L’univers d’Ash vs Evil Dead, des films à la série… Klaatu Verata Nectphhhhhhhhh

6 Août 2016 à 15:00
Evil Dead
You’re goin’ down. Chainsaw.

Ash a repris sa traonçonneuse pour Starz avec Ash Vs. Evil Dead qui fait suite à la trilogie horrifique et culte de Sam Raimi — et qui fera son retour avec une saison 2 dans quelques mois.

Tout a commencé en 1981, lorsque Sam Raimi sort son premier long métrage, The Evil Dead. Ce film d’horreur monté avec un budget ridicule est depuis devenu culte, établissant la carrière de son réalisateur et de son acteur principal, Bruce Campbell qui interprète l’aujourd’hui tout aussi iconique Ashley J. « Ash » Williams.

Avant de découvrir la suite des nouvelles aventures de cet homme qui roule dans une Oldsmobile et élimine les démons à l’aide de son boomstick (un fusil) et de sa tronçonneuse, replongeons dans les anciennes…

De quoi cela parlait-il ?

Ash et ses amis sont de jeunes étudiants qui partent en vacances dans une maison perdue dans la forêt. Sur place, ils vont trouver un livre et un magnétophone. Cette maison isolée de tout se révèle être celle d’un archéologue qui étudiait le Nécronomicon ou Le Livre des Morts. Écrit avec du sang humain et relié en peau humaine, il contient des incantations qui réveillent des démons. Le massacre peut commencer…

The Evil Dead (1981)

evil dead

Loin des SFX de notre époque, The Evil Dead est un métrage qui ne peut cacher son manque budgétaire, mais qui y trouve également l’une de ses plus grandes forces. Une bonne partie des effets visuels du film on agréablement vieilli, même si la décomposition en pâte à modeler à la fin est toujours aussi risible. Le maquillage procure encore un effet sympathique aujourd’hui et les excès de démantèlement de corps sont étrangement jouissifs.

Surtout, The Evil Dead est servie par la réalisation imaginative de Sam Raimi. Ce dernier pose parfaitement l’ambiance et son utilisation de la caméra pour incarner l’ennemi invisible donne souvent à l’action un côté tangible qui fait fonctionner des scènes qui auraient indéniablement manqué d’énergie si elles avaient été moins subjectives.

Effets ‘70s-‘80s ou non, les personnages d’Evil Dead réagissent par moment avec quelques secondes de retard ou se comportent de manière totalement irrationnelle juste pour nous entrainer vers une scène d’attaque diabolique. L’histoire se repose alors un peu trop sur ce genre d’éléments pour créer l’horreur, même si cela aide à développer un second degré plutôt inspiré.

Il est aussi impossible de parler du film sans aborder l’une de ses scènes les plus infâmes : le viol par un arbre d’un de ses protagonistes féminins. Un passage que Sam Raimi lui-même a déclaré avoir regretté et qui appartient aujourd’hui au mythe pour, justement, son approche plus qu’offensante et choquante.

The Evil Dead est disponible en DVD et Blu-ray

The Evil dead [Blu-ray]
Price Disclaimer

Evil Dead 2 (1987)

evil dead 2

Avec Evil Dead 2, Sam Raimi commence par délivrer au sein du premier quart d’heure une relecture très allégée du premier opus. Ash est alors réintroduit, cette fois-ci juste en compagnie de sa petite-amie, pour mieux se retrouver dans la situation inconfortable qui clôtura The Evil Dead. Une fois que l’on est arrivé là, et avec l’aide d’une exploration plus importante de la mythologie du Livre des Morts, l’histoire prend un nouveau tournant.

C’est ainsi qu’est introduite Annie Kowby (Sarah Berry), la fille du professeur qui se rend à la maison dans la forêt pour partager avec son père ses récentes découvertes sur le livre. Elle soupçonne d’abord Ash d’avoir tué ses parents avant que les esprits maléfiques ne s’en prennent à eux et qu’ils doivent s’associer pour survivre.

Là où le premier était influencé par le cinéma d’horreur des ‘70s, ce second opus est naturellement plus touché par la culture des ‘80s. L’angle humoristique est aussi plus développé au point de virer occasionnellement, mais de manière complètement volontaire, dans le slapstick.

En choisissant de mettre plus en valeur les moments comiques, Evil Dead 2 plonge plus dans le délire qui est plus difficile à maintenir à flot. Bruce Campbell embrasse par contre complètement les excès, ne craignant pas d’en faire trop lorsque la situation le requiert.

Suivant au départ la tonalité et le style du premier long-métrage, Evil Dead 2 s’en éloigne rapidement pour imposer sa propre touche.

