Ma vie en séries : Amélie, rédactrice culture/pop-culture sur madmoiZelle

Ma vie en séries : Amélie, rédactrice culture/pop-culture sur madmoiZelle

« Ma vie en séries » touche à la fin de sa saison en compagnie d’Amélie, rédactrice culture/pop-culture sur madmoiZelle. Vous pouvez aussi la retrouver sur Le (vrai) blog cheval, son blog d’équitation.

1. La série qui a marqué ton enfance

J’ai regardé énormément de séries quand j’étais plus jeune. J’avais la chance que mes parents soient abonnés à CanalSat du coup je connaissais les programmes de Cartoon Network et de Fox Kid par cœur. S’il fallait n’en choisir qu’un seul, je dirais Les Razmockets. À l’époque, j’étais tellement chiante que ma mère m’appelait Couette-Couette. Elle avait même un porte-clé en son/mon honneur. La bonne époque quoi.

2. La série avec laquelle tu as traversé l’adolescence

Degrassi. Oui, à cet âge-là je ne pouvais pas décrocher de FilleTV (maintenant June) et ses anciens programmes mi-pédagogiques, mi-niais qui se déroulaient dans 90% des cas dans un lycée américain. Je pense connaitre les épisodes de Degrassi, série haletante jusqu’à sa saison 8 ou 9. Les acteurs ont vraiment grandi avec moi. C’était ce genre de fiction où les personnages se refilaient un à un tous les problèmes de l’univers. Il y avait le mec suicidaire, celle qui avait ces règles en plein milieu de la classe, le bizarre qui prévoyait un massacre au kalachnikov et Drake avec des boutons sur la face. Bref, chacun y trouvait son compte (et surtout moi).

3. La série qui te fait toujours pleurer

Ce n’est pas franchement une série triste, mais je dirais Game of Thrones. Je suis assidument tous les épisodes le plus rapidement possible mais je n’ai pas lu les livres avant (et préfère découvrir l’histoire en image) (ne me tapez pas). Je suis tellement attachée à tous les personnages que la moindre péripétie ou le fait de simplement penser qu’il puisse leur arriver quelque chose me transforme en torrent de larmes. Lors de la fameuse scène de la saison 4, j’étais seule dans mon appartement, j’ai été tellement sous le choc que j’ai fait une crise d’angoisse. J’ai dû appeler quelqu’un pour que mes mains cessent de trembler. Malheureusement, comme ce cher G.R.R.Martin ne nous ménage pas, je me mue bien trop souvent en Grotadmorv sur canapé.

4. La série qui te fait rire aux éclats à chaque épisode

À vrai dire, je ne suis pas trop série comique. Après l’adolescence, j’ai lâché les rires préenregistrés et je n’ai jamais réussi à m’y remettre. S’il fallait quand même en citer une, je dirais American Dad. J’aime le côté ultra-cliché et complètement barré de cette série. J’aime bien aussi Futurama et South Park. Je suis complètement ouverte à l’humour WTF et j’enchaine les YouTube Poop par dizaine, voilà le genre.

5. La série (ou un épisode en particulier) qui a procuré chez toi le plus de frissons (ou de cauchemars)

Je reste marquée par l’épisode des chiffres maudits de Lost. À l’époque j’avais une dizaine d’années et le côté parano-schizo-ultra lucide d’Hurley m’avait terrorisée. Aussi, la scène où Ben discute avec la chaise vide de Jacob reste un terrible traumatisme. Aujourd’hui encore, enchainant les films d’horreur à la pelle, je ne me l’explique pas, mais j’en ai encore les dents qui claquent.

6. La série qui t’a donné envie d’écrire sur le sujet ?

La première fois que j’ai parlé série sur madmoiZelle, c’était pour m’indigner de la reconversion de Shia LaBeouf depuis La Guerre des Stevens… Ma première critique est celle du pilote d’Hemlock Grove. Mais, ce qui m’a réellement donné des ailes c’est la fin merdique de Dexter. J’ai écrit « Trois fins de Dexter qui auraient été mieux que la fin de Dexter ». C’est à ce moment-là que je me suis dit que je n’étais peut-être pas si nulle pour parler de ça.

7. La série que personne n’aurait imaginé que tu aimerais

La petite maison dans la prairie. Quoi ? N’y a-t-il rien de plus reposant que d’accompagner Charles Ingals dans ses virées roulotte ? De vouloir plonger Nelly Olson dans de l’acide ? D’encourager Marie à retrouver goût à la vie après la perte de ses yeux ? À ramasser du bois avec le voisin ? À apprendre la table de 6 dans la Maison du Seigneur ? Tout le monde en rêve, mais n’ose se l’avouer. Je le sais.

8. La série que tu aurais aimé découvrir plus tôt

J’ai attaqué Breaking Bad un mois après la fin de la saison 5 et c’est la pire chose que j’ai faite de ma vie. Heureusement pour ma face de série-addict du pauvre, je ne me suis rien fait spoilé. Je regrette de ne pas avoir pu partager l’enthousiasme des fans sur le moment. Et pour ceux qui n’osent toujours pas se lancer : même 5 ans après, la série tue toujours autant.

9. La série que tu recommandes le plus souvent

Hannibal. Est-ce que tu regardes Hannibal ? Pourquoi tu ne regardes pas Hannibal ? Tu devrais regarder Hannibal. Allez, viens je t’aide à lancer le pilote d’Hannibal. Alors, t’as aimé Hannibal ? Tu devrais parler à ta mère d’Hannibal tu sais.

Je suis fan de cette série depuis le début. Je la trouve tout d’abord visuellement splendide et pleine de bonnes idées. Sur le fond elle est très intéressante et elle ne prémâche pas le travail aux spectateurs (c’est quelque chose que j’apprécie en général). Aussi, Mads Mikkelsen est hallucinant dans son rôle de psychiatre cannibale, il est parfait. Cette série arrive à magnifier l’horreur de manière qui, pour moi, n’a jamais été égalée à la télévision.

Hannibal est doté d’une fanbase très active (notamment sur Tumblr). Je les adore, tous leurs détournements me font crever de rire. Pour les retrouver, il suffit de suivre les couronnes de fleurs et le hashtag #fannibal. Personne ne le regrette, promis.

10. Ton dernier coup de cœur

J’ai découvert The Knick il y a quelques semaines pour un article. J’ai été très impressionnée par le jeu de Clive Owen en chirurgien du début du XXe siècle. Cette série est vraiment intelligente et d’une très bonne qualité. C’est une série historique, mais elle est loin d’être chiante et trop alambiquée. Le traitement (musique, cadrage) met bien en avant cette époque en pleine mutation vers la modernité. Aussi, j’aime énormément les films gores et j’apprécie que dans The Knick l’image du sang soit si stérile, qu’il n’est jamais caché entre deux cut au montage. Je pense que c’est une série qui mérite sa place parmi les meilleures du moment.

Tags : Profil du sériephile moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link