Flashback : Mission Casse-Cou

Fiche Technique

Titre Original : Dempsey & Makepeace
Titre Traduit : Mission Casse-Cou
Créateur : Tony Wharmby
Années : 1985-1986
Nombres d’épisodes : 31
Casting :  Michael Brandon (Lieutenant James Dempsey), Glynis Barber (Detective Sergent Harriet Makepeace), Ray Smith (Chef Gordon Spikings), Tony Osoba (Detective Sergent Cahs Jarvis)

L’histoire : L’américain James Dempsey est dépêché sur le sol anglais après une grosse bavure à New York. En plus de s’habituer au temps et à la vie londonienne, il doit composer avec sa partenaire, la blonde Makepeace qui le prend pour un rustre. Pourtant, petit à petit, à défaut de points communs, ces deux-là éprouvent une certaine attirance.

Souvenirs

Il y a un peu plus d’un mois, Universal sortait en DVD la première saison de cette série anglaise, bien différente de ce qui se fait aujourd’hui outre-Manche. Mission Casse-Cou s’inscrivait dans le courant des séries à duos des années 80 (Starsky et Hutch, Cagney et Lacey, Les Deux font la paire) avec en fond un choc culturel évident et retentissant.

Celui qui oppose le yankee pure souche Jim Dempsey à sa nouvelle partenaire very british et so aristo Harriet Makepeace. Dur dur d’être un new-yorkais dans un commissariat anglais qui n’a pas les mêmes codes et les mêmes méthodes de travail. Même chose pour la tranquille Harriet, jeune et jolie blondinette, douée dans son job et pour un paquet d’autre chose en plus d’être riche héritière.

Dempsey est aussi spontané et foufou que Makepeace est calme et réfléchie. Alors forcément, le duo est explosif et difficile à gérer pour le bougon Spikings, leur chef ! Pour autant, les deux héros mènent à bien leur enquête et finissent même par faire plus que se tourner autour.

Avec son générique inoubliable (Blind Eye de The South Bank Orchestra), Mission Casse-Cou a marqué la télévision française des années 90 avec un nombre incalculable de rediff. D’ailleurs, rétrospectivement, on se rend compte que les chaînes ont beaucoup joué là-dessus puisque la série ne compte que 31 épisodes soit 3 saisons de 11 et 10 épisodes.

Avouons-le, la série a extrêmement mal vieilli avec sa photo kitsch, ses locaux blafards, son Londres vieillot sans parler des tenues d’Harriet (Carrie Bradshaw en ferait une maladie !).

Elle n’aura pas non plus révolutionné le paysage télévisuel, mais reste l’occasion de raconter une jolie histoire : celle des acteurs. Michael Brandon et Glynis Barber, les héros se sont rencontrés sur le tournage, sont tombés amoureux, sont mariés depuis 1989 et ont eu un enfant. Si elle se consacre désormais à son rôle de maman, il n’est pas rare de voir Michael Brandon dans des séries américaines et dernièrement dans l’épisode londonien de Bones. Un duo d’enquêteurs qui se regardent amoureusement ? Ça a dû lui rappeler des souvenirs !

avatarUn article de .
2 commentaires