Laura Linney, des Chroniques de San Francisco à Ozark

22 Sep 2018 à 12:00

Avec la seconde saison d’Ozark qui est récemment arrivée sur nos écrans et d’autres projets de séries actuellement en développement, le moment semble particulièrement opportun pour revenir sur la carrière de Laura Linney, une actrice qui n’a jamais cessé de naviguer entre le théâtre, le cinéma et la télévision depuis ses débuts il y a un peu plus de 25 ans.

Née le 5 février 1964 à New York City (NY), Laura Linney est la fille de Miriam, une infirmière, et Romulus Linney, un auteur de pièces de théâtre qui était également professeur. Le couple divorça et Laura grandit avec sa mère. Elle ne découvrit alors les joies du théâtre avec son père que pendant les week-ends et durant les étés qu’elle passa avec une compagnie théâtrale du New Hampshire, et ce, à partir de l’âge de 12 ans. Sa voie était ainsi tracée, malgré le fait qu’elle était une enfant plutôt timide et ne savait donc pas si elle préférait être sur la scène ou dans les coulisses.

Elle fut ainsi active dans le domaine pendant ses études et, après avoir été diplômée de l’université de Brown en 1986, elle réussit à être acceptée dans la prestigieuse Juilliard School.

Une fois son cursus terminé, Laura Linney démarra avec quelques petits rôles sur les planches avant de décrocher celui de Tess dans la pièce Six Degrees of Separation jouée à Broadway. Elle y resta une année. À la suite de ça, elle se retrouva dans un petit rôle dans la pièce Sight Unseen qui lui permit de remporter un Drama Desk  Award et un Theater World Award.

Bien que se concentrant sur sa carrière sur les planches, elle fit ses débuts sur grand écran dans Lorenzo (1992) de George Miller. Mais c’est en 1994, face à Steve Martin et Gabriel Byrne dans Le Cadeau du ciel, qu’elle se fit véritablement remarquer. Ça et la première minisérie Les Chroniques de San Francisco (1993) pour PBS.

Elle enchaina ensuite dans Congo (1995) et Peur primale (1996). C’est avec ce second film que Clint Eastwood la remarqua et il lui proposa alors de jouer sa fille dans Les Pleins Pouvoirs (1997). L’année suivante, elle reprit son rôle de Mary Ann Singleton dans la suite de Les Chroniques de San Francisco, intitulée Les Nouvelles chroniques de San Francisco, qui fut produite pour Showtime.

Cette même année, on a pu la voir dans le film qui la fit remarquer auprès des critiques, à savoir, The Truman Show de Peter Weir où elle incarne Meryl, la femme du personnage interprété par Jim Carrey dont la vie entière a été filmée dans le cadre d’une émission de télé-réalité.

Deux ans plus tard, elle sera nommée aux Oscars et aux Golden Globe Awards pour son rôle de Sammy, une mère célibataire qui cherche à trouver un équilibre dans sa vie, dans le film indépendant Tu peux compter sur moi de Kenneth Lonergan.

À côté de productions indépendantes et de pièces à Broadway, Laura retourne vers la télévision dans la troisième mini-série des Chroniques de San Francisco, Autres chroniques de San Francisco (2001), toujours sur Showtime. Une chaine qu’elle continue de fréquenter avec le téléfilm Wild Iris, dans lequel elle partage l’affiche avec Gena Rowlands — un rôle qui lui offrit sa première nomination aux Emmy Awards. En 2002, elle se retrouva dans une autre production de ce type, cette fois pour HBO, dans Le Projet Laramie.

À ce stade, sa carrière est assez variée, mais elle le devient encore plus, car après Mystic River de Clint Eastwood (2003), Laura Linney se fait une place dans le domaine de la comédie. Tout d’abord dans Love Actually, puis surtout dans la sitcom Frasier. Elle y est l’intérêt romantique de Frasier Crane (Kelsey Grammer) dans la dernière saison du show. Un rôle en guest star pour lequel elle gagna un Emmy Award. Et pour continuer avec les cérémonies, elle sera nommée aux SAG Awards, Golden Globes Awards et Oscars pour avoir été Clara, la femme d’Alfred Kinsey (Liam Neeson) dans Kinsey (2004) de Bill Condon.

La suite de son parcours sera riche en productions indépendantes avec notamment L’Exorcisme d’Emily RoseLes Berkman se séparent (2005) ou encore La Famille Savage (2007) qui s’accompagna d’une nouvelle nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleure Actrice.

En 2008, après un retour à Broadway dans Les Liaisons Dangereuses, Laura Linney devint Abigail Adams dans la minisérie HBO, John Adams. Une prestation plus que remarquable qui fut récompensée à juste titre par un Emmy Award, un Golden Globe et un SAG Award.

Toujours bien active sur grand écran et à Broadway (dans la pièce Time Stands Still qui lui rapporta une nomination aux Tony Awards), elle reste intéressée à la télévision. C’est ainsi qu’elle fait son retour sur Showtime durant l’été 2010 dans The Big C. Elle tient le rôle de Cathy, une enseignante qui apprend qu’elle a un cancer et décide d’embrasser le changement qui va avec pour se retrouver. Une grande performance qui lui rapporta une fois de plus un Emmy award en 2013.

La série étant terminée, Laura Linney s’éloigne temporairement des projecteurs pour des raisons personnelles, puisqu’elle accoucha de son premier enfant, Bennett Armistead Schauer, en 2014.

On la retrouvera naturellement par la suite sur le grand écran, apparaissant notamment là où on ne l’attend pas nécessairement, comme dans Ninja Turtles 2 (2016), avant de retrouver Clint Eastwood dans Sully (2016).

Bien entendu, même si elle finit par retourner au théâtre, Laura Linney ne reste pas trop éloignée des séries, prenant à présent ses quartiers sur Netflix. En plus de partager l’affiche d’Ozark avec Jason Bateman et d’être guest star dans un épisode de BoJack Horseman, elle replongera prochainement dans Les Chroniques de San Francisco avec une quatrième mini-série produite par le service de streaming.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link