Evil Dead 2 est disponible en DVD et Blu-ray

Evil Dead 2 [Édition 25ème Anniversaire]
List Price: EUR 15,05
Price: EUR 12,73
You Save: EUR 2,32
Price Disclaimer

Army of Darkness (1992)

Evil Dead Trilogie : Army of Darkness

La trilogie Evil Dead part dans un genre différent avec son dernier volet. Le film s’inscrit dans la continuité du second opus, où l’on retrouve Ash ayant traversé un portail temporel le propulsant en l’an 1300. Il est immédiatement capturé par les hommes de Lord Arthur (Marcus Gilbert) qui le soupçonne d’être un agent pour le Duke Henry (Richard Grove) contre qui ils sont en guerre. Quelques mésaventures vont transformer Ash en héros qui, en cherchant un moyen de rentrer chez lui, va de nouveau relâcher des forces démoniaques sur Terre. Notons qu’une partie de l’histoire est légèrement réécrite, ce qui est un procédé narratif qui fait partie intégrante de la franchise.

Army of Darkness — ou L’armée des ténèbres du côté de chez nous — s’éloigne de l’horreur simple au profit d’une aventure de fantaisie noire qui ne craint pas le grotesque. Si le changement de registre est certainement bienvenu après les deux premiers métrages, le film ne gère pas très bien l’évolution de son protagoniste dont la lâcheté est abordée, mais qui s’affirme aussi comme un total badass.

C’est surtout dans la gestion de ses éléments humoristiques qu’Army of Darkness faiblit le plus, optant rapidement pour un côté cartoon. Le film s’écarte du second degré pour un style de comédie plus lourd.

Si l’histoire s’est éloignée des prédécesseurs, Sam Raimi s’amuse un peu trop régulièrement à rejouer à l’identique des plans tirés des deux premiers métrages pour tenter de maintenir vivace la filiation entre ses films — ce qui ne joue pas en faveur de ce troisième opus. Difficile de distinguer la paresse de la référence, tout particulièrement dans cet univers qui est plus riche, mais qui n’est pas pour autant plus développé. Le scénario reste à la surface, s’appuyant bien trop lourdement sur des clichés pour éviter de perdre du temps à construire quelque chose d’original au niveau des différents protagonistes. Le résultat contient quelques passages mémorables, notamment quand Ash se retrouve tout seul, mais le reste est bien trop superficiel. Le film se révèle alors un peu trop bâclé.

Evil Dead 3 : L’armée des ténèbres est disponible en DVD et Blu-ray

Evil Dead (2013)

Evil Dead 2013

Pouvant être considéré comme le quatrième volet de la franchise, Evil Dead est un remake/reboot qui reste dans la continuité de la série à sa manière. Si on peut douter de sa pertinence à un certain degré, celui-ci est tout de même produit par le trio principal derrière la franchise – Bruce Campbell, Robert Tapert et Sam Raimi.

On retourne donc dans la célèbre maison au cœur des bois, mais sans Ash. Cette fois-ci, l’histoire se centre sur Mia (Jane Levy, Suburgatory) et ses amis qui sont présents pour aider la jeune femme à mettre un terme à sa consommation de drogues fortes. Sur fond de réunion de famille et de désintoxication, le massacre commence.

Cette relecture de The Evil Dead débute assez intelligemment en installant un contexte qui justifie pourquoi les personnages restent jusqu’à ce qu’il soit trop tard. La désintox de Mia est violente et les premières manifestations démoniaques sont assimilées à ses délires. De plus, la relation qu’elle entretient avec son frère se révèlera être un fil narratif assez fort qui permettra au métrage de développer une solide couche émotionnelle qui renforce l’impact des morts.

Des morts, justement, il y en a et elles sont gores. Il est loin le temps des effets en pâte à modeler, ici l’hémoglobine n’est pas en manque. Néanmoins, le film original (et même sa suite) n’est jamais très éloigné et les références sont multiples, tout particulièrement au niveau de ces fameuses morts – même si cela va parfois plus loin. À la réalisation, Fede Alvarez n’hésite pas à se réapproprier des plans de Sam Raimi pour leur donner une relecture plus intense.

La grosse différence entre cette version 2013 et celle de 1981 est la disparition de l’humour. Le long métrage d’Alvarez est dénué de second degré. C’est quelque peu regrettable, mais il faut reconnaitre que cela aide – comme l’absence d’Ash (qui fait juste un caméo) – à créer une distance supplémentaire entre l’original et le remake, offrant à ce dernier la possibilité d’imposer sa propre identité jusqu’au bout.

