Jennifer Beals, de Flashdance à Proof

24 Juin 2015 à 19:25

Jennifer Beals

Véritablement active sur le petit écran depuis une bonne décennie maintenant, Jennifer Beals est de retour cet été à la tête d’une nouvelle série. Elle incarne ainsi Dr Carolyn Tyler dans Proof, une chirurgienne dévouée à la science et connue pour son scepticisme qui part à la recherche de preuves pour tenter de découvrir si la mort est véritable la fin.

Avant qu’elle ne livre ses conclusions, revenons au point de départ, le 19 décembre 1963, le jour de sa naissance à Chicago (Illinois). Son père, Alfred, tenait une épicerie, tandis que sa mère, Jeanne, était institutrice – il était afro-américain et elle était d’origine irlandaise. Rien ne la disposait à devenir actrice à ce point, c’est adolescente qu’elle se tourna vers le théâtre en rejoignant le « Goodman Theatre Young People’s Drama Workshop ».  À 17 ans, elle tenta sa chance devant une caméra dans le film The Bodyguard (1980) pour lequel elle ne fut pas créditée. Elle continua donc ses études, notamment à Yale.

Cela dit, pour Jennifer Beals, le succès ne va pas tarder à frapper à sa porte. Alors qu’elle est en voyage en Europe, elle est appelée à New York pour auditionner pour un film musical réalisé par Adrian Lyne. Elle décrocha le premier rôle de Flashdance qui devint le 3ème plus gros film de 1983 (en termes de revenus), faisant d’elle une star – ce que la polémique qui entoura l’étendue de sa réelle performance ternira légèrement. Il fut ainsi révélé que Jennifer n’était pas celle qui dansait, mais la Française Marine Jahan. Ceci eu finalement que peu de conséquences pour le film.

La carrière de l’actrice paraissait bien lancée, mais elle préféra poursuivre ses études à Yale où elle décrocha un diplôme en littérature américaine. Elle devient par la suite une étudiante d’Ed Kovens à New York afin de perfectionner son art.

Durant les pauses estivales, elle continua à tourner des films, dont The Bride (1985), une nouvelle interprétation de la Fiancée de Frankenstein où elle jouait face à Sting.

Préférant ses études, elle refusa donc beaucoup de propositions de rôles, mais ne mis pas sa vie privée entre parenthèses, épousant en 1986 le réalisateur Alexandre Rockwell. Trois ans plus tard, ils travaillèrent ensemble pour la première fois. C’est une expérience qui sera reconduite plusieurs fois jusqu’à leur divorce en 1996. De cette collaboration, on retiendra In The Soup qui gagna le grand prix du jury à Sundance, mais il faut surtout noter le segment du film Four Rooms dans lequel Jennifer Beals partage pour la première fois la vedette avec Tim Roth.

En plus du cinéma, elle tenta sa chance à la télévision. Elle décrocha son premier rôle dans une série dans 2000 Malibu Road, un soap qui fut diffusé durant l’été 1992 sur CBS et qui ne dura que 6 épisodes. On y retrouvait également Drew Barrymore et Michael T. Weiss. A la suite de ça, elle ne fera que quelques apparitions en guest stars, mais l’histoire aurait pu être bien différente, puisque David Duchovny – qui avait été à Yale avec elle –, la recommanda pour le rôle de Dana Scully dans The X-Files. Le rôle lui échappa donc, comme on le sait.

Cet échec la renvoya vers le cinéma où elle joua dans Mrs. Parker and the Vicious Circle (1994) face à Jennifer Jason Leigh et Campbell Scott. Le film attira des critiques positives, mais son plus gros rôle à l’époque fut dans un autre film, Devil in a Blue Dress (1995), face à Denzel Washington.

A fin des années 90, sa carrière se mit à faire du surplace. On a pu néanmoins la croiser dans un épisode de The Outer Limits, deux de la courte Nothing Sacred et un dans l’anthologie The Hunger. Sur le plan personnel, Jennifer se maria avec l’entrepreneur canadien Ken Dixon en 1998, mais sa vie sera également marquée des problèmes de santé quand elle se retrouve touchée par le virus d’Epstein-Barr qui la force à changer sa façon de vivre.

Pour sa carrière, le passage à l’an 2000 commença à marquer donc un tournant avec, pour commencer, un premier passage sur Showtime dans A House Divided (2000), un téléfilm qui prend place à la fin de la Guerre civile et dans lequel elle joue une femme découvrant que sa mère était une esclave.

Elle sera de retour en 2004 sur cette même chaine avec The L Word, le désormais célèbre drama lesbien qui imposa Jennifer Beals au rang de star du petit écran, la remettant véritablement sur les devants de la scène. Le show continua ainsi jusqu’en 2009 et, durant cette période, elle est brièvement apparue dans Frasier et Law & Order, mais aussi dans le téléfilm My Name is Sarah pour Lifetime.

L’après The L Word est assez chargée puisqu’elle retrouve Tim Roth dans Lie To Me où elle est récurrente dans le rôle de Zoe Landau, l’ex-femme de Cal Lightman (Roth), puis elle renoua également avec Denzel Washington au cinéma dans The Book of Eli (2010).

Lie To Me terminée, elle reste sur FOX et devient la tête d’affiche de The Chicago Code, la dernière création de Shawn Ryan, le papa de The Shield, qui prend la forme d’une série policière qui s’intéresse à la corruption du pouvoir à Chicago. Le succès n’est pas au rendez-vous et la série est annulée après une courte saison de 13 épisodes.

Jennifer Beals ne chôme pas pour autant, puisqu’on la verra la saison suivante en guest star dans Castle , puis The Mob Doctor et dans la web série Lauren. Elle retrouve enfin Ilene Chaiken, la créatrice de The L Word sur son nouveau show, Westside. Le pilote est commandé par ABC, mais pas la série.

Aujourd’hui, elle est donc de nouveau à la tête d’une série, cette fois sur la chaine TNT. La saison 1 de Proof a débuté le 16 juin 2015.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link