Flashback : Battlestar Galactica (1978)

Titre Original : Battlestar Galactica
Titre Traduit : Battlestar Galactica
Créateur : Glen A. Larson
Années : 1978-1979
Nombres d’épisodes : 24
Casting : Richard Hatch (Capt. Apollo), Dirk Benedict (Lt. Starbuck), Lorne Greene (Commander Adama), Herb Jefferson Jr. (Lt. Boomer), Laurette Spang (Cassiopeia), Terry Carter (Col. Tigh), John Colicos (Baltar), Tony Swartz (Flight Sgt. Jolly), Maren Jensen (Athena), Noah Hathaway (Boxey), David Greenan (Omega).

L’histoire : Après une attaque des Cylons, aidés par ce traitre de Baltar, le Battlestar Galactica est le seul vaisseau de la flotte à s’en être sortie. A sa tête, le commandant Adama mène les vaisseaux des survivants dans la recherche de la planète Terre.

Souvenirs

Après le succès de Star Wars, ABC a donné le jour à Battlestar Galactica. Le lien entre le film et la série est plus ou moins assumé totalement, car à quoi bon se cacher quand c’est évident à ce point.

D’ailleurs, on ne peut pas dire que BSG en 1978, c’était une série pleine de finesse, et, d’ailleurs, elle avait les moyens pour ne pas l’être avec son budget colossal (pour l’époque). Si elle avait coûté moins cher, elle n’aurait probablement pas survécu plus longtemps, de toute façon, car son audience a chuté de manière catastrophique. Le pouvoir des fans aidant, il y eut une suite/spin-off, mais ça, c’est une autre histoire qui est difficile de raconter sans en rire.

J’ai vu ce Battlestar Galactica étant bien jeune et je suppose que c’est pour ça que j’aimais bien, car il faut reconnaître que ce n’était pas l’ombre de ce qu’est le remake de 2003. À l’époque, la science-fiction profitait d’un gain d’intérêt de la part du grand public, ce qui garantissait plus fun, avec beaucoup de m’as-tu-vu et une touche d’humour. Rappelons que c’était destiné à être Star Wars en série tv, donc nous avions un grand méchant empereur des Cylons, mais Baltar avait déjà un penchant pour la duplicité.

Enfin bon, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de revoir plus que quelques extraits ses dernières années, je ne m’avancerais alors pas trop sur l’âge que ça a pu prendre, ni n’entrerait dans les détails, ne me souvenant véritablement que de quelques épisodes.  Le fait est que j’en garde le souvenir d’une série divertissante avec Dirk Benedict (j’aimais beaucoup The A-Team aussi), mais elle m’aura moins marqué que Star Trek ou même Cosmos 1999 que j’ai certainement eut plus d’occasions de voir. Pour moi, ce BSG ’78 est rangé dans ma mémoire pas très loin de Buck Rogers in the 25th Century.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.

4 réponses à “Flashback : Battlestar Galactica (1978)”

  1. Kaspar dit :

    Qui est le malade mental qui propulsé Lorne Greene de Bonanza vers BSG ? Je crois bien que je m’interrogerai toute ma vie sur ses motivations…

  2. Celika dit :

    J’ai du mal à comprendre que l’on puisse cassé du sucre sur Galactica. C’est vrai elle à veillis mais quand même si elle n’avait pas été là BsG 2003 n’aurait jamais existé.
    Quant à moi j’en garde un trés bon souvenir, même aujourd’hui grace aux dvds, ( merci BsG) en la revoyant avec mes yeux d’adultes c’est avec la nostalgie du guilty pleasure que je me replonge dans une des séries qui m’a fait aimer la SF dès l’enfance.
    A chaque époque cà série, cela ne sert à rien de dire qu’une série est nulle puisque dans dans 15 ans le remake de 2003 sera lui aussi cas que se grande soeur « vieux et ringard ».
    Quant à la suite de 1980 Lol là j’avoue que moi aussi rien que d’en parler j’en pouffe de rire. Mais c’est une autre histoire, il vaut mieux resté sur Galactica de 1978 pour se faire une idée de ce fût les prémisses de la Science Fiction ^^.

