Alan Partridge Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Jeudi 26 décembre 2013 à 15:54 - 2 commentaires

Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

 Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britanniquepar Fabien.

Alan Gordon Partridge est un personnage de fiction britannique mythique interprété par Steve Coogan, et inventé par Coogan, Armando Iannucci, Stewart Lee, et Richard Herring. Il est apparu la première fois dans l’émission radiophonique On The Hour diffusée par Radio 4.

Alan Partridge est un personnage parodique, commentateur sportif, animateur d’un talk show et présentateur d’une émission de radio qui a donc participé à deux séries pour la radio et à trois pour la télévision, et une pour l’Interweb. Nous allons donc revenir sur les grands moments de sa carrière avec The Day Today, Knowing Me, Knowing You with Alan Partridge, I am Alan Partridge, Mid-Morning Matters, mais aussi sur son autobiographie et, finalement, sur sa grande aventure au cinéma dans Alpha Papa.

publicite

The Day Today (1994)

The Day Today Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

The Day Today est un portage télévisé d’On The Hour. Il s’agit d’un journal d’information parodique présenté par Chris Morris qui est créateur de la série avec Armando Iannucci. Au casting, en plus de Morris et Coogan, on retrouve Rebecca Front, Doon Mackichan, Patrick Marber, David Schneider et Michael Alexander St John.

The Day Today se divise en 6 épisodes qui furent diffusés sur BBC Two en janvier 1994. Chaque épisode est une demi-heure de non-sens journalistique, entre détournements d’images et sketchs absurdes qui s’en prennent à la politique, au journalisme, aux soaps, ou qui jouaient juste la carte du délire pur et simple avec un gros décalage souvent provoqué par le professionnalisme et la gravité des journalistes qui reportent l’information. Enfin, peut-être pas pour ce qui est d’Alan Partridge, car la moitié du temps il n’a pas l’air de savoir de quoi il parle, mais ça ne l’empêche pas de le faire et d’être totalement sérieux, même quand son interview part un peu en vrille – il utilise alors des métaphores incompréhensibles ou des clichés pour noyer ses digressions.

Bien que sympathique, cette série souffre aujourd’hui du temps qui a passé. Forcément, l’Angleterre a bien changé, politiquement, économiquement, et socialement, ce qui fait que beaucoup de références passent clairement inaperçues. Malgré ça, les acteurs parviennent à insuffler une bonne dose d’humour et si certains de leurs dialogues n’ont pas l’impact qu’ils pouvaient certainement avoir en 1994, il y a toujours de quoi sourire, et même rire. Alan, lui, s’en sort plutôt bien, car le sport lui offre l’opportunité de ne pas souffrir des mêmes contraintes temporelles. Cela lui permet de faire mouche régulièrement, même s’il n’est pas très présent. Il y a en tout cas, des bases solides pour son personnage. Un bon moyen d’être introduit, mais, soyons réalistes, il n’a pas la place pour exploiter tout son potentiel.

Knowing Me Knowing You… with Alan Partridge (1994)

Knowing Me Knowing You Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Comme The Day Today, Knowing Me, Knowing You trouve son origine à la radio. Considéré comme un spin-off, cette série se trouve être un faux chat show qu’anime bien entendu ce brave Alan.

Le titre peut sonner familier, et c’est normal puisqu’il vient de la chanson d’ABBA qui sert également de thème musical à l’émission d’Alan – interprété ici par Glenn Ponder et le groupe qui l’accompagne (et qui change à chaque fois).

Comme pour The Day Today, on retrouve Rebecca Front, Doon Mackichan, Patrick Marber et David Schneider. À chaque émission, ils apparaissent dans les rôles des divers invités.

Knowing Me, Knowing You se déroule à peu près comme tout bon chat show qui se respecte. Des invités, un peu de musique, quelques routines et autres catch phrases. La grosse différence est qu’Alan Partridge est aux commandes. Cela peut avoir des conséquences dramatiques.

Si The Day Today nous avait familiarisés avec Alan, on ne va apprendre à le connaitre que maintenant. Son inculture au rayon sportif n’était que la partie visible de l’iceberg. En fait, il est plutôt inculte de manière générale, ce qui n’est pas aidé par le fait qu’il ne semble pas pouvoir préparer quoi que ce soit. Il ne sait pas toujours qui sont ses invités, les confondant avec d’autres. Il ne lit jamais les livres qui sont présentés et ne supporte pas quand ça ne tourne pas comme il l’a prévu. Et c’est fréquent.

Chaque interview tourne mal à différents degrés, selon la personnalité de celui ou celle qui est interviewé. Alan se révèle arrogant, macho avec une pointe de misogynie, presque xénophobe et totalement égocentrique. Il ne supporte pas qu’on se moque de lui et, plus on avance, moins il tolère le fait que l’on ne sache pas qui il est.

