Flashback : Sauvé par le Gong

Titre Original : Saved by the bell
Titre Traduit : Sauvé par le Gong
Créateur : Sam Bobrick
Années : 1989-1993
Nombres d’épisodes : 88
Casting : Mark-Paul Gosselaar (Zack Morris), Tiffani-Amber Thiessen (Kelly Kapowski), Mario Lopez (AC Slater), Dustin Diamond (Screech), Lark Voorhies (Lisa Turtle), Elizabeth Berkley (Jessi Spano), Dennis Haskins (Mr Belding), Leanna Creel (Terri Scott, saison 4)

L’histoire : Bienvenue à Bayside, le collège où officie en maître le blondinet Zack Morris, espiègle jeune tombeur, feignasse assumée, roi de l’entourloupe autour duquel gravite une véritable cour : la belle fille, le geek niais, l’intello féministe, Mr Muscle et la superficielle. Le principal se fait des cheveux blancs à la vitesse de la lumière !

Souvenirs

Qui se souvient de la formidable émission pour jeunes d’Antenne 2 dans les années 90 n’a pu échapper au phénomène Sauvé par le Gong. Et vous dire que j’étais fan de cette série est bien en dessous de la vérité. J’en étais complètement folle.

Malgré mon grand âge (oui, je suis sans doute la plus âgée des rédactrices de Critictoo), l’hasardeuse programmation de la seconde chaîne dans les DOM-TOM où je me trouvais a fait que la série passa alors même que je me trouvais entre le collège et le lycée, comme les héros. D’où forcément énorme identification sans parler de mon petit cœur d’adolescente qui se pâmait pour le beau Zack et sa belle histoire avec Kelly. Il y avait aussi un peu de moi en Jessi, l’empêcheuse de tourner en rond.

Du haut de mes 31 ans et pour être tombée sur les rediffusions de Gulli, je dois avouer que la série a assez mal vieilli et que Zack est franchement insupportable.

Malgré cela, je garde de Sauvé par le Gong un souvenir ému. Les scénarii ne volaient pas bien haut, mais tout finissait toujours bien (on était dans une sitcom en même temps), la chambre de Zack faisait rêver (avec son arbre qui faisait le lien avec celle de Kelly me semble-t-il), chez Max, le diner préféré de nos héros était clairement l’aîné du Central Perk et ce fut aussi l’occasion de voir les premiers pas de Scott Wolf, Tori Spelling ou encore Leah Remini.

La 4ème et dernière saison qui se conclue par un beau mariage tire un peu trop sur la corde et n’a plus rien à voir avec la franche camaraderie des débuts. Tiffani Thiessen et Elizabeth Berkley étaient peu présentes, Gosselaar s’empâtait et la nouvelle actrice engagée n’était pas très bonne.

Pour autant, Sauvé par le Gong s’inscrira dans les annales et marquera beaucoup d’adolescences à la seule écoute du générique. Allez, pour le plaisir :

« When I wake up in the morning
And the alarm gives out a warning
And I don’t think I ever make it on time
By the time I grab my books
And I give myself a look

I’m at the corner just in time to see the bus fly by
It’s alright ‘coz I’m saved by the bell
« 

avatarUn article de .
3 commentaires