Le Top 5 des meilleurs animaux de séries TV

Pas question ici de céder à l’appel des (vieilles) séries spécial animaux qui donnent le plus souvent le nom de ladite bête à la série (Flipper, Lassie, Skippy). Un top, qui vous le verrez, n’est pas toujours consensuel ! A vous de nous faire part des vôtres !

1/ Le poussin, le canard et Marcel de Friends

Triplé gagnant pour la meilleure sitcom du monde des années 90. Et même si Marcel fut très divertissant surtout lorsqu’il manquait de compagnie féminine, c’est la volaille de Joey et Chandler qui assurera le spectacle pendant presque 10 ans en faisant criser Rachel, en changeant de sexe (la poule devient coq), en bouffant l’alliance de Ross

2/ Salem, le chat de Sabrina dans Sabrina, l’apprentie sorcière

Oui, j’en entends déjà crier que cette série n’en est pas une vraie et ne mérite pas d’être citée mais cette bête-là, si. Salem parle, beaucoup. Et pour cause, ce n’est pas vraiment un animal. C’est un sorcier enfermé par un sort dans un corps de chat. Quand bien même, il a renoncé à tout sauf à sa langue bien pendue !

3/ Digby, le chien de Ned dans Pushing Daisies

Rendez-vous compte que ce chien est quand même un mort vivant puisque ressuscité par son jeune maître des années plus tôt. Du fait que Ned ne peut pas le toucher à moins de le tuer, le pauvre est un peu neurasthénique mais retrouve tout l’amour qu’il lui faut grâce à Olive Snook.

4/ Vince, le chien de Walt dans Lost

Pas facile d’être un humain dans Lost ? Parlez-en à ce pauvre Vince, le chien de Walt, fils de Michael qui fait lui aussi partie des survivants du crash du Vol Oceanic. Une fois sur l’île, il a même de la concurrence avec l’arrivée d’un ours polaire. Une vie de chien, quoi !

5/ Le ptérodactyle de Torchwood

On a connu plus facile à dresser ! Mais rien ne fait peur à l’équipe de Captain Jack. D’accord, ledit dinosaure volant n’apparaît que dans le générique mais qui peut se targuer d’avoir un animal préhistorique à la maison (non, je ne parle pas de vous, messieurs !!)

avatarUn article de .
7 commentaires