L’univers musical de Being Erica

Being Erica

Après avoir abordé la philosophie de vie présente dans Being Erica (Les vies rêvées d’Erica Strange), je me tourne vers le générique et la bande-originale de la série.

Le générique, le reflet d’une série

On dit souvent que le générique peut être considéré comme un reflet de la série.

En ce qui concerne la première saison de Being Erica, c’était loin d’être le cas. Certes, la mise en scène était très explicite montrant le personnage principal propulsé dans un genre de couloir muni de nombreuses portes d’où elle ressortait sous la forme de ses avatars du temps passé. Mais ce n’était pas esthétiquement agréable à regarder.

Par la suite, ce sont alors des images de la saison concernée qui seront utilisées nous télescopant littéralement dans l’univers d’Erica, et ce de manière bien plus agréable. Quelques changements mineurs auront lieu suivant les saisons, mais la trame principale restera la même jusqu’à la fin.

Seul le thème du générique n’aura jamais varié durant ces 4 saisons. Co-écrite et interprétée par l’artiste canadienne Lily Frost, « All I ever wanted to be » sera la signature de la série : un texte qui définit clairement Erica sur une musique entrainante voire un brin entêtante.

Voyage dans le temps musical

La musique a toujours été un élément clé de la série. Elle a surtout été utilisée comme point de repère d’une époque pour crédibiliser les voyages dans le temps d’Erica, comme le choix minutieux de décor ou de garde-robe.

On a ainsi pu ré-entendre : « Do you love me » de The Contours (pour les fans de Dirty Dancing) ;« Pump up the Jam » (1989) de Technotronic ; « There she goes » (1990) de The La’s ; « Unbelievable » (1990) de EMF ; « Dreams » (1993) de The Cranberries ; « Jump Around » (1998) de House of Pain ; « Clocks » (2002) de Coldplay; « Get Busy » (2003) de Sean Paul, pour ne citer qu’eux.

Et pour quiconque avec la trentaine, ce petit retour dans notre passé peut rendre nostalgiques et nous rappeler quelques souvenirs.

Dans Being Erica, la musique sert aussi un petit côté ludique, surtout dans la première saison. À l’image de l’épisode 1.04 où l’on entend à plusieurs reprises quelques notes de « Hit me Baby, one more time » de Britney Spears sans réelle raison jusqu’à ce que la situation s’éclaire lorsqu’Erica se retrouve dans sa salle de poésie. Un bon moment. Ou dans l’épisode qui suit où l’un des tubes de Cyndi Lauper « Girls just want to have fun » est utilisé en formule karaoké, un véritable délice, à part peut-être pour nos oreilles !

À noter également, que l’interprète du personnage de Kai, Sebastian Pigott, est également chanteur et a d’ailleurs co-signé avec son frère deux chansons originales pour la série : « Alien like you » et « Hard to go ».

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link