    @Kaspar: au contraire Lorne Greene était trés fière à l’époque de participer à cette aventure.

  3. Mat dit :

    Je viens de me refaire la série. Certes, ça pas mal vieilli 35 ans après, mais la série de 2003 lui doit énormément..
    Il faut donc respecter cet « ancêtre » pour ce qu’il est!

  4. Judex6 dit :

    comment ne pas etre deçu par la serie originelle ? Simplement en etant renseigne sur les meilleurs episodes a suivre (puisqu’evidemment, tous ne sont pas a voir)..

    pour avoir une plus grosse idee du potentiel d ela serie (et de ses faiblesses comme Baltar qui change de caractere comme de chemise dans quelques rares episodes alors qu’il faisait un bon vilain dans les premiers et war of the gods)

    je dirigeris l’assemblee vers les episodes suivant…

    le triple episode pilote saga of the star world (galactica, la bataille de l’espace chez nous) et demanderais a visionner une bonne partie des scenes coupees… En effet, l’episode presente le pitch de depart et c’est celui qui insiste le plus sur l’etat de la flotte (manque d enourriture (dont les rares denrees ont ete detournees par les riches formant le nouveau conseil des douze), d’eau, difficulte de raviatillement, survivants entasses dans des petits vaisseaux, problemes d’hygienes, differences sociales et culturelles, fuite en evitant de se faire reperer par les ennemis… Dans une scena coupee, Adama analyse meme la situation critique et contrairement aux scenes gardees dans la serie tele, envisage meme de se suicider et met lui meme en doute l’existence de la terr ete de la 13 eme tribu (les scenes coupees sont d’ailleurs tres interessantes pour le pilote et auraient gagnees a y etre integrees pour le rendre plus riche de contenu.. cette silmple idee otee du resultat final pour adama rend le personnage plus gentillet et moins « credible » mais plus familial comme le voulaient les producteurs).. cet episode triple est en fait celui qui sert enormement le plus a la serie (surtout la premiere et la seconde partie, pas la troisieme)

    on enchaine avec le double episode « the lost planets of gods » (les tombes de kobol)… la aussi une scene fut coupee au montage et perdue a tel point qu’on ne sait pas si ele fut tournee (l’adaptation comic book et la novelisation de l’episode gardent la scene par contre: apres son attaque manquee par les humains et sa trahison (il a enterre Baltar sous une tonne de debris dans la pyramide), le IL series Lucifer se fait tellement engueuler par l’empereur des cylons qu’il doit esperer retrouver Baltar en vie.. il retourne donc le chercher et le trouve vivant et le ramene non sans que Baltar n’ait envie d’envoyer le cylon ad patres mais ça ne l’arrangerait pas s’il le faisait (a commencer par qui le sauvera ?)).. Bordel.. larson pourquoi tu fais couper les scenes les plus interessantes de la serie ou celles qui influent sur la continuite ? Cet episode est repris a travers deux pasages de la serie de 2003 : la partie sur kobol (le tombeau d’athena) et la partie l’oeil de jupiter (pour le gros temple) ainsi que pas mal d’autres choses…

    l’episode le plus interessant apres celui la est encore un episode double : the living legend (la legende vivante) ou le battlestar pegasus et le commandant Cain sont introduits. l’episode est un des plus forts apres les tombes de kobol (et l’un des plus marquants sur l’incapacite des scenaristes a trouver un role credible pour Baltar. Alors que dans les episodes precites il est interessant, ici c’est devenu un humain qui se prend pour un cylon et veut tuer tous les autres. bien que mal venue, cette idee est reexploitee avec brio cependant dans la version de 2003 en ce qui concerne l’humain qui se prends pour un cylon ou se demande s’il en est un mais par contre celui de 2003 ne veut tuer personne .. meme si effectivement, il y a des flots de deces sur son chemin).. le double episode sert aussi pour la serie de 2003 avec l’introduction du pegasus et d ela nouvelle version de son commandant.

