Leslie et Ron, une amitié faite de gaufres et de respect mutuel dans Parks & Recreation

Du 2 au 6 janvier, Critictoo met en valeur des relations TV tout aussi, voir plus importantes que l’Amour, avec une semaine dédiée à l’amitié dans les séries.


Avec le nombre de séries à l’écran, il est devenu moins rare de voir un homme et une femme se fréquenter, s’apprécier et développer une amitié, sans jamais ressentir des sentiments amoureux l’un pour l’autre. Ayant débuté avant l’ère du Peak TV, Parks and Recreation a fait fort. Durant ses sept saisons, elle a montré différentes amitiés hommes/femmes : Tom/Donna, April/Ron et surtout Leslie Knope/Ron Swanson.

Ron incarne l’Américain libertaire ; il travaille le bois et pour le gouvernement qu’il déteste, parle peu et ne sociabilise jamais, excepté sous la contrainte. Leslie est la femme politique passionnée, qui ne jure que par le gouvernement ; elle parle énormément et oblige ses collègues à sociabiliser, même sous la contrainte.

Les deux auraient très bien pu développer une relation antagoniste. Après tout, ils sont extrêmement différents. Mais ils n’oublient jamais la notion de respect. Ils s’écoutent, se comprennent (ou non) et font l’effort d’entendre le point de vue de l’autre. Et ils aiment par-dessus tout se retrouver autour d’un petit déjeuner chez JJ’s Diner, avec des gaufres et de la crème chantilly (pour Leslie), avec tout le bacon et les œufs brouillés disponibles (pour Ron).

Comme dans toutes les meilleures amitiés, ils ont évolué au contact l’un de l’autre. Ron a permis à Leslie de s’affirmer et d’affiner ses positions. À force de s’opposer à son boss, elle a pu mieux déterminer le genre de politiques qu’elle souhaitait mener, et le type de personne qu’elle voulait être. Leslie a permis à Ron de s’adoucir et d’apprécier non pas son travail, mais les personnes avec qui il travaillait. Il s’est ouvert davantage et a eu de belles surprises en retour. Il considère Andy et April comme ses enfants, il a appris à apprécier Tom et Ben, apportant plus d’une fois son aide à ceux qu’il considère désormais comme ses work friends.

Les deux sont de véritables forces de la nature. Ils ne reculent jamais et ils assument leurs convictions jusqu’au bout. Ce sont des caractères butés, des personnes souvent de mauvaise foi et fières. Ce qui peut les mener à des conflits ; certains sont drôles et sans importance, d’autres durent plus longtemps.

Donna (à propos de la brouille entre Ron et Leslie) : Man, those two really hate each other.
Tom : That feud’s like Biggie-Tupac level. Maybe even Morgan Freeman-Shailene Woodley level.
Donna : Nah. It’s bad, but it’s not that bad.

En début de saison 7, Ron et Leslie se sont en effet brouillés. On ne sait pas ce qu’il s’est passé, mais on est peiné de ne plus les voir amis. Ils sont désormais séparés professionnellement, Leslie ayant obtenu davantage de responsabilités politiques. Les scénaristes nous laissent quelques épisodes pour que l’on se rende vraiment compte à quel point l’amitié entre les deux est essentielle pour la série.

Les deux étant réellement des têtes de mule, il faudra l’ingéniosité de tout le groupe pour réussir à les enfermer l’un avec l’autre. Pendant toute la nuit. Petit à petit, ils recommencent à se parler sans se crier dessus ; Leslie se met en tête de deviner la raison de leur dispute, et nous avec elle. La raison est aussi touchante que réelle, et Ron, sous la contrainte, finit par tout révéler. On a là un des meilleurs épisodes de Parks and Recreation, et ce n’est pas une surprise que Ron et Leslie soient impliqués directement.

Dans la plus pure tradition de la série, les deux personnages auront droit à leur happy end. Chacun réalisera son rêve, et ils continueront de se fréquenter, de se réunir pour les grands évènements, sans que rien ne change. Parce qu’ils sont amis, parce qu’ils s’aiment. Mais surtout, parce qu’ils se respectent énormément. Et rien n’incarne mieux ce sentiment que les premières impressions de Ron à propos de Leslie.

Ron (lisant ce qu’il avait écrit à propos de Leslie) : Leslie Knope is an absurd idealist whose political leanings are slightly to the left of Leon Trotsky. […]. If we were to work together, she would undoubtedly drive me insane and it is possible that we would murder each other.
Leslie: You forgot the last sentence.
Ron: No I didn’t. I remember that part. It says “Hire her”.

Tout est dit.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link