Interview : Richard Armitage

Cette interview est disponible dans sa version originale sur le site Daemon’s TV qui a bien gentiment accepté de nous prêter le matériel de base. L’interview a été réalisée au moment de la diffusion de la saison 2 sur BBC America. Richard Armitage répond à des questions sur l’évolution de son personnage, Guy of Gisbourne, de la relation avec Marian, et de son nouveau rôle dans Spooks/MI-5.

  • Comment est-ce de jouer un méchant dans ‘Robin Hood’, surtout que c’est une histoire connue ?

Vous savez quoi, j’étais plutôt nerveux à l’idée d’incarner un méchant au départ, parce que les gens n’allait pas forcément aimer le personnage, et qu’il allait être hué et sifflé dans les rues. Mais c’est beaucoup de fun, car les scénaristes, je pense, qu’ils ont pris beaucoup de plaisir à planifier toutes ces mauvaises actions que les personnages allaient faire, et c’est donc drôle à tourner. C’est vicieux et vous devez faire toutes ces choses que vous ne pouvez pas faire en tant que personne, car ce n’est pas civilisé ou poli ou gentil, donc c’est vraiment sympa à faire. (Rires)

  • Êtes-vous à l’origine fan de ‘Robin Hood’ ?

Oui, dans les années 80, je veux dire qu’il y a un Robin Hood à chaque génération. Pour nous, c’était Michael Praed, et j’adorais le suivre tous les samedis soirs.  Je vivais dans les Midlands quand j’étais enfant et mes parents avaient l’habitude de me conduire à la forêt, et nous jouions autour. Donc, cela signifie beaucoup pour moi.

  • Auriez-vous aimé jouer Robin Hood à la place de Guy of Gisbourne?

Bien, tout le monde veut jouer Robin Hood, n’est-ce pas ? Je pense que j’étais du mauvais côté des 30 ans pour incarner Robin Hood.

  • Comment avez-vous été approché la première fois pour le rôle de Guy of Gisbourne?

On m’a originellement envoyé le script pour que je jette un coup d’œil pour le rôle du Sheriff et aussi celui de Guy of Gisbourne. J’y suis allé et j’ai lu les deux parties, et je pense, évidemment, que j’étais un peu jeune pour jouer le Sheriff et Guy m’allait très bien. J’étais vraiment intéressé par la partie de lui qui est endommagé, et quelque peu désespéré, et puis, il y a une sorte de colère en lui qui m’attirait. J’ai aussi lu quelques scènes avec Marian au tout début et j’ai beaucoup aimé son approche pour lui faire la cour. C’était peu conventionnel et un peu brutal, donc c’était quelque chose qui m’intéressait.

  • Pourquoi pensez-vous que Guy of Gisbourne est si attiré par Marian ?

Bien, je pense que dans la saison 1, c’était car il s’agissait de la femme la plus éligible dans le domaine, la fille d’un noble. Il y avait aussi la rumeur qu’elle avait été fiancée à Robin Hood, et je pense qu’il voulait tout ce que Robin avait, pour sa réputation et son pouvoir, et pour l’amour du peuple. Et il l’a voulait elle, comme un trophée. Mais en fait, elle a fait ressortir le côté humain, et a fait de lui un homme, à l’opposé de ce qu’il était, plus une machine. Et je pense qu’une fois que quelqu’un vous a fait cela, cela devient comme une obsession. Le fait est qu’elle avait ce pouvoir sur lui  qu’il ne pouvait contrôler, et que c’est devenu irrésistible. Ces sentiments, en même temps, sont incroyablement conflictuels pour lui, mais je pense qu’il voulait savoir où cela se finirait.

  • Comment cela va-t-il évoluer dans la saison 2 ?

Il va devenir encore plus humain. Je veux dire, il l’a vraiment dans la peau. Ainsi, le grand conflit pour lui est ce qu’il doit faire à son travail et pour ce qui le lie au Sheriff, ce qui est à l’opposé de ce qu’il ressent en tant qu’homme, et de son amour pour Marian et de la bonne partie qu’elle fait ressortir. Alors, il essaie de maintenir le tout, mais elle a vraiment de l’influence sur lui. Dans le même temps, elle est d’une certaine façon attirée par lui, mais elle le trouve aussi très utile pour infiltrer le château, donc c’est une relation intéressante et étrange.

  • Pensez-vous qu’il suspecte Marian d’être une traitre ?

Oui, je pense que c’est là depuis le début. Je pense qu’elle a démontré être une traitresse à la fin de la saison 1, donc cette pensée est toujours dans sa tête. Mais elle arrive à gagner du temps à chaque fois. C’est comme une attraction fatale, une sorte d’amour aveugle qui fait qu’il la laisse l’utiliser. Et il lui pardonne à chaque fois, et ses pires peurs grandissent, remontant à la surface tout du long de la saison, pour attire son point culminant à l’épisode 13 aboutissant à la pire chose qu’un homme peut faire à la femme qu’il aime. Donc, c’est un voyage vraiment intéressant.

  • Que peut-on attendre de Guy of Gisborne cette saison ?

Après avoir était rejeté à l’autel à la fin de la saison 1, il y a un feu en lui qui est sur le point d’exploser. Donc il est plus sauvage et en colère, et il est prêt pour ça. Il s’est déjà ouvert à elle, et c’est presque comme si  c’était une blessure ouverte, prêt à saigner, et il essaie de le contenir. En plus, sa relation avec le Sheriff est très examinée. Ils ont une relation père-fils que le Shériff utilise à son avantage, sachant que Gisbourne a vraiment besoin de ce type d’approbation paternelle.

  • Quelles sont les différences à jouer Guy of Gisbourne par rapport aux autres rôles passés ?

Je pense que c’est la première fois que j’ai à jouer quelqu’un de si agressif en apparence, en colère, brutal et violent.  C’est le rôle le plus violent que j’ai jamais joué. Si ce devait être un show pour adulte, la violence serait extrême. Mais en même temps il y a le conflit à l’intérieur de l’homme, et je pense que ces deux extrêmes ont  quelque chose que je n’ai pas vraiment exploré avant. C’est vraiment intéressant, parce que parfois vous vous trouvez quelque chose, qui va à l’encontre de votre caractère, mais c’est en fait un seul côté de la nature, qui est autorisé à exister plutôt que tous les côtés en même temps. Je pense que c’est quelque chose d’humain, vous savez.

  • Oui, c’est difficile de le détester.

Oui, je  pense que quand vous voyez quelqu’un d’endommagé comme ça, je pensais que je devais trouver cette partie en lui, pour l’aimer, pour le jouer, parce c’était important pour moi de trouver cet aspect de lui.

  • Faites-vous vos propres cascades ?

Nous en faisons autant que nous pouvons. De toute évidence, certaines scènes de course, quand ils galopent vraiment vite entre les arbres, ils ne peuvent pas nous les laisser faire, car c’est trop dangereux, mais on fait toutes les scènes de batailles nous même. Je sais que Jonas (Armstong) fait toutes les cascades avec les câbles. Le plus nous en faisons, le plus excitant c’est. En fait, c’est l’une des meilleures parties du travail. C’est la raison pour laquelle nous nous amusons tous beaucoup. C’est un travail de rêve sur ce plan là.

(Suite page 2)

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link