    l’avant dernier episode interessant est war of the gods (la guerre des dieux)… Cet eisode presente l’aspect « religion » d ela serie en nous presentant les vaisseaux de lumiere et ses habitants, les anges seraphins ainsi que le concept de dieu (dans cette version les membres des 12 colonies ne sont pas polytheistes mais monotheistes et les 12 seigneurs de kobol ne sont pas des dieux mais des souverains et des heros contrairement a la version 2003).. Des indices sur la vraie origine des cylons sont laissees dans l’episode mais pas explores profondement (dommage) et l’adversaire est interessant (peut etre le vrai adversaire des humains vu sa nature non exploree et sa relation laissee en suspens avec les robots (il faut lire les comics books tenant une suite d ela serie pour explorer cette partie)..
    l’episode n’est pas repris dans la serie de 2003 en tant que tel si ce n’est l’arrestation (enfin) de baltar et son futur jugement, l’aspect religieux, et les « etres angeliques » qui sont presents subrepticement par d’autres moyens que les trop gros vaisseaux de lumiere et le fluo contrairement au show original…

    le dernier episode interessant de la serie originelle est the hand of God (la main de dieu) dans lequel apres une bonne dizaine d’episode d’abscence, les cylons reviennent une derniere fois et ou Baltar accepte d’aider les humains en echange de sa liberte…

    un seul episode de galactica 80 est interessant « le retour de starbuck » ou nous aprenons que les cylons peuvent passer outre leur programmation et avoir des sentiments et devenir « humains » en la personne de cy (traite aussi dans le show que ce soit avec les centurions revoltes dans l’ancienne guerre ou la version evoluee)et revient avec la mythologie religieuse (les seraphins des vaisseaux de lumiere sont encore derriere tout ça)

    neanmoins la plus grosse idee du show est tiree des mauvais « the night the cylons landed » 1 et 2 soit le cylon a l’aspect humain (ici un obot recouvert d etissu a la terminator et pas un vrai humain en dedans).. si vraiment vous voulez voir un episode de galactica 80, essayer de vous procurer le film « la conquete de la terre » c’est le moins pire du lot parmi les 9 premiers (le dernier etait le seul chef d’oeuvre)et il est un montage du triple parter galactica discover earth et du two parter the night the cylons landed (on a coupe pleins d’absurdites mais rassurez vous il en reste)et Baltar (via stock footage) est celui qui a aide les cylons a evoluer, a concevoir le plan d esuivre le galactica sans l’attaquer pour savoir ou il allait et attaquer la 13eme trbu quand il la trouverait, balatr qui a ete libere dans la main de dieu et qui, dans le film, a vraisemblablement retrouve ses potes de metal…

    resumons:

    galactica la bataille de l’espace aka the saga of a star world (triple pilote)
    lost planeet of gods (les tombes d ekobol) ,1 et 2
    the living legend (la legende vivante) 1 et 2
    the war of the gods (la guerre des dieux) 1 et 2
    the hand of god (la main de dieu)
    galactica 1980 episode 10 the return of starbuck

    voila les seuls episodes a voir..

    si vous etes blindes et voulez une pseudo fin ouverte (et l’origine des cylons humanoides dans la serie) faites vous le film galactica conquest of the earth (la conquete d ela terre) .. horrible film mais vous vomiriez encore plus avec la version longue montree dans le show galactica 80 ( ce montage est plus acceptable (et encore!… faut avoir le coeur bien accroche pour pas perir a forces de vomissements) que se taper les 3+ 2 episodes qui ont servi a ce montage ou le show complet qui est encore plus horrible.. oui, rien a sauver ou presque dans le spin off hormis l’episode 10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link