Flashback : Demain à la Une

Fiche Technique

Titre Original : Early Edition
Titre Traduit : Demain à la Une
Créateur : Ian Abrams, Patrick Q. Page et Vik Rubenfeld
Années : 1996 – 2000
Nombres d’épisodes : 90
Casting : Kyle Chandler (Gary Hobson), Shanesia Davis-Williams (Marissa Clark), Fisher Stevens (Chuck Fishman), Billie Worley (Patrick Quinn), Kristy Swanson (Erica Paget), Myles Jeffrey (Henry Paget), Ron Dean (Det. Marion Zeke Crumb)

L’histoire : Après avoir perdu son job, Gary Hobson reçoit tous les matins à son hôtel un exemplaire pas comme les autres du Chicago Sun-Times. Ce journal daté du lendemain lui permet de connaître à l’avance les catastrophes qui vont se produire. Se sentant investi d’une mission, Gary s’efforce de sauver des vies…

Souvenirs

Avant d’être le coach Eric Taylor, Kyle Chandler fut pendant longtemps Gary Hobson. Ironie de la vie, malgré la durée de cette dernière, et la qualité de Friday Night Lights, c’est son rôle de guest star dans Grey’s Anatomy qui a fait grimper sa popularité outre Atlantique. Mais passons sur cette histoire pour parler de la série, maintes fois rediffusée sur M6.

Demain à la Une, ou Early Edition, fut une série que j’ai regardée plus d’une fois. Les premières saisons ont pris un léger coup de vieux, comme les acteurs d’ailleurs, ce qui ne change rien au fait que Kyle Chandler est toujours séduisant, qu’on ne me fasse pas dire le contraire !

Gary Hobson recevait donc le journal du lendemain, livré avec un chat. C’était sa version à lui d’un étrange phénomène surnaturel, qui lui permettait de sauver des vies. Car pour d’autres, le journal était livré avec le chien. La mythologie de la série fut, sur sa durée, souvent au second plan, même si c’est sûrement là que se trouvent les meilleurs épisodes. Par ailleurs, le départ de son meilleur ami, Chuck Fishman, ne fut pas, à mon goût, ce qui est arrivé de mieux à la série. Il était quand même le ressort comique, et son duo avec Gary fonctionnait bien. Alors, aujourd’hui, ce serait sûrement un peu cliché, beaucoup moins drôle, même un peu lourd. Mais bon, à l’époque, c’était assez efficace, comme la série en somme. Un concept simple, mais offrant la possibilité d’y développer plusieurs histoires, complexes, sombre ou légères. La série a su aussi avoir son lot de personnages secondaires et récurrents. Avec Chuck, on avait aussi Marissa, la meilleure amie. Gary croisait régulièrement la route du Det. Crumb, le flic grincheux est un des souvenirs les plus vivaces que j’ai de la série. Je revois bien cet épisode, où, une fois partie à la retraite, il est dans sa cabane pour écrire ses mémoires, et qu’on veut le tuer. J’ai perdu le nom de sa remplaçante, présente dans la dernière saison, mais elle n’était pas mal du tout. La plus faible période fut celle avec Kristy Swanson qui n’apporta pas grand-chose à l’univers. Après tout, Gary croisait déjà régulièrement  de jeunes demoiselles pour faire le quota romance de la série, alors quand la prétendante est trop présente, cela devient souvent lassant. On ne s’en est pas trop mal sorti, mais au fond, leur relation était assez ordinaire et peu imaginative, déjà pour l’époque, c’est dire.

Je crois que je ne peux pas vraiment cacher que Demain à la Une fut une de ses séries que je suivais assez assidûment quand elle fut diffusée sur notre petit écran. Je ne sais pas trop de quoi il en retourne aujourd’hui, si la série est encore ou non à l’antenne. À une époque, pas si lointaine, elle était encore régulièrement diffusée. C’était léger, sans prétention, et réussissait à faire preuve d’originalité. Un bon équilibre des genres, pour un bon divertissement.

Après tant d’années, j’ai d’ailleurs découvert grâce à ce flashback (ou alors, j’avais complètement oublié) que la série est inspiré du film It happened tomorrow (1944). Tiens, faudrait que j’y jette un coup d’oeil!