Dawson s creek Flashback : Dawsons Creek

Mercredi 11 avril 2012 à 8:16 - 10 commentaires

Flashback : Dawson’s Creek

 Flashback : Dawsons CreekCROW Flashback : Dawsons Creekpar Martin.

Fiche Technique

Titre original : Dawson’s Creek
Titre traduit : Dawson
Créateur : Kevin Williamson
Années : 1998 – 2003
Nombre d’épisodes : 128
Casting : James Van Der Beek (Dawson Leery), Katie Holmes (Joey Potter), Joshua Jackson (Pacey Witter), Michelle Williams (Jen Lindley), Kerr Smith (Jack McPhee), Meredith Monroe (Andie McPhee), Busy Phillips (Audrey Liddell), Mary Beth Peil (Evelyn «Grams» Ryan).

L’histoire : La série raconte la vie de quatre ados habitant dans une petite ville côtière imaginaire du nom de Capeside. Alors qu’ils entrent au lycée, ils vont devoir faire face à leurs premiers émois sentimentaux et sexuels.

Souvenirs

Quand je repense à Dawson’s Creek, je me vois rentrer du collège et, tous les jours, allumer ma télé sur TF1 pour voir la suite des aventures de Dawson, Joey, Pacey, Jen et Jack. Avant toute chose, je pense que si la série garde encore une empreinte si forte, c’est qu’elle est une des dernières que j’ai suivie entièrement au rythme de diffusion français. Elle était réellement ancrée dans mon quotidien et je regarde avec nostalgie cet aspect rituel qu’avait le visionnage.

publicite

En terme de contenu, la série était quelque peu un ovni pour l’époque. Je le rappelle, la référence du teen soap était alors Beverly Hills, 90210. Dawson prenait le parti inverse de nous montrer la vie d’ados comme nous, auxquels il était très facile de s’identifier. Dans la petite bourgade de Capeside, on se sentait comme à la maison. Et si la série peut paraître gentillette aujourd’hui, elle avait le mérite d’aborder de façon franche et innovante des sujets qui préoccupent tous les ados (l’amour, le sexe, les amis, les parents, la mort…).

À ce titre, les saisons 1 et 2 sont pour moi les meilleures, car elles ont cette fraîcheur et cette sensibilité que j’associe à la série. Cela tient en grande partie à l’implication encore significative de Kevin Williamson à l’écriture. Pour beaucoup, Dawson prend son envol à partir de la saison 3, mais je n’ai jamais pu me faire à la place centrale qu’a ensuite prise la relation Dawson-Joey-Pacey.

Car avant Elena, Damon et Stephan, il y avait ces trois-là. Une amitié maudite qui aura pas mal plombé la série, celle-ci revenant toujours à ce triangle amoureux. Dawson est d’ailleurs une des premières séries à avoir créé un véritable débat enflammé parmi ses fans, pour savoir qui des deux Joey devait choisir. Et il faudra attendre la toute fin de la série pour en connaître le dénouement (PS: je n’avais pas pris parti pour le bon camp).

A de nombreux égards, la série aura ouvert la voie aux teen shows qui lui ont succédé. Par exemple, son utilisation de la musique pop, souvent accompagnée de travellings mélancoliques, est aujourd’hui inscrite dans l’ADN du soap pour ados. Le I Don’t Want to Wait du générique est culte pour toute une génération. De même, Dawson a réservé une place non-négligeable aux personnages adultes : les parents de Dawson bien sûr, mais aussi Grams et sa relation chaotique avec Jen.

Malheureusement, la série est aussi tombée dans l’écueil principal de ce genre de programme, je parle bien sûr du passage à l’université. Personnages éparpillés, intrigues peu inspirées… La baisse de qualité est très nette en saison 5 et la dernière saison est vraiment médiocre. Heureusement, le final est très réussi et ne pas peut se regarder sans verser une larme (ouf !).

De nos jours, la série passe mal le test de la rediffusion. Et non, je ne parle pas de la coupe de cheveux de James Van Der Beek. Le point problématique, vous l’aurez deviné, ce sont les dialogues. Il est aujourd’hui difficile de soutenir les interminables tirades de Dawson. Même à l’époque, j’avais parfois du mal à regarder les personnages ressasser sans cesse les mêmes questionnements pas si existentiels que ça. Le visionnage devient par moments un véritable jeu de patience.

