Scarecrow and Mrs King / Les deux font la paire

Titre Original : Scarecrow and Mrs King
Titre Traduit : Les deux font la paire
Créateur : Brad Buckner
Années : 1983-1987
Nombres d’épisodes : 88

Casting : Kate Jackson (Amanda King), Bruce Boxleitner (Lee “Scarecrow” Stetson), Mel Stewart (Billy Melrose), Martha Smith (Francine Desmond), Beverly Garland (Dorothy West)

L’histoire : Par un complet hasard, la mère de famille Amanda King se retrouve enrôlée aux services secrets de l’état et devient contre toute attente un atout de choc pour l’équipe du bel espion Lee Stetson.

Souvenirs

Ici Mamy Critictoo qui vous parle ! Et oui, jeunes gens, avant de devenir le comandant de Babylon 5 ou d’apparaître sous les traits du père de Captain « Trop Top » Awesome dans Chuck, le beau Bruce Boxleitner (époux d’une certaine Melissa Gilbert à la ville) fut le héros, avec l’ancienne Drôle de dames Kate Jackson, d’une amusante série de 4 saisons, diffusée en France sous le nom parfait des Deux font la paire.

Scarecrow (nom de code de l’espion) et Amanda King, la rencontre de deux mondes aux antipodes l’un de l’autre. Le premier a consacré sa vie à la traque des ennemis des États-Unis, fait fondre toutes les femmes du bureau, se la joue facilement 007 et travaille en solo. La seconde est une mère active divorcée de deux garçons qui vit avec sa propre mère, développe des trésors d’imagination pour confectionner un costume d’Halloween, ne jure que par sa voiture familiale et ne fait pas dans la discrétion.

Et pourtant, pour le bien de tous, ces deux-là vont devoir faire équipe à partir du moment où Lee, en pleine mission et poursuivi, se débarrasse d’un colis important en le laissant aux mains d’Amanda. L’histoire est lancée. Malgré son absence d’entraînement et sa verve impitoyable, le chef d’agence de Lee, Billy, enrôle Amanda au grand dam de Francine, la spécialiste des renseignements qui conserve de tièdes sentiments pour Lee. Ce dernier est d’ailleurs plus qu’agacé de se retrouver avec une novice sur les bras, mais le charme et l’intelligence de l’évaporée auront tôt fait de le séduire à plus d’un titre.

Dès lors, Les Deux font la paire s’inscrit comme une série romantique qui n’a d’autres buts que de réunir Lee et Amanda à travers des situations clichées, mais particulièrement savoureuses (feindre d’être un couple pour s’infiltrer quelque part…) sans oublier la situation familiale d’Amanda qui ne lui permet pas de dire à sa mère ce qu’elle fait réellement dans la vie (Sidney Bristow aurait-elle tout piqué à Amanda King ???).

Tout cela n’est pas forcément très recherché, mais délicieusement sympathique. Bruce Boxleitner est charmant, beau et téméraire, la folie douce d’Amanda trouve un écrin parfait dans le jeu tout en finesse de Kate Jackson. Feue Beverly Garland (la mère de Lois dans Lois et Clark) campe une version âgée d’Amanda encore plus décalée alors que Martha Smith fait des merveilles avec la jalouse et envieuse Francine.

Et puis, fait non négligeable, le couple principal possède une vraie alchimie.

Comme toutes les séries de cette époque, l’image a beaucoup vieilli, mais le propos n’en reste pas moins séduisant et plein d’entrain.

avatarUn article de .
2 commentaires