Dawson s creek

Mercredi 11 avril 2012 à 8:16 | 11 commentaires | | | |

Flashback : Dawson’s Creek

CROWCROWpar .

Fiche Technique

Titre original : Dawson’s Creek
Titre traduit : Dawson
Créateur : Kevin Williamson
Années : 1998 – 2003
Nombre d’épisodes : 128
Casting : James Van Der Beek (Dawson Leery), Katie Holmes (Joey Potter), Joshua Jackson (Pacey Witter), Michelle Williams (Jen Lindley), Kerr Smith (Jack McPhee), Meredith Monroe (Andie McPhee), Busy Phillips (Audrey Liddell), Mary Beth Peil (Evelyn «Grams» Ryan).

L’histoire : La série raconte la vie de quatre ados habitant dans une petite ville côtière imaginaire du nom de Capeside. Alors qu’ils entrent au lycée, ils vont devoir faire face à leurs premiers émois sentimentaux et sexuels.

Souvenirs

Quand je repense à Dawson’s Creek, je me vois rentrer du collège et, tous les jours, allumer ma télé sur TF1 pour voir la suite des aventures de Dawson, Joey, Pacey, Jen et Jack. Avant toute chose, je pense que si la série garde encore une empreinte si forte, c’est qu’elle est une des dernières que j’ai suivie entièrement au rythme de diffusion français. Elle était réellement ancrée dans mon quotidien et je regarde avec nostalgie cet aspect rituel qu’avait le visionnage.

publicite

En terme de contenu, la série était quelque peu un ovni pour l’époque. Je le rappelle, la référence du teen soap était alors Beverly Hills, 90210. Dawson prenait le parti inverse de nous montrer la vie d’ados comme nous, auxquels il était très facile de s’identifier. Dans la petite bourgade de Capeside, on se sentait comme à la maison. Et si la série peut paraître gentillette aujourd’hui, elle avait le mérite d’aborder de façon franche et innovante des sujets qui préoccupent tous les ados (l’amour, le sexe, les amis, les parents, la mort…).

À ce titre, les saisons 1 et 2 sont pour moi les meilleures, car elles ont cette fraîcheur et cette sensibilité que j’associe à la série. Cela tient en grande partie à l’implication encore significative de Kevin Williamson à l’écriture. Pour beaucoup, Dawson prend son envol à partir de la saison 3, mais je n’ai jamais pu me faire à la place centrale qu’a ensuite prise la relation Dawson-Joey-Pacey.

Car avant Elena, Damon et Stephan, il y avait ces trois-là. Une amitié maudite qui aura pas mal plombé la série, celle-ci revenant toujours à ce triangle amoureux. Dawson est d’ailleurs une des premières séries à avoir créé un véritable débat enflammé parmi ses fans, pour savoir qui des deux Joey devait choisir. Et il faudra attendre la toute fin de la série pour en connaître le dénouement (PS: je n’avais pas pris parti pour le bon camp).

A de nombreux égards, la série aura ouvert la voie aux teen shows qui lui ont succédé. Par exemple, son utilisation de la musique pop, souvent accompagnée de travellings mélancoliques, est aujourd’hui inscrite dans l’ADN du soap pour ados. Le I Don’t Want to Wait du générique est culte pour toute une génération. De même, Dawson a réservé une place non-négligeable aux personnages adultes : les parents de Dawson bien sûr, mais aussi Grams et sa relation chaotique avec Jen.

Malheureusement, la série est aussi tombée dans l’écueil principal de ce genre de programme, je parle bien sûr du passage à l’université. Personnages éparpillés, intrigues peu inspirées… La baisse de qualité est très nette en saison 5 et la dernière saison est vraiment médiocre. Heureusement, le final est très réussi et ne pas peut se regarder sans verser une larme (ouf !).

De nos jours, la série passe mal le test de la rediffusion. Et non, je ne parle pas de la coupe de cheveux de James Van Der Beek. Le point problématique, vous l’aurez deviné, ce sont les dialogues. Il est aujourd’hui difficile de soutenir les interminables tirades de Dawson. Même à l’époque, j’avais parfois du mal à regarder les personnages ressasser sans cesse les mêmes questionnements pas si existentiels que ça. Le visionnage devient par moments un véritable jeu de patience.

Au final, Dawson’s Creek aura marqué l’histoire de la série pour ados et reste une référence encore aujourd’hui, même si elle est souvent inavouée.

Partager cet article

Flashbacks
publicite
53 queries. 0,605 seconds.