Titre Original : Kindred: The Embraced
Titre Traduit : Kindred : le Clan des maudits      
Créateur : John Leekley
Années : 1996
Nombres d’épisodes : 8
Casting : Stacy Haiduk (Lillie Langtry), Erik King (Sonny Toussaint), Patrick Bauchau (Archon Raine), Brigid Brannagh (Sasha), Channon Roe (Cash), Jeff Kober (Daedalus), Mark Frankel (Julian Luna), C. Thomas Howell (Det. Frank Kohanek), Kelly Rutherford (Caitlin Byrne), Brian Thompson (Eddie Fiori).

L’histoire : A San Francisco, les vampires gouvernent secrètement la ville, mais quand un policier découvre leur existence et qu’une journaliste menace de les exposer, une guerre de pouvoirs interne risque de mettre en péril la politique du prince Julian Luna.

Souvenirs

Les séries de vampires ne sont pas une nouveauté, certaines méritent d’être oubliées, d’autres ont marqué leur temps, et d’autres encore auraient gagnées à être un peu plus développées pour qu’on puisse véritablement savoir où les classer, comme cette Kindred : The Embraced, adaptation de Vampire: The Masquerade, jeu de rôles de Mark Rein·Hagen pour la FOX.

Sorte d’étrange mélange entre la série mafieuse et le soap avec – forcément – une couche de fantastique, Kindred nous introduisait à une face cachée de la société de San Francisco. Plus que ça, d’ailleurs, car les vampires étaient en réalité derrière tout ce qui contrôle la ville.

J’ai découvert cette série sur Serie Club à l’occasion d’une diffusion marathon spécial pour Halloween. En plus du fait que c’était une série de genre, ce qui m’avait poussé à la regarder était son casting. J’aimais bien Mark Frankel dans la très très oubliable Fortune Hunter (Dans l’œil de l’espion, chez nous), vu la tardive diffusion Patrick Bauchau était déjà connu pour son rôle dans Le Caméléon, et les autres étaient des « gueules » que l’on croisait souvent (et c’est encore le cas pour la majorité encore aujourd’hui).

Au niveau de l’histoire, je me souviens que je n’aimais pas la storyline avec Brigid Brannagh, par contre, toute la hiérarchie et les backstories des vampires, notamment des Nosferatu, étaient intéressantes et permettaient d’ajouter de l’épaisseur à cette pseudo-guerre de pouvoir. Le problème principal était que chaque clan était vraiment trop caricatural, mais c’était la FOX au milieu des ‘90s quand même, il faut garder une certaine perspective sur la chose.

Bref, elle n’a pas duré bien longtemps et c’est presque dommage, car elle était quand même bien sympathique et avait un réel potentiel. Je suppose qu’elle aurait certainement trouvé son public si elle était arrivée légèrement plus tard.