Lucious Lyon est détestable, mais c’est une partie du succès d’Empire

10 Mar 2015 à 18:24

Lucious Lyon (Terrence Howard) dans Empire

Beaucoup d’encre coule sur les audiences d’Empire qui défient toute logique ainsi que sur la déjà légendaire Cookie (Taraji P. Henson), mais il y a probablement également beaucoup à dire sur Lucious Lyon (Terrence Howard).

Il est fort probable qu’il n’a jamais été question de faire de lui un anti-héros comme le petit écran américain sait si bien les produire. D’ailleurs, il ne semble pas qu’il soit véritablement le méchant de l’histoire ou l’inverse. Lucious est définitivement autre chose.

D’une certaine façon, tout est là pour qu’on le déteste. Il exploite tout le monde et est toujours le premier à accuser les autres de tenter de l’exploiter. Il est raciste, homophobe et nous montre ici ou là une pointe peu gracieuse de misogynie. Il n’aime personne plus qu’il ne s’aime lui-même, mais ça ne veut pas dire qu’il n’aime justement personne. Il a légitimement souffert et sa maladie le condamne à plus de souffrance. Enfin, quand il parle de famille, en dépit de tout ce qu’il peut faire, il y croit vraiment. À un certain degré, on pourrait presque déceler quelques contradictions chez Lucious , mais elles sont surtout le produit de ses manipulations.

Au bout du compte, il est humain et ne rentre pas dans une case, même si tout est fait pour qu’on tente de lui coller une étiquette. Dans un épisode, on peut le détester en toute légitimité, tandis que dans un autre on ne peut que le prendre en pitié et l’excuser.

Cela dit, si on fait les comptes et, comme ses fils Jamal (Jussie Smollett) et Andre (Trai Byers) ne le savent que trop bien, Lucious est fondamentalement un pourri que tout le monde veut satisfaire, peu importe qu’il le mérite ou non.

Depuis le pilote, les scénaristes d’Empire sont assez explicites sur leur volonté de parler d’une culture particulière – celle d’un pan de l’industrie musicale américaine – et celle-ci est clairement caractérisée par Lucious. Il incarne une icône vieillissante qui détient le pouvoir et ne compte pas le perdre. Il a réalisé le rêve américain, mais il est resté le même au fond de lui – sauf qu’il est désormais riche et a de l’influence. Cela ne fait pas de lui une personne meilleure, tout comme sa musique ne représente pas celui qu’il est devenu.

Ce qui sauve Lucious finalement, c’est qu’il vit dans un monde de requins et qu’il n’est pas le pire d’entre eux. D’ailleurs, c’est pour cela qu’Empire fonctionne au bout du compte, on attend de voir qui mangera les autres.

Si on veut véritablement comprendre le succès d’Empire, il faut définitivement regarder du côté de Lucious Lyon. Au milieu des paillettes, des retournements rocambolesques et de la musique, les personnages sont réellement complexes et l’empereur en personne le démontre bien.

Tags : Empire moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link