7 épisodes à (re)découvrir pour frissonner avant Halloween

Alors que les averses pointent le bout de leur nez, que les températures diminuent aussi vite que notre motivation un lundi matin et que l’envie d’un chocolat chaud se fait plus forte que nos projets de footing, l’automne s’installe et arrivent avec lui Halloween, le moment idéal pour se faire peur.

Pour l’occasion, l’équipe vous a concocté une petite liste d’épisodes à faire froid dans le dos pour occuper vos week-ends d’horreur pluvieux. Huis clos, serpents, vampires et poupées maléfiques, il y en a pour tous les goûts.

CSI – Grave Danger (5.24)

Une des plus grandes peurs de l’humain est d’être enterré vivant. Il est alors assez étrange que les séries d’horreur ne se soient pas infiltrées ne serait-ce qu’une fois dans ce filon tant il réveille des sensations peu agréables. Il faut alors se tourner vers Alias (Tuesday – 4.13), mais surtout vers CSI pour les avoir. Et cette dernière le fait formidablement bien en enterrant Nick dans le final de la saison 5.

Dirigé d’une main de maître par Quentin Tarantino qui s’est déjà essayé avec excellence à l’exercice dans Kill Bill Vol. 2, cet épisode suit une construction simple et pourtant efficace. Nick a été enlevé et enterré vivant et ses collègues n’ont que peu de temps pour le retrouver. Il se joue une tension que la série n’a jamais réussi à atteindre avant ni après, nous plaçant formidablement bien dans la position du personnage en danger. Si l’issue est heureuse, cela ne coulait pas nécessairement de source et contribue à nous faire passer 1h20 en apnée. – Maxime.

Buffy contre les vampires – Shadow (5.08)

J’ai toujours eu une peur bleue des serpents. Non, pas une peur bleue, une phobie. Irrationnelle. Donc dès que je vois un serpent à l’écran, je me planque littéralement derrière le canapé. Et j’ai passé le huitième épisode de la cinquième saison de Buffy à moitié caché.

Outre l’intrigue de la maladie de Joyce qui nous prépare lentement au pire, Glory transforme un cobra en cobra géant. Il m’en faut peu pour avoir la flippe de ma vie et passer le reste de cet épisode planqué. Il n’est en soi pas exceptionnel et se révèle plus intéressant pour Joyce que pour cette autre intrigue, mais rien que l’idée de cette horrible chose qui rampe dans la ville (jolie métaphore de la tumeur du cerveau) m’était assez insupportable. – Maxime.

Penny Dreadful – Night Work (1.01)

Le principe de Penny Dreadful était de reprendre les classiques de la littérature horrifique en les mélangeant dans un Londres victorien à l’esthétisme recherché. Si de nombreux moments durant les 3 saisons m’ont mis la chair de poule, je dois dire que je garde une émotion toute particulière du premier épisode.

Alors que je suis habituée à ces univers et qu’il en faut beaucoup pour me terroriser, l’ambiance du pilote de Penny Dreadful et la découverte de ses personnages m’a à la fois fascinée et inquiétée. Certainement à cause de l’accumulation. À l’image de cet empilement de corps vampiriques lorsqu’on descend dans les tréfonds de Londres, les personnages et situations inquiétants se succèdent. Et alors que d’autres séries/films utilisent le gore, ici l’image est tellement belle qu’elle en est effrayante plus que dégoûtante. – Aline.

Penny Dreadful-L'intégrale de la série
List Price: EUR 30,08
Price: EUR 29,99
You Save: EUR 0,09
Price Disclaimer

Desperate Housewives – Something’s Coming (4.09)

Difficile de concevoir qu’une comédie dramatique tirant sur le soap comme Desperate Housewives puisse apparaître dans ce top de l’horreur. Et pourtant, c’est bien quand la peur trouve racine dans le quotidien qu’elle nous prend aux tripes. Dans cet épisode majeur de la série, nos héroïnes et leurs familles se retrouvent au milieu d’une tornade, rien que ça. En plus des dangers inhérents à un cataclysme créant des vents de plusieurs centaines de kilomètres par heure, les personnages se voient cloîtrés dans les pires des circonstances et nous renvoient à nos peurs primales.