Au final, Dawson’s Creek aura marqué l’histoire de la série pour ados et reste une référence encore aujourd’hui, même si elle est souvent inavouée.

publicite
  • Jojo

    J’adore cette série enfin du moins les 3 premières saisons et le final de la série.
    Je trouve que le passage à l’Université a été fatal à la qualité série.
    Dawson’s Creek reste pour moi un bon souvenir dont j’ai retrouvé l’esprit dans les premières saisons de One Tree Hill.

  • illyrical

    que de souvenirs, j’adorais cette série.
    Je me suis toujours dit d’ailleurs que cette série n’aurait jamais du s’appeler Dawson’s creek, mais Joey’s creek, finalement c’est bien son personnage qui est au centre de tout, du début à la fin.

    Les longues tirades de dawson étaient déjà douloureuses, aujourd’hui quand je vois ce personnage, je change de chaine.

    Mais il est vrai qu’elle a fait évolué pas mal de chose, avec des thèmes importants, traité de manière plus analytiques que dans une série comme Heartley.

  • http://itstvnews.com Nick

    Très bon article.

    C’est vrai que lorsqu’on retombe sur les longs discours de Dawson aujourd’hui, ça peut paraître un peu lourd, mais en se replongeant vraiment dans la série, pour un revisionnage en DVD par exemple, ça passe mieux.

  • cha

    J’aimais beaucoup cette série, mais j’ai plus ou moins lâché au passage à l’université. J’ai re-regardé des épisodes y a un petit moment déjà, et c’est vrai que Dawson est très énervant, mais de manière générale, la série est trop bavarde, et le côté on fait un truc pour l’analyser pendant trois épisodes est un peu lourd.

  • Dam’

    merci pour cet article !!! merci !!
    fan de votre site je tombe sur cet article et waou !! le flashback émotionnel !!
    je me retrouve dans chacune de vos lignes (suivi de la diffusion française, pro-Dawson avant tout, hyper fan des saison 1 et 2 et très décu de la saison 6 que je « refoule »…les personnages, le générique et l’exemple !!! qui a fait mieux ??!)
    juste merci !

  • Ecaz

    J’ai laissé tombé en cours du route, saison 4 ou 5, j’ai donc pas vu la fin mais j’étais un bon gros fan au moment de la diffusion française.

  • Bulle

    Bah Dawson… c’était diffusé le samedi à 17h.. non?

    En tout cas, w9 ou nrj12 a dernièrement accompli un marathon en diffusant l’ensemble de la série en un temps record, à raison de plusieurs épisodes tous les soirs… c’est vrai que le zapping était vite tentant quand Dawson (entre autre) ouvre la bouche…

    On peut quand même noter que Dawson’s Creek a surtout révélé de bons acteurs…

  • Caro

    Génial cet article !! En plus Michelle Williams(Jen Linley ) sort dans un film sur Marilyn Monroe …Quel timing !! D’ailleurs c’est elle qui s’en sort le mieux aujourd’hui non ? Pour le cinéma en tout cas puisque Joshua Jackson cartonne dans Fringe. Moi j’étais pour Pacey depuis le début !! Il était trop craquant et Dawson trop lourd…et même à l’époque il avait une drole de coiffure !!
    Enfin bref merci pour cet article cette série était top, jusqu’au passage à l’université… Mais la fin a tout rattrapé tellemnt j’ai pleuré !!
    Je suis d’accord avec Jojo j’ai moi aussi retrouvé un peu de cette ambiance dans One tree hill.

  • Swanzee

    Merci pour l’article, et comme Bulle plus haut je me souviens de la diffusion hebdomadaire du samedi, mais sans doute sont-ils passés à une programmation quotidienne ensuite pour les rediffs c’est possible. C’était aussi le temps où l’on galérait pour voir nos séries préférées, que l’attente était longue ! rien à voir avec le rythme de visionnage d’aujourd’hui.
    Pour en revenir à Dawson les acteurs ne s’en sont pas trop mal sortis finalement, à part le héros évidemment, même Michael Pitt a joué dedans (!). Et puis Dawson avec la voix de Tintin (le dessin animé) ça m’a toujours fait bizarre !
    De grands moments passés devant cette série.

  • Pingback: One Tree Hill : Au Revoir, Tree Hill (saison 9) | Critiques et actu des séries TV américaines et anglaises sur Critictoo

65 queries. 0,711 seconds.