Evil Dead est disponible en DVD et Blu-ray

Evil Dead
List Price: EUR 10,02
Price: EUR 10,00
You Save: EUR 0,02
Price Disclaimer

Ash ailleurs que sur le grand écran et avant son arrivée sur le petit

Army of Darkness chez Dynamite Entertainment

Avant d’arriver sur le petit écran, la franchise Evil Dead ne se limitait déjà pas au grand. Cette dernière a donné le jour à 6 jeux vidéos, Ash Williams étant également apparu en tant que personnage non jouable dans Poker Night 2 (de Telltale Games).Une comédie musicale a aussi vu le jour en 2007, tout simplement intitulé Evil Dead: The Musical. Surtout, l’univers d’Evil Dead se retrouve en comic book…

Cela commence chez Dark Horse Comics en 1992 avec l’adaptation du film Army of Darkness qui comprend la fin alternative. L’éditeur adaptera aussi en comics en 2008 Evil Dead, même si le rapport avec le film est assez fin au final.

En 2004, Dynamique Entertainment obtient la licence lui permettant de publier des titres basés sur Army of Darkness. Ils sortent d’abord la minisérie Army of Darkness : Ashes 2 Ashes qui reprend le récit là où le long-métrage s’était arrêté. Cela se poursuit avec le one off Tales of the Army of Darkness et surtout Army of Darkness : Shop till You Drop Dead.

L’éditeur continuera par la suite à développer l’univers avec plusieurs séries. La première – Army of Darkness Vol.1 – se composera alors de 13 numéros et confrontera Ash au docteur Herbert West (issu de l’univers de Lovecraft) ainsi qu’à Dracula.

À la fin de cette dernière, Ash est envoyé sur une Terre alternative où les superhéros de Marvel sont transformés en zombies, donnant le jour au crossover avec Marvel Zombies.

Après ces mésaventures, Ash a de nouveau le droit à son propre titre – Army of Darkness vol.2. Celui-ci durera 27 numéros, suivant les multiples péripéties de Ash qui va d’ailleurs voyager au sein de ses épisodes – que ce soit sur un plan géographique ou temporel vu qu’il retournera en 1300.

Après son arrêt, c’est le début d’une série de crossovers avec Ash rencontrant, entre autres, le président Obama, Xena, les Danger Girl, Freddy Kruger et Jason de Vendredi 13 et plus encore. On peut aussi ajouter quelques one shots.

En 2012-2013, Dynamique Entertainment lance le troisième volume d’Army of Darkness qui s’étalera, à l’image du premier, sur treize numéros. Ash ne tardera pas à se retrouver de nouveau à la tête d’une série, Ash and the Army of Darkness se présentant alors comme un reboot (celle-ci étant toujours en cours).

Enfin, tout ceci concernait Army of Darkness. Space Goat Publishing a acquis les droits d’Evil Dead 2 et a commencé à publier cette année des séries. Il y a ainsi eu la mini Evil Dead 2: Cradle of the Damned, ainsi que Evil Dead 2: Revenge of… d’abord avec Hitler (mars 2016) qui fut suivi par Dracula, the Martians, Jack l’Eventreur et Krampus. Enfin, Evil Dead 2: Dark Ones Rising est une nouvelle mini-série en trois numéros dont la publication commence en ce mois d’août 2016.

Les comics sont disponibles en paperback ainsi qu’en édition omnibus

Ash Vs. Evil Dead

Ash Vs Evil Dead, la série Starz

Tout ceci nous mène finalement à Ash Vs. Evil Dead qui s’inscrit dans la suite de la trilogie de Sam Raimi. Près de 30 ans après et en oubliant ses mésaventures sur papier, Ash (Campbell) n’a pas fait grand-chose de son existence, mais il est à présent contraint de faire littéralement face à ses démons quand l’humanité est en danger. Il se voit donc obligé de sortir sa célèbre tronçonneuse et son fusil à canon scié du placard pour littéralement exploser ses ennemis et ainsi faire la seule chose pour laquelle il possède un réel talent. Ray Santiago, Dana Delorenzo, Jill Marie Jones et Lucy Lawless font aussi partie du casting.

Si Ash vs Evil Dead se présente comme une suite et s’appuie – notamment dans ses trois derniers épisodes – sur ce qui s’est passé dans le film, cela ne l’empêche pas de raconter une histoire qui peut exister par elle-même. Tout ce qu’il faut savoir est explicité à l’aide de flashbacks.

À bien des niveaux, Ash vs Evil Dead répond clairement aux attentes que l’on pouvait donc avoir pour une telle suite. Non seulement on retrouve Ash et tout ce qui définissait son enfer personnel et son humour, mais cela va plus loin de manière à délivrer ce que l’on est en droit d’attendre d’une série. Le changement de format apporte de nouvelles possibilités et impose également des contraintes. Les deux pans sont abordés de façon à servir l’histoire et lui offrir un avenir. Pour en savoir plus, vous pouvez lire Ash vs Evil Dead Saison 1 : Le glorieux retour des deadites.

Ash n’a en tout cas pas fini d’exploser des deadites, la série fera son retour pour une saison 2 sur Starz et en France sur OCS Choc à partir du 23 septembre.

Déjà publié en octobre 2015, cet article consacré à l’univers d’Evil Dead a été mis à jour avant d’être remis en avant.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link