La sériethèque idéale : 30 rock

3 Avr 2014 à 15:44

La sériethèque idéale : 30 rock

La conclusion de Friends marqua un tournant dans le monde des sitcoms, la fin d’une ère et le début d’une autre. Malcolm in the Middle posa alors les bases d’un renouveau réjouissant du format single-camera, tandis que peu après Arrested Development fit souffler un petit vent de fraicheur avec son humour délirant et sa structure narrative innovante.

D’une certaine manière, 30 Rock s’est juste inscrite à la suite, prenant le relai et s’efforçant de tirer le maximum d’une conjoncture devenue à ce moment très difficile, aussi bien pour le genre que pour le médium qui le supporte. En pleine transition, alors que certaines chaines désespèrent de donner le jour à un nouveau Friends, NBC parait simplement opter pour l’autodérision et rien ne lui sera épargné durant 7 saisons qui ne rencontrèrent pourtant jamais de réel succès public.

Sortant de Saturday Night Live, Tina Fey a ainsi écrit sur ce qu’elle connaissait. Elle devient alors Liz Lemon, scénariste en chef du TGS with Tracy Jordan, et elle nous entraine dans les coulisses de son émission qui doit trouver un nouveau souffle pour pouvoir survivre. C’est là que l’absurdité se révèle être la solution miracle et cela fonctionna, puisque c’est finalement ce qui ressemblait le plus à la réalité du monde de la télévision.

Cela dit, si 30 Rock n’a jamais cessé de se moquer d’elle-même, de son network, de ses stars, de toute l’industrie et de l’Amérique en général, elle le fit sans jamais virer dans le cynisme. L’optimisme et l’immaturité sont de mises et, si elle n’a jamais elle-même réellement atteint l’âge adulte, Liz Lemon s’imposa comme étant la plus responsable qui s’occupe de tenir à l’œil un groupe d’énergumènes excentriques. Entre ceux aux égos surdimensionnés et les névrosés en tous genres, Lemon surnage et dérive elle-même dans ses propres défaillances de caractère.

30 Rock alimente alors son humour sans jamais se prendre vraiment au sérieux, car cela risquerait de provoquer une explosion de cet univers où la folie ambiante est une norme. Entre Jack Donaghy (Alec Baldwin), l’ambitieux exécutif de NBC qui devient le mentor de Lemon, Tracy (Tracy Morgan) et Jenna (Jane Krakowski), le duo improbable de stars, et les scénaristes ingérables, Liz frôle le surmenage, mais ne lâche jamais le morceau – aussi bien au travail que dans sa vie romantique catastrophique.

Si tout cela fonctionna, c’est en grande partie parce que Tina Fey et son équipe créative ont brisé les conventions qui régissaient le genre pour suivre leurs propres règles plus en adéquation avec leur époque et les performances survoltées des acteurs. C’est alors avec nostalgie que le show rend régulièrement hommage à toutes ses comédies qui ont pavé la route qui lui a permis d’arriver là où elle se trouvait et dont elle est la digne héritière. C’est dans son ADN, mais cela ne se perçoit qu’à un niveau de lecture – 30 Rock en possède de nombreux et sa nature méta les mélange brutalement pour offrir à chaque spectateur quelque chose d’unique.

Concrètement, Tina Fey a donné le jour à une comédie dont la richesse est impressionnante. Chacun peut y trouver de quoi rire, tout particulièrement quand on a grandi devant le petit écran. Après tout, 30 Rock est au final une lettre d’amour à la télévision qui a pris corps grâce à la rencontre entre d’improbables talents et qui s’affirma rapidement comme étant simplement le produit de son époque.

Il est en tout cas difficile de mettre des mots précis sur tout ce qui caractérise cette sitcom hors-norme dont l’importance ne fera très certainement que grossir avec les années. À sa façon, elle est à son tour devenue une référence et elle l’a fait tranquillement pendant 7 saisons, avec des hauts et des bas, mais en restant toujours pertinente. Ses personnages ont gagné leur place au panthéon de la pop culture, certains de ses épisodes se sont inscrits dans l’Histoire de la télévision et son écriture inspire déjà une nouvelle génération de scénaristes. 30 Rock est indiscutablement indispensable.

Aller plus loin …

Titre : 30 Rock – Saison 1 à 7
Langue : Français, Anglais
Sous-titres : Français
Région : Région 2
Studio : Universal Pictures

Les saisons 1 à 7 sont désormais toutes disponibles à la vente séparément depuis le 28 mars 2014 pour un prix compris entre 10 et 20 €.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link