MillenniuM

Titre Original : MillenniuM
Titre Traduit : MillenniuM
Créateur : Chris Carter
Années : 1996-1999
Nombres d’épisodes : 67
Casting : Lance Henriksen (Frank Black), Brittany Tiplady (Jordan Black), Terry O’Quinn (Peter Watts), Megan Gallagher (Catherine Black), Klea Scott (Agent Emma Hollis), Stephen J. Lang (Det. Bob Giebelhouse), Stephen E. Miller (Assistant Director Andy McClaren), Bill Smitrovich (Lt. Bob ‘Bletch’ Bletcher), Kristen Cloke (Lara Means), Peter Outerbridge (Special Agent Barry Baldwin).

L’histoire : Ancien agent du FBI, Frank Black est un profiler qui possède un don particulier qui lui permet d’exceller dans son travail. A la demande du mystérieux groupe Millenium, il reprend du service et enquête sur des crimes sordides où son expertise est nécessaire.

Souvenirs

Fan de The X-Files, c’était avec une grande impatiente que j’ai attendu la venue de MillenniuM en France, et ce ne fut pas une déception, car je n’espérais pas une version bis des aventures de Mulder et Scully, mais une série qui reprenait juste le style Carter.

Malheureusement pour moi, France 2 a fait du visionnage de la série un véritable calvaire qui ne fut réparé que part des rediffusions sur le câble, enfin, pas uniquement des rediffs, car la chaine publique a tellement trainé qu’elle s’est faite doublée pour la diffusion de la fin.

Malgré cela, MillenniuM est une série que j’ai beaucoup appréciée, même si ses changements de direction n’ont pas forcément facilité la tache. Il y a 3 saisons et autant de styles.

La première saison était bien ancrée dans la poursuite de tueurs aux méthodes et motivations plus ou moins glauques. Le groupe MillenniuM y est obscur, mais, à l’époque, on bâtissait le mystère sur la longueur (les spectateurs étaient plus patients, faut croire).

La seconde saison prit une tournure plus fantastique sous la houlette de James Wong et Glen Morgan. De même, l’Apocalypse devient un thème plus présent, l’an 2000 se profilant au loin, les peurs qui l’accompagnaient grandir. Il y a également moins de gore et une légère touche d’humour. De même, la famille de Frank prend une place plus importante.

Arrivée en saison 3, Chris Carter reprend les rennes et tente de ramener la série à ses racines (selon lui), renvoyant Frank au FBI et le faisant lutter contre le groupe MillenniuM.

Ma préférée restera sans doute la seconde, mais le reste est de très bonne facture et n’a jamais été déplaisant à regarder. Certes, pour les plus jeunes, la vision de quelques épisodes aurait empêché de dormir pendant quelque temps.

Donc, je garde un bon souvenir de la série et je vais certainement vous en reparler prochainement, j’envisage de la revoir depuis des mois maintenant, mais mon coffret DVD de la saison 1 à un petit problème bien gênant, il y a un DVD en double et il me manque donc des épisodes ! Enfin bon, rien d’insurmontable.

Pour finir sur la série, j’ai quand même une grosse déception : sa conclusion dans The X-Files. Bon, ce n’est pas au point de The Lone Gunmen, mais cet épisode manque de cohésion, d’ambition et ne renoue pas avec l’ambiance de la série. Dommage, surtout que MillenniuM méritait plus, elle a quand même apporté un style et donné ses lettres de noblesses aux Profileurs télévisés, c’est peu, mais les fans de Criminal Minds doivent en être contents.