Alan Partrige est donc le pire des intervieweurs possibles, mais il est également le plus hilarant. Contrairement à The Day Today, Knowing Me, Knowing You fait reposer tout son humour sur Alan et ses invités, ce qui fait que cela a très bien vieilli. En tout cas, il est rare de ne pas rire en voyant Alan faire ses blagues minables ou ne rien comprendre à ce qu’on lui raconte. Sa mesquinerie est également une grosse source d’humour, et le fait que ses émissions sont hors de son contrôle apporte un grain de folie palpable à l’ensemble. Il ira très loin, pour dire, il y aura même un mort sur son plateau.

Avec ses 6 épisodes et son spécial Noël, Knowing Me Knowing You… with Alan Partridge est un festival d’humour qui permit à Alan Partridge de devenir un personnage culte, et ce, en le méritant pleinement.

I’m Alan Partridge (1997 et 2002)

I m Alan Partridge Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Alan Partridge est donc revenu pour de nouvelles aventures, loin des plateaux TV. Certes, dans la première saison, il espère bien obtenir la saison 2 de Knowing Me Knowing You qu’il est persuadé de mériter, car il est Alan Partridge après tout.

Donc, I’m Alan Partridge a deux saisons, la première en 1997 et la seconde en 2002. Deux chances de voir où il a pu aller.

Alan n’est plus à la télévision, mais il anime une émission de radio. Sa femme l’a quitté et il vit dans une taverne pour voyageurs itinérants. Il est persuadé que son retour vers la gloire est pour bientôt, mais en attendant, il négocie au jour le jour les opportunités pour exploiter son immense popularité, selon ses standards.

L’homme n’a pas changé, toujours aussi égocentrique et légèrement désespéré, bien que préférant faire comme s’il était constamment au contrôle. Ajoutons qu’il s’est adjoint les services de Lynn, une assistante personnelle qu’il traite comme étant inférieure, même si sans elle sa vie s’écroulerait. Lynn est plutôt résistante, surtout quand on voit tout ce qu’Alan lui fait subir et le peu de soutien qu’il lui apporte. Étonnement, en 2002, elle est toujours là au poste et Alan ne semble pas vraiment avoir plus de considération pour elle, bien qu’il se montre moins rude.

Bref, I’m Alan Partridge est une comédie single-camera qui nous emmène dans la vie de l’homme, loin du travail et, pourtant, l’humour ne change pas, sauf que les gens qu’il insulte ont la place pour répondre, même s’il reste persuadé d’avoir le dernier mot, ce qui apporte une dynamique légèrement différente.

L’ensemble délivre sa dose d’humour et nous permet en particulier de véritablement connaitre Alan. Il sort de son statut d’icône parodique pour devenir un être humain plus complexe. Ses grands traits de caractères étaient bien définis, mais il y a plus de nuance, surtout grâce à des détails qui passent d’un épisode à l’autre pour prendre une véritable importance.

Les deux saisons suivent une construction similaire, les personnages secondaires changent en partie, mais il y a un noyau dur qui est principalement exploité et développé pour construire un univers concret et cohérent autour d’Alan.

I’m Alan Partridge offre un divertissement différent de par son approche, mais qui reste fidèle à Knowing Me Knowing You au niveau du ton. D’ailleurs, et c’est surement à cause des années qui les séparent, la seconde saison tend à s’éloigner de ça, même si Alan ne change pas trop. Celle-ci est tout de même légèrement inférieure, surtout parce qu’Alan finit par paraitre un peu coincé là où il est.

Mid Morning Matters (2010-…)

Mid Morning Matters Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Alan Partridge s’attaque à l’internet avec une diffusion en ligne de son émission, Mid Morning Matters – sponsorisée par la bière Foster — qui a depuis rejoint la chaine TV Sky Atlantic.

On le retrouve donc dans son studio, animant en live, souvent assisté par son sidekick, Sidekick Simon ! Il reçoit également des invités, organise des concours, et met de la musique.

Alan est dès lors de nouveau dans son environnement de travail et, il faut l’avouer, il a un peu changé. Forcément, il a vieilli, mais surtout, bien que toujours égocentrique, il laisse plus de place aux autres pour s’exprimer. Il se montre moins puéril, mais parvient encore à délivrer quelques perles question comédie.

L’intérêt majeur de cette websérie est de retrouver le personnage, mais cela a tendance à être peu, car il est difficile de ne pas juste vouloir en savoir plus sur l’état actuel de sa vie.

Mid Morning Matters semble surtout avoir été lancée pour satisfaire les fans qui réclament à corps et à cris le film qui arrivera… en aout 2013 si tout ce passe bien.

