musique, mais donne tout de même envie d’en écouter.

Black-ish (ABC)

Black-ish - Saison 1

La famille Johnson est comme toutes les autres familles ABC à une exception près, étant donné que Dre (Anthony Anderson), Rainbow (Tracee Ellis Ross) et leurs enfants sont des Afro-Americains et ce n’est pas une mince affaire dans l’Amérique d’Obama. Black-ish est là pour nous parler de la conservation d’une identité culturelle, mais elle est avant toute chose une comédie délirante et réellement hilarante. Elle reprend les poncifs du genre et y ajoute son petit twist, ou comment démontrer qu’une expérience est réellement universelle, même si celui qui la vit veut absolument qu’elle ne le soit pas. Concrètement, Black-ish nous propose surtout une famille américaine légèrement décalée et extrêmement attachante qui nous plonge avec beaucoup d’humour dans la confusion culturelle et multigénérationnelle qui caractérise les États-Unis aujourd’hui. Cela se fait avec beaucoup de rires et on ne peut qu’en redemander.

Empire (FOX)

Empire saison 1

On pourrait facilement penser que la plus grande réussite d’Empire se situe uniquement au niveau de ses audiences qui n’ont fait que progresser du début à la fin de cette première saison. Il se trouve néanmoins que la série de Lee Daniels et Danny Strong a plus à offrir que de gros chiffres qui font plaisir à FOX. L’histoire de Lucious Lyon (Terrence Howard) et de sa famille dysfonctionnelle a en effet rajeuni le soap de primetime de façon inattendue en parvenant à jongler entre les ressorts scénaristiques classiques du genre, les twists un peu fous et des personnages excentriques tout en y injectant des sujets contemporains sensibles et compliqués. Sans jamais fuir ce qu’elle est, Empire parvient à délivrer des messages intéressants tout en divertissant réellement et en explorant une culture peu représentée sur le petit écran.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link