Je suis à moitié nostalgique de Star Trek en ce moment, et cherchant un générique pour cette magnifique rubrique (je ne trouvais pas ceux que je voulais), me voici à regarder celui d’Enterprise, car avant d’appuyer sur le bouton lecture, j’admets que j’avais un gros trou de mémoire. Cela n’a duré que 2 secondes, le temps des premières notes.

Les familiers de la franchise savent que ce n’est pas habituel d’avoir une chanson (écrite par Diane Warren, et chanté par Russell Watson) et qui avait déjà été utilisé dans le film Patch Adams (98 – chanté par Rod Stewart). Cela marquait une grande différence avec les précédents, qui avaient des thèmes instrumentaux :

Get the Flash Player to see this content.

Sans surprise, des fans ont bataillé pour un changement, mais cela n’arriva qu’en saison 3, sans pour autant que la chanson soit enlevée, juste une modification de la mélodie, ce qui déplu à ceux qui aimaient la première version. Au fond, c’est très symbolique de cette désastreuse saison, avec les Xindi, encore prétexte à blague chez Critictoo :

Get the Flash Player to see this content.

Le générique fut une nouvelle fois modifié, mais cette fois-ci pour deux épisodes seulement, avec notre classique monde miroir de l’univers Star Trek (In a Mirror, Darkly – 4.18 & 19) :

Get the Flash Player to see this content.

L’aventure du générique d’Enterprise ne s’arrête pas là, car des rumeurs avaient circulé autour d’un possible changement, et ces dernières trouvèrent leur justification dans une mouture de l’opening posté sur le site officiel startrek.com, dans lequel Scott Bakula récite une version modifiée du fameux discours « Space, the final frontier… », sur la musique de Archer’s Theme qui servait de générique de fin à la série :

Get the Flash Player to see this content.