Specials (2012)

Alan Partridge Welcome to the Places of My Life Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Alan Partridge a définitivement quitté BBC pour s’installer sur Sky Atlantic, puisque la chaine a commandé deux specials. Le premier se nomme Welcome to the Places of My Life. On y suit Alan se retrouve à faire un documentaire sur ses endroits préférés. Bien entendu, il le fait avec beaucoup de sérieux et c’est pour cela que c’est tout simplement hilarant.

Toujours aussi ignare, égocentrique, narcissique et j’en passe, Alan est convaincu d’être extrêmement intéressant, mais le réel intérêt de son documentaire réside dans ses lignes de dialogues qui ne cessent de faire mouche, ses réflexions parvenant même occasionnellement à prendre au dépourvu tellement elles paraissent sortir de nulle part. On retrouve un Partridge au sommet de sa forme dans un format parodique où il a tout l’espace pour exister. De quoi attendre avec impatience le prochain Special, Alan Partridge on Open Books with Martin Bryce.

I, Partridge: We Need to Talk About Alan

i partridge Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britanniqueSortons quelque peu du milieu de la télévision pour nous tourner vers une œuvre littéraire complémentaire signée par l’homme lui-même, I, Partridge: We Need to Talk About Alan Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique.

Oui, Alan a écrit son autobiographie, et il a même été en faire la promotion chez Jonathan Ross pour l’occasion. C’est une plongée dans la vie d’un artiste qu’il nous propose de faire, mais c’est surtout sa version des faits, car Alan a tendance à décrire les évènements d’une manière qui le place étrangement toujours du bon côté de l’argument. Cela dit, il nous dévoile tout de même des faits plutôt intéressants qui expliquent pourquoi il est comme il l’est. En tout cas, ça permet de revisiter sa carrière TV et radio, sans oublier les coulisses de ses shows avec anecdotes à l’appui, sans oublier les négociations avec les chaines. En plus, sa vie privée est également bien abordée et on s’y retrouve pleinement quand on a suivi toute sa carrière.

Écrit dans le pur style d’Alan, on trouve de quoi rire pleinement dans ce livre qui est également disponible en audiobook Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique, pour ceux qui veulent tout entendre avec la voix de l’animateur.

Alan Partridge: Alpha Papa (2013)

Alpha Papa Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Depuis plusieurs années maintenant, l’idée d’un film a longuement germé pour aboutir finalement en 2013 à Alan Partridge: Alpha Papa Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique, la première aventure d’Alan sur grand écran – et peut-être pas la dernière.

L’histoire débute alors que la radio où Alan travaille vient de se faire racheter par un grand groupe qui décide de faire un peu le ménage, en commençant par changer le nom avant d’enchainer sur le licenciement d’employés. Quand Pat Farrell (Colm Meaney) se fait renvoyer, il décide de prendre le contrôle de la radio avec son fusil. La police intervient, mais Pat ne veut qu’un seul interlocuteur, son ami Alan Partridge.

Le scénario de la prise d’otages dans une radio n’est pas inédit, mais mélangé à la sauce Partridge, il n’y a pas une minute de répit et l’humour coule à flots. Le film est en plus l’occasion de renouer avec des figures familières de l’univers d’Alan, dont Sidekick Simon (Tim Key) et Lynn (Felicity Montagu). L’ensemble se révèle en tout cas des plus hilarant, Alpha Papa étant indiscutablement l’une des meilleures comédies de l’année, nous livrant du grand Alan Partridge.

Alan Partridge, ah ah.

kmky Dossier: Alan Partridge, légende de la comédie britannique

Alan Partridge vit donc depuis plus de 15 ans sur les écrans anglais, dépassant même les limites de ses séries pour participer à diverses émissions de la BBC. Steve Coogan est certes sorti de son personnage pour se faire une carrière à succès, mais il n’a jamais réellement quitté Alan. Les aventures vont alors probablement continuer un bout de temps, car Coogan et Armando Iannucci ont tous les deux assuré qu’ils n’étaient pas près de le tuer.

De plus, sorti cet été sur les écrans britanniques, Alpha Papa a rencontré un succès public qui pourrait assurer un bel avenir à Alan qui reviendra de toute façon dès 2014 dans une nouvelle fournée d’épisodes de Mid Morning Matters.

Quoi qu’il en soit, Alan Partridge est aujourd’hui encore une icône bien vivante de la culture britannique, et il n’est pas trop tard pour faire sa connaissance si ce n’est pas déjà fait.

Quelques extraits

Get the Flash Player to see this content.

Première version : 19 février 2011.
Mise à jour : 18 novembre 2012. Ajout : Welcome to the Places of My Life. I, Partridge: We Need to Talk About Alan.
Mise à jour : 26 décembre 2013. Ajout : Alan Partridge: Alpha Papa.

publicite
58 queries. 0,715 seconds.