Flashbacks

flashback buffy article Flashback : Buffy The Vampire Slayer (15ème anniversaire)

Samedi 10 mars 2012 à 8:24 | 21 commentaires | | | |

Flashback : Buffy The Vampire Slayer (15ème anniversaire)

 Flashback : Buffy The Vampire Slayer (15ème anniversaire) Flashback : Buffy The Vampire Slayer (15ème anniversaire)par .

Fiche Technique

Titre Original : Buffy the Vampire Slayer
Titre Traduit : Buffy contre les vampires
Créateur : Joss Whedon
Années : 1997-2003
Nombres d’épisodes : 144
Casting :  Sarah Michelle Gellar (Buffy Summers), Nicholas Brendon (Alexander Harris), Alyson Hannigan (Willow Rosenberg), Anthony Stewart Head (Rupert Giles), David Boreanaz (Angel), Charisma Carpenter (Cordelia Chase), James Marsters (Spike), Seth Green (Oz), Emma Caulfield (Anya), Michelle Trachtenberg (Dawn Summers), Amber Benson (Tara Maclay), Marc Blucas (Riley Finn).
Guests notables : Kristine Sutherland (Joyce Summers), Julie Benz (Darla), Eliza Dushku (Faith), Alexis Denisof (Wesley Wyndam-Pryce)

L’histoire : Chaque génération a sa Tueuse dont la mission est d’éliminer vampires et démons. Fraîchement installée à Sunnydale, Buffy va devoir accepter que c’est sa destinée. Aidée par ses amis Willow et Alex, ainsi que par Giles, bibliothécaire et entraineur, elle va se battre contre le mal qui règne dans l’ombre de la bouche de l’Enfer.

Souvenirs

Le 10 mars 1997 débutait Buffy The Vampire Slayer sur The WB. Quinze ans aujourd’hui et c’est donc le moment idéal pour faire un flashback sur cette série qui marqua une génération (et un peu plus) de téléspectateurs. Cela dit, à l’époque, les aventures de Buffy ne semblaient pas destinées à devenir plus qu’un sympathique divertissement pour ados, puisque c’est tout ce que c’était et, au final, c’est tout ce que c’est – avec en plus une tonne de fans dévoués.

publicite

En France, la série débuta sur Serie Club et la première fois que j’en ai entendu parler était sur un channel irc sur lequel je discutais avec des personnes qui étaient abonnées au câble (forcément). Donc, quand Buffy est arrivée quelques mois plus tard sur M6, le vendredi soir à une case autrefois occupée par The X-Files, j’étais devant, impatient, et j’ai aimé ce que j’ai vu d’un bout à l’autre.

Il faut dire qu’il n’y avait pas vraiment de show comme ça à l’époque et, en tant qu’adolescent amateur de séries de genre, j’avais là un produit qui était parfaitement calibré pour moi. Cela dit, je ne suis jamais devenu un fan ultime. Certes, j’ai apprécié suivre les aventures de Buffy et de ses amis durant toutes ces années, mais mon enthousiasme s’est rapidement évaporé et j’ai pris la série comme un simple divertissement que je trouvais malheureusement trop irrégulier.

Dans ce que j’ai le moins aimé, je placerais en tête la storyline sur Willow accro à la magie, suivie par cette histoire interminable avec le trio de nerds qui devenaient criminels, sans oublier Glory la déesse qui était assez agaçante ou encore l’arrivée à l’université de Buffy. Durant toutes ces périodes, il y avait de bons épisodes, mais globalement les storyarcs m’ont déçu.

Par contre, j’adorais Spike et Drusilla, ainsi que Faith et le Maire diabolique. En gros, les trois premières saisons – les 2 et 3 tout particulièrement – sont mes préférées. La quatrième avec l’Initiative avait également ses bons moments, j’aimais bien Riley, même si, comme je le disais, le début n’était pas très réussi à mon gout. Pour ce qui suivit, je ne mettrais pas ma perte d’intérêt dans le show sur le dos de Dawn, car j’ai trouvé le concept courageux et cela poussa Buffy à s’engager sur une voie professionnelle assez intelligemment écrite, mais il y avait un début clair d’épuisement du côté scénaristique. À force d’essayer de renouveler la série de plus en plus souvent, les faux pas sont devenus réguliers et pas mal de choses ont commencé à moins fonctionner. La dernière grosse bonne idée a été pour moi la multiplication des tueuses, c’était de la surenchère presque gratuite, mais ça a été rapidement payant.

Enfin, les personnages – puisqu’en fin de compte ce sont eux qui ont fait de Buffy The Vampire Slayer la série qu’elle était. Dès le départ, j’ai beaucoup aimé Alex et Giles. Avec le temps, je n’ai d’ailleurs pas toujours apprécié la façon avec laquelle ils étaient traités, mais l’attachement était encore là et resta jusqu’à la fin. Je n’ai jamais trop adhéré à Angel dans Buffy, mais je l’aimais bien dans son spin-off (idem pour Cordelia qui était bien meilleure dans Angel). Cela dit, son départ a pas mal couté au show, tout particulièrement à l’héroïne qui n’était déjà pas toujours facile à apprécier à mon gout. Sinon, Oz et Anya se sont imposés comme étant des points forts du casting dont je ne me lassais pas, apportant un petit plus humoristique bienvenu.

Quinze ans donc, et Buffy The Vampire Slayer semble à présent perdre petit à petit de son aura. Il faut dire qu’elle a pris un petit coup de vieux, ce qui fait qu’il est plus difficile de la faire découvrir au jeune public à présent. Malgré ça, elle a laissé une empreinte indéniable sur ceux qui ont grandi avec (et sur le petit écran américain), on ne peut pas lui enlever ça.

Partager cet article

publicite
48 queries. 0,742 seconds.