14 personnages de séries qui brisent le 4ème mur

30 Juin 2016 à 15:00

Personnages brisant le 4eme mur

Dans une série TV, quand un personnage brise le quatrième mur, c’est qu’il s’adresse directement à nous les téléspectateurs. Ce n’est pas un concept nouveau et il est même pratiqué depuis bien longtemps sur le petit écran.

Certains scénaristes ont cependant poussé le concept plus loin pour en faire un outil narratif majeur. Leur héros nous prend alors à partie pour qu’on le soutienne ou afin de nous expliquer certains points de l’histoire, voire plein d’autres choses – seule l’imagination est la frontière.

Voici donc 14 personnages de séries TV — qui ne sont pas de faux documentaires — qui brisent continuellement le quatrième mur :

1 | George Burns (The George Burns And Gracie Allen Show)

The George Burns And Gracie Allen ShowCommençons en 1950 avec George Burns. Ce dernier formait un duo comique avec sa femme, Gracie Allen, et ce, depuis les années 20. Ils ont trouvé leur voie vers la télévision et se sont retrouvés dans leur sitcom dont le concept était simple. Chez eux, George et Gracie vivaient leur vie de tous les jours et recevaient du monde. Entre deux scènes, George se présentait parfois devant le public pour offrir quelques commentaires sur ce qui se passait.

2 | Malcolm (Malcolm in the Middle)

Malcolm in the Middle Au début des années 2000, l’idée de briser le 4ème mur n’était plus trop à la mode, mais Malcolm (Frankie Muniz) a changé ça avec beaucoup d’énergie dans la sitcom FOX Malcolm in the Middle. Le petit génie perdu au milieu d’une famille excentrique nous prenait à part pour nous expliquer sa vision du monde et aussi pour nous distiller quelques éléments narratifs importants.

3 & 4 | Ted (Better Off Ted)/ Andy Richter (Andy Richter Controls The Universe)

Better Off TedVictor Fresco est le créateur de Better Off Ted et d’Andy Richter Controls The Universe. Dans ces deux séries désormais cultes, les personnages sont des pions dans une grande entreprise et ils s’expriment tous les deux aux spectateurs. Le ton n’est pas le même, Andy partageant plus ses aspirations que Ted qui est plus didactique dans sa narration.

5 & 6 | Frank Underwood & Francis Urquhart (House of Cards)

House of cardsQue ce soit dans la version américaine de House of Cards ou dans l’originale britannique, nous suivons un politicien, Francis Urquhart (Ian Richardson) ou Frank Underwood (Kevin Spacey), bien décidé à prendre ce qui lui revient de droit. Dans les deux cas, nous sommes donc mis dans la confidence par le conspirateur en chef. Les deux hommes n’ont pas exactement le même style, mais entre les explications sur le système politique et les clins d’œil de connivence, nous sommes plus qu’encouragés à devenir des complices.

7 | Garry (It’s Garry Shandling’s Show)

It's Garry Shandling's ShowAvant The Larry Sanders Show sur HBO, Garry Shandling était à la tête de sa propre comédie sur Showtime dans laquelle il jouait une version fictionnelle de lui-même. L’originalité du show est que Garry, le personnage, savait qu’il était à la télévision – et il n’était pas le seul. Il s’adresse alors souvent aux spectateurs, mettant parfois l’action en pause pour nous livrer ses observations. Dans certains épisodes, Garry sort même du décor et ses collègues lui reprochent de faire trop attention à la caméra.

8 | Zack Morris (Saved by the Bell)

Saved by the BellZack Morris (Mark-Paul Gosselaar) ouvrait souvent les épisodes de Sauvés par le Gong en s’adressant à nous, mais il avait un petit plus bien plus mémorable. Durant les épisodes, il lui arrivait de prendre des temps morts. À ce moment-là, l’action de la scène s’arrête et il peut alors s’adresser à nous afin de nous expliquer ses plans.

9 | Bernie (The Bernie Mac Show)

The Bernie Mac ShowDans la comédie qui portait son nom, le regretté Bernie Mac se retrouve à devoir s’occuper des enfants de sa sœur. Désespéré, Bernie s’adressait à l’Amérique pour partager son désarroi face aux challenges du quotidien, principalement causés par les enfants. Il s’installait alors dans le fauteuil se trouvant dans son garage et se livrait à nous. Cela pouvait être comique, mais aussi émotionnel à l’occasion.

10 | Belle (Secret Diary of a Call Girl)

Billie Piper dans The Secret Diary of a call girlVous voulez tout savoir sur le métier de Call Girl, cela tombe bien, puisque Belle (Billie Piper) n’est jamais à cout d’explications en tout genre dans Secret Diary of a Call Girl. Que ce soit sur les clients ou sur les obligations diverses qui accompagnent une telle occupation, la jeune femme s’adresse directement à nous pour tout nous expliquer.

11 | Ellery Queen (Ellery Queen)

Ellery QueenSérie NBC datant des années 70, Ellery Queen est l’adaptation d’une série de romans mettant en scène Jim Hutton dans le rôle de Queen, un enquêteur travaillant avec son père. L’originalité des romans était de demander aux lecteurs de deviner la solution avant qu’elle ne soit révélée. La série a repris l’idée avec Ellery Queen qui s’arrête avant la fin pour faire le point avec nous des preuves et des témoignages afin que l’on devine ce qui s’est passé avant qu’il n’expose lui-même la solution.

12 | Christopher Titus (Titus)

TitusChristopher Titus a lui aussi été la vedette d’une sitcom dans laquelle il jouait une version fictionnelle de lui-même et, comme ceux dont on a déjà parlé dans cette liste, il brisait le quatrième mur régulièrement. L’originalité ici est que Titus s’adresse à nous dans le « neutral space », un endroit où il fait la narration. Le tout étant en noir&blanc.

13 | Jim Profit (Profit)

ProfitBien trop en avance sur son temps, la série Profit de FOX nous livrait un antihéros terrifiant, un ancêtre de Dexter qui, au lieu de passer du temps à se justifier dans sa tête, s’adressait directement à nous pour que l’on devienne en quelque sorte ses complices. Jim Profit (Adrian Pasdar) n’était pas un psychopathe comme les autres et il était naturellement prêt à tout pour obtenir ce qu’il voulait et il ne voyait pas où était le problème, comme ses monologues nous le montraient bien.

14 | Augustus Hill (Oz)

Augustus Hill (Oz)La première série dramatique HBO nous entrainait au cœur d’Em City, un quartier expérimental dans la prison d’Oswald. Cette série de Tom Fontana utilisait un des détenus, Augustus Hill comme narrateur ou plutôt chef du chœur de cette tragédie grecque. Mises en scène de manière parfois sophistiquée, ses interventions face à la caméra s’adressaient directement à nous les spectateurs pour nous dispenser quelques métaphores et autres réflexions.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link