La sériethèque idéale : Lost (intégrale)

6 Juin 2012 à 8:15

Voilà maintenant un peu plus de deux ans que Lost s’est terminée, après avoir suivi pendant 6 saisons les survivants du vol Oceanic Airlines 815, coincés sur une île déserte.

C’est un fameux 22 septembre 2004 que tout a commencé sur ABC, suite au crash d’un avion, et un pilote qui n’aura pas laissé indifférent. La première saison va donc présenter les principaux survivants alors qu’ils sont menacés par multiples entités, à l’image d’un ours polaire ou d’un monstre de fumée. Plus c’était imprécis, mieux c’était à ce moment-là ; cela permettait de concentrer l’histoire sur les personnages, tout en soulevant les premières questions qui vont finir par obséder le téléspectateur à différents niveaux. Lost instaure aussi un format narratif qui alterne entre ce qui se passe sur l’île et les flashbacks – les épisodes développant alors un rescapé en particulier à chaque fois.

La première saison de Lost n’est pas la meilleure qui soit, surtout quand on sait ce que la suite réserve, mais elle est inévitable, car elle pose les bases du show. C’est donc avant tout une question de découverte de l’univers ainsi que des personnages.

De ce côté-là, la série commence en se voulant le plus éclectique possible et se montrera d’ailleurs assez caricaturale dans certains développements. Le groupe de survivants est alors composé de Jack, Kate, Sawyer, Hurley, Locke, Sayid, le couple Jin-Soo Kwon et Sun-Hwa Kwon, Claire qui est enceinte, Michael et son fils Walt, Charlie, Boone et sa sœur Shannon.

C’est un melting pot culturel et racial en bonne et due forme, mais c’est surtout l’histoire personnelle de chacun qui leur donnera une réelle valeur. Ils ne sont pas tous aussi intéressants les uns que les autres, mais ils auront leurs moments.

En étant coincé sur une île, cela pourrait s’avérer plus ou moins difficile d’introduire d’autres personnages, mais il faut avouer qu’elle sera en définitive assez peuplée. Tant mieux, car c’est bien avec les multiples introductions que le show trouvera régulièrement un nouveau souffle, lui permettant de changer les dynamiques et d’apporter un regard différent sur ce qui se déroule sur l’île.

Par extension, la série prend son envol au cours de sa seconde saison, en fournissant à ses protagonistes une direction mieux définie. Ainsi, le conflit entre les survivants et les Autres (qui étaient déjà sur l’île) va devenir de plus en plus proéminent et avec l’arrivée de Ben Linus, prendre le dessus. C’est clairement là que la mythologie se fait soudainement plus consistante, avec l’introduction de la Dharma Initiative et de ce qui se trouve dans le hatch – dont Desmond (bien que réellement développé en troisième saison). Les oppositions entre les multiples survivants deviennent alors plus importantes, les idéaux des rescapés venant s’entrechoquer, avec la nécessité de survivre qui se fait encore plus forte avec un danger qui a maintenant pris forme. Le show continuera dans cette direction en saison 3, en apportant toujours du sang neuf (à commencer par Juliet et Richard) et en enrichissant de plus en plus sa mythologie.

La série est donc à ce stade plus que confortable avec son récit et n’a pas peur de faire avancer son intrigue. Au contraire, il y a un rythme plus que soutenu au cœur, qui est surtout gâché par le fait que l’équipe créative n’a plus grand-chose à dire avec les flashbacks.

Comme Lost l’a déjà démontré, elle n’a pas peur d’évoluer et de changer pour mieux servir son histoire. Elle a avant tout un concept temporel autour duquel se construit d’une certaine manière le récit. La série atteint pour le coup son apogée en saison 4 avec l’introduction de nouveaux personnages – Charlie, Miles, Faraday et Lapidus – et les flashbacks sont remplacés par les fameux flash-forwards qui participent alors à instaurer des enjeux inédits. La saison 5 sera quant à elle animée par les bonds temporels qui aideront à explorer l’histoire de l’île. À ce niveau, les épisodes s’enchainent en laissant très peu de répit. Les questions sont toujours là, l’intrigue progresse et le rythme est majoritairement effréné – ainsi que la B.O.

La série fera preuve d’une belle maitrise dans ses allées et venues temporelles, suivant une logique bien définie qui fournit alors au show une grande consistance. C’est aidé par le fait que l’équipe créative aura su exploiter des éléments de l’histoire qui furent introduits beaucoup plus tôt et les remettre en avant.

À la différence des flashbacks, et avec une sixième saison qui se doit d’être aussi la dernière, les scénaristes ne vont pas abuser des flash-forwards et bonds temporels qui ne servent plus l’intrigue. Elle va, pour le coup, revenir à un format plus proche de la saison 1 dans la narration ; elle opte par contre pour du flash-sideways, soit nous raconter la vie des personnages dans un monde où le vol Oceanic 815 ne s’est pas crashé. À un certain niveau, ces derniers épisodes ne sauront pas aussi enthousiasmants qu’on aurait pu l’espérer. Ce n’est pas tant pour de possibles questions sans réponses, c’est surtout, car le récit n’arrive pas à retrouver toute l’énergie qu’il véhiculait au cours des saisons précédentes.

Lost est sans conteste une ambitieuse série qui a pu totalement s’épanouir une fois qu’elle a embrassé ses éléments de science-fiction. Elle laisse une empreinte indélébile grâce à des personnages forts, des intrigues très bien menées et beaucoup d’ingéniosité. Le meilleur comme le pire définissent Lost : du bateau de Penny au ridicule qui entoure Nikki et Paulo ; de la Dharma Initiative aux flashbacks ennuyeux (Jack en Thaïlande) ; The Man in Black, Jacob, et plus encore … Tout cela offre une place de choix à la série dans une sériethèque.

Aller plus loin …

Titre : Lost
Langue : Français, Anglais
Sous-titres : Français
Région : Région 2
Studio : ABC Studios

La série est disponible en coffret par saison. L’intégrale ne semble plus être disponible chez nous à l’heure actuelle.

Vous pouvez également lire des critiques des épisodes de la série.

Tags : Lost moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link