Interview : Tricia Helfer – part 1

Cette interview est trouvable dans son intégralité et sa version originale sur le site Daemon’s TV qui a bien gentiment accepté de nous prêter le matériel de base. Dû à sa longueur, quelques réponses ont été raccourcies, et des questions ont été supprimées.

Peux-tu nous parler du passé de Carla et combien d’épisodes vas-tu faire dans la saison ?

Je vais en faire, je pense, 7 épisodes sur les 16 fait. Je suis dans les deux premiers, et je pense dans le season finale, et il y aura les épisodes en 2009 aussi.
Pour être totalement honnête, je ne sais pas grand-chose du passé de Carla. Elle est aussi mystérieuse pour Michael, qu’elle l’est pour le spectateur, et je pense que nous en apprendrons plus sur elle en même temps que Michael et le spectateur. A ce point, j’ai tourné que les deux premiers épisodes, donc j’ai beaucoup à découvrir sur Carla moi-même, je sais qu’elle était espionne, et qu’elle est le visage connu de l’entreprise qui a ‘burn’ Michael. Donc, elle est dans une position de chef, et ordonne à Michael.

Est-ce difficile de débarquer sur une série qui est déjà un hit ?

C’est toujours intimidant d’arriver sur un show en guest dans un rôle de guest star, mais avec ‘Burn Notice’, je ne peux pas dire à quel point ils ont été merveilleux et accueillants avec moi. Quand j’ai signé, Jeffrey [Donovan, Michael Westen, ndlr] m’a envoyé un e-mail pour me souhaiter la bienvenue, et c’est sympa de savoir que l’on va dans un environnement accueillant, et que les gens attendent de travailler avec vous et ce genre de trucs. Je me suis assise avec Matt Nix [le créateur de la série, ndlr] avant, et nous avons eu une discussion. Il m’a parlé de l’intrigue. Des choses sont toujours en cours d’écriture, donc je pouvais me faire une idée générale, mais pas aller dans les détails. C’est définitivement plus facile de commencer avec tout un cast et une équipe, mais aller dans une série où l’on peut voir le ton, c’est plus facile pour essayer et s’y coller, de savoir comment ils font et ce qu’ils cherchent. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas, mais ils m’ont bien accueillie.

Quand on vient d’une série comme ‘Battlestar Galactica’, quelle est la difficulté de trouver de nouveaux projets et que cherchez-vous ?

je pense que le plus gros point est que venant d’une série d’un genre particulier, cela a tendance à être plus dans ce genre que l’on vous fait des propositions, et cela oriente les gens sur ce qu’ils pensent de vous. Donc, pour moi, il était important d’essayer et d’aller à l’encontre de cela, ou de la perception d’autrui sur ce que je peux faire, alors ‘Burn Notice’ était parfait pour cela, car, cela n’a rien à voir avec l’espace, mais j’y ai trouvé un niveau d’écriture et des acteurs impliqués. Avec ‘Battlestar Galactica’, j’ai été très chanceuse, c’est une série très bien écrite, tout comme ‘Burn Notice’. […]

Comment est l’ambiance sur le plateau de ‘Burn Notice’ par rapport à ‘Battlestar Galactica’ ?

La plus grande chose que j’ai notée c’est le rythme. Les choses bougent bien plus vite sur ‘Burn Notice’. Au début, j’essayais de m’adapter. J’étais comme wow, une ou deux prises et on change, ou le tas de truc que l’on fait en un jour, mais j’ai compris qu’il y avait moins d’acteurs, juste dans la taille du casting et du plateau, c’est plus petit. Sur ‘Battlestar’, il y a environ 10 premiers rôles contre 4 sur ‘Burn Notice’, et la quantité d’acteurs que tu as va avec la taille du plateau. Nos plateaux étaient énormes sur ‘Battlestar’, et quand tu es en CIC, ou dans un hangar, ou des choses comme ça, c’est si gros que les choses bougent un peu moins vite.
Pour l’ambiance, j’ai été très chanceuse. C’est deux séries pour lesquelles c’est fun, et l’équipe s’entend à merveille, et il y a un respect mutuel. Tout le monde respecte tout le monde, donc il n’y a pas de chamaillerie. J’ai entendu des histoires horribles où ce n’est pas vraiment fun de travailler, et ce n’est le cas ni avec ‘Battlestar’, ni avec ‘Burn Notice’.

Quelles sont les différences pour le travail entre Miami et Vancouver ?

Il y a une grande différence de climat. Il a plu beaucoup ce printemps à Vancouver, donc je pense que l’on a eu notre première chaude journée vendredi quand j’étais sur le tournage, mais le parapluie prend une toute autre signification. À Vancouver, on est encerclé par la pluie, et à Miami, on est encerclé par le soleil, donc le corps met un peu de temps à s’habituer et s’ajuster, et l’humidité est assaillante à Miami.

Avez-vous vu la saison 1 de ‘Burn Notice’, et si oui, l’avez-vous regardez avant d’avoir le rôle ou après ?

J’ai vu toute la saison. Mais je ne l’avais pas vu avant. C’était une de celle qui était sur ma liste de DVD à acheter. J’avais été intriguée par les publicités que j’avais vu, mais je suis définitivement une spectatrice de DVD, à cause des voyage que je fais, il est difficile d’être dévoué à une série en diffusion. Quand on m’a offert le rôle, ils m’ont envoyé les DVD et j’ai été prise dedans dès le premier épisode. […] J’ai regardé tous les épisodes et j’ai appelé mon manager pour lui dire que je voulais participer à la série.

Comment vous êtes-vous retrouvé impliqué sur le projet ? Avait-on pensé à vous, ou avez-vous auditionné ?

C’est une de ces rares occasions où l’on m’a en fait offert le rôle, et je n’avais pas à auditionner. C’est une merveilleuse chose quand on est un acteur. Je ne suis pas sûre de la façon dont cela a été amené, mais c’est quelqu’un dans la salle d’écriture, quand ils en ont parlé. Je crois que Matt a dit que l’un des scénaristes est venu et ils ont vu un communiqué de presse dans le Hollywood Reporter qui disait que j’avais signé un accord avec Fox Netowrk, et ils ont dit que c’était la personne qu’il devrait engager. Ils m’ont approchée et c’était un peu le travail de tout le monde, à cause de mon contrat avec la Fox, et j’étais en plein tournage de ‘Battlestar Galactica’, donc il y avait beaucoup d’embûches pour y parvenir, mais c’est un de ces moments où tout a semblé fonctionner.
Je venais de terminer un épisode où j’étais présente tous les jours, mais pour le suivant, j’étais plus libre. J’avais juste une scène, et on l’a tourné au début, et Fox m’a laissé aller faire ‘Burn Notice’, et ils ont été géniaux en faisant tout pour que tout soit fait en deux jours pour les deux épisodes, et je pouvais alors retourner sur ‘Battlestar’, et ensuite, je retournais sur ‘Burn Notice’ qu’à la mi-juillet, quelques jours après la fin de ‘Battlestar Galactica’.
Puis, j’ai signé avec la Fox pour le pilote ‘Inseparable’ qui est tourné dans ma période off que j’ai dans le tournage de ‘Burn Notice’, donc je ne pouvais pas espérer meilleure situation.

Lire la suite de l’interview

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link