Suzanne manque de perdre son bébé, Gaby voit ses rêves du moment s’envoler – littéralement -, Bree est enfermée avec des psychopathes et Lynette observe impuissante la santé de son mari se dégrader. Cette tornade comme un reflet de l’état d’esprit des personnages vient balayer leur vie, faisant quelques victimes au passage et laissant le spectateur en tachycardie. L’heure se conclut sur une vision apocalyptique et un cri de terreur qui hantera vos nuits. – Ilona.

Doctor Who – Blink (3.10)

Les statues ne m’ont jamais inspiré confiance, avec leur expression figée et leur physique trop lisse. Autant dire que depuis le visionnage de Blink, c’est devenu un véritable traumatisme. Nombreux sont les fans de Doctor Who qui ne mettront plus jamais les pieds dans les musées et qui restent aux aguets dans les églises. La série, habituée des épisodes à concept et à jouer avec nos peurs les plus ancrées, propose ici un épisode presque dissocié de la trame principale, un véritable exercice de style qui réussit avec peu de moyens et très peu d’effets spéciaux à se hisser parmi les grandes instances de l’horreur de la télévision.

Usant des mêmes fantasmes populaires que Toy Story qui voudrait que les objets aient des vies cachées lorsque nous les quittons les yeux, Blink pousse encore plus loin. Si lors d’un battement de cils, un ange vous touche, vous êtes renvoyés aléatoirement dans le temps. Une sentence à la solitude et à la folie bien plus vicieuse et anxiogène qu’un simple trépas. – Ilona.

Chair de poule – Le Pantin Maléfique (1.10)

R.L Stine a beau écrire pour la jeunesse, ses histoires n’en restent pas moins terrifiantes. Ce n’est d’ailleurs que récemment, au détour d’un visionnage aléatoire, que je m’en suis rendu compte. Le Pantin Maléfique raconte l’histoire de Chloé Kramer, une adolescente timide, qui se sert de son pantin ventriloque pour s’exprimer auprès de ses proches. Lorsqu’un malheureux concours de circonstances détruit son pantin, Chloé est inconsolable. Du moins, jusqu’à l’arrivée de Slappy, un pantin trouvé dans une vieille boutique pour presque rien, mais qui cache un terrifiant secret. Qu’il s’agisse de son regard vide ou de sa malveillance envers la famille Kramer, Slappy, le pantin maléfique, est tout ce qu’il y a de plus dérangeant, tout comme sa capacité à ne jamais rester mort bien longtemps. Un Chucky du petit écran, en quelque sorte, qui saura vous donner la chair de poule. – Cyril.

Buffy contre les vampires – Hush (4.10)

Buffy contre les vampires a donné bon nombre d’épisodes iconiques. Hush est pourtant celui qui, après des années, n’arrive pas à me sortir de la tête. S’il faut en partie féliciter Joss Whedon et son équipe créative pour l’excellent travail de réalisation apporté à l’épisode, les véritables points forts résident avant tout dans la force de la narration, majoritairement silencieuse, ainsi que dans le design de son monstre de la semaine, Les Gentlemen, dont le sourire marque l’esprit de manière indélébile. Encore maintenant je regrette d’avoir bravé l’interdiction parentale pour regarder la trilogie du samedi jusqu’au bout. Cela dit, malgré les sueurs froides et les cauchemars qui en résultent, cet épisode est une véritable pépite pour tout amateur d’horreur et de cinéma. Attention cependant à bien regarder dans le judas avant d’ouvrir la porte si vous entendez frapper. – Cyril.

Et vous, quels sont les épisodes de série qui vous font frissonner ?

 

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link