Jessica Lange : 5 films à voir avec l'actrice d'American Horror Story et FEUD - Critictoo Séries TV

Avant Feud, Jessica Lange en 5 rôles

Après avoir quitté American Horror Story qui lui aura permis de se faire connaitre auprès d’un tout nouveau public, Jessica Lange est de retour sur le petit écran américain (et FX) pour la dernière anthologie en date de Ryan Murphy, FEUD.

Pour l’occasion, elle incarne Joan Crawford, star de l’âge d’or Hollywoodien et l’une des actrices avec la plus longue carrière de cette période. Un rôle presque fait sur mesure pour Jessica Lange, pourrait-on dire qui s’est lancée dans le business en 1976. Elle aura ainsi été multiples fois récompensées et célébrées, mais aura également dû traverser des périodes plus compliquées et aura rarement laissée indifférente.

Alors que FEUD revient sur une page de cinéma, c’est l’occasion de célébrer ainsi l’une de ses têtes d’affiches avec 5 rôles mémorables :

1 | All That Jazz (1979)

Dans ce classique du cinéma, Jessica Lange a une présence limitée, mais qui mérite tout de même qu’on s’y arrête — au delà du fait que le film est à voir, tout simplement. Avec All That Jazz, Bob Fosse raconte sa propre histoire à travers Joe Gideon (Roy Scheider), fumeur invétéré, womanizer, chorégraphe et réalisateur. Lange incarne ici Angelique, qui est tout simplement l’Ange de la mort.

2 | Tootsie (1982)

Jessica Lange est peut-être plus connue auprès d’un large public pour Tootsie, où elle y campe Julie Nichols, une actrice de soap pour laquelle s’éprend Michael Dorsey (Dustin Hoffman) alors dans la peau de Dorothy Michaels. Nommée aux oscars cette année en tant que meilleure actrice et meilleure actrice de second rôle, elle remportera donc le second pour Tootsie, presque comme lot de consolation. Pour autant, Lange délivre une performance subtile, endossant peut-être le rôle le plus sérieux du film, mais sans pour autant tuer son humour et parvient à offrir un portrait de femme fragile qui a quelque peu perdu sa volonté de se battre et a juste accepté le rôle qu’on lui avait attitré dans la vie après plus d’une déconvenue.

3 | Frances (1982)

La même année que Tootsie, Jessica Lange était donc aussi nommée aux oscars en tant que meilleure actrice pour Frances, perdant face à Meryl Streep qui le remporta pour Sophie’s Choice. Biographie très libre consacrée à l’actrice Frances Farmer, le long-métrage a aujourd’hui des allures de mauvais téléfilm. La pauvreté de l’aspect technique n’enlève cependant rien à la performance électrisante de Lange, qui déploie une énergie sans fin pour donner corps au combat d’une femme passionnée décidée à réaliser ses rêves, mais qui sera détruite à petit feu jusqu’à être totalement brisée.

4 | Blue Sky (1994)

Dans son exploration sur le nucléaire, Blue Sky est peut-être moins pertinent aujourd’hui qu’il ne l’était en 1994. De toute façon, si le film mérite encore d’être vu aujourd’hui, c’est sans aucun doute grâce aux performances de ses deux têtes d’affiche, Tommy Lee Jones et Jessica Lange. Le premier campe un militaire scientifique déterminé et fier, tandis que la seconde est son instable et passionnelle épouse hors de contrôle, mais aussi loyale. Leur relation est définitivement le coeur du récit, offrant aux deux acteurs la possibilité de donner corps à un couple qui parait aussi improbable qu’il n’en est que plus authentique. Ce rôle vaudra à Lange son second oscar.

Blue Sky
List Price: EUR 19,99
Price: EUR 19,99
Price Disclaimer

5 | Normal (2003) et Grey Gardens (2009)

On termine avec deux téléfilms HBO. Avec Normal, Jane Anderson adapte sa propre pièce, Looking for Normal, et s’intéresse à un homme qui veut changer de sexe. Jessica Lange joue alors son épouse qui doit faire face aux changements de son mari qui ébranle la famille ainsi que la petite communauté où ils vivent, dans l’Illinois.

Plus connu, Grey Gardens s’intéresse à l’histoire vraie d’Edith Ewing Bouvier Beal (Jessica Lange), tante de Jackie Kennedy, et de sa fille Little Edith (Drew Barrymore), qui vivront ensemble pendant des décennies à Grey Gardens dans des conditions sanitaires déplorables et isolées du reste du monde. Leurs conditions de vie auront été exposées suite à un article dans le National Enquirer – ce qui aura mené au documentaire de 1975 aujourd’hui classique aux États-Unis. En plus de s’appuyer sur ce dernier, le téléfilm relate comment ces deux femmes socialites ont finir par occuper Grey Gardens et y rester. Il est préférable d’avoir vu au moins des extraits du documentaire pour pleinement apprécier tout le travail effectué par les deux actrices.

Mais Aussi : Jessica Lange fut aussi nommée aux Oscars pour ses performances dans les films Music Box (1989), Country (1984) et Sweet Dreams (1985). À voir également dans le remake de The Postman Always Rings Twice (1981), chez Martin Scorsese dans Cape Fear (1991), chez Tim Burton dans Big Fish (2003) ou encore dans la peau de Tamora pour les amateurs de Shakespeare dans Titus (1999).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link