Portrait Actrice : Mariska Hargitay

2 Déc 2011 à 8:32

Mariska Hargitay en est à sa treizième au sein de Law & Order : Special Victims Unit, série qui l’a rendu mondialement célèbre, et pourrait bien s’arrêter là. Retour sur le parcours d’une actrice atypique.

Mariska Magdolna Hargitay est née le 23 janvier 1964 à Santa Monica, en Californie. Fille de Jayne Mansfield, actrice mythique des années 1950, et de Mickey Hargitay, acteur et ancien « Mr Univers » d’origine hongroise, tout la destinait à un glorieux avenir. Pourtant, en 1967, peu de temps après le divorce de ses parents, Mariska Hargitay frôle la mort dans un accident de voiture tragique où Jayne Mansfield et son nouveau compagnon, Sam Brody, meurent sur le coup. Mariska, dormant alors sur la banquette arrière du véhicule avec ses deux frères, Miklos et Zoltan, en a gardé une petite cicatrice sur la tempe. Tous trois s’en sortent, heureusement, indemnes. Après cet évènement traumatisant, Mariska Hargitay et ses frères sont élevés par leur père, Mickey, et sa nouvelle compagne, Ellen Siano. Baignée dans le milieu artistique dès son plus jeune âge, la jeune Mariska décide de jouer dans des pièces de théâtre de la Marymont High School et étudie, par la suite, le théâtre à l’University of California (UCLA), avant de tout abandonner pour débuter sa jeune carrière.

Peu après avoir été couronnée « Miss Beverly Hills », Mariska Hargitay décroche, au cours des années 1980, ses premiers rôles au cinéma dans des productions comme Star 80 (1983) de Bob Fosse, Ghoulies (1985) de Luca Bercovici, Welcome to 18 (1986) de Terry Carr ou Jocks (1987) de Steve Carver. En parallèle de ses apparitions sur grand écran, elle obtient un petit rôle dans les séries Downtown (CBS), In the Heat of the Night (NBC) en 1986 et dans Freddy’s Nightmares deux ans plus tard. Elle décroche son premier rôle récurrent dans la série Falcon Crest (CBS), en 1988, où elle campe, durant une saison, la rusée Carly Fixx. La même année, Mariska participe au film Mr Univers de György Szomjas, quasi-documentaire rendant hommage à son père. Malgré le fait que ce dernier ait été sélectionné au festival du film de New York en 1989, la carrière de l’actrice ne décolle toujours pas. Les petits rôles sans grande envergure à la télévision s’enchainent en 1989/1990 : Lisa Peters dans Baywatch (NBC), Debbie Vitale dans Wiseguy (CBS), Courtney Dunn dans Thirtysomething (ABC), Michelle Larkina dans Booker (FOX) ou encore Carmen dans Gabriel’s Fire (ABC).

Un an après sa participation au film d’arts martiaux The Perfect Weapon (1991) de Mark DiSalle, Mariska décroche un des rôles principaux dans la série policière Tequila and Bonetti (CBS) signée Donald P. Belissario. Au cours des douze épisodes de cette série très rapidement annulée, l’actrice interprète le rôle d’Angela Garcia, partenaire de Nico Bonetti (joué par Jack Scalia) muté à la police de Los Angeles suite à une bavure à New York, et de Tequila, un Dogue de Bordeaux. Malgré l’échec cuisant de Tequila and Bonetti, Mariska Hargitay ne baisse pas les bras et multiplie les apparitions. On a pu la croiser, en 1992, dans la série Hotel Room (HBO) de David Lynch et Barry Gifford, mais aussi, l’année suivante, dans l’épisode final de la quatrième saison de Seinfeld (NBC), et dans le film Bank Robber de Nick Mead, aux côtés de Forest Whitaker et Patrick Dempsey.

Après avoir participé, en 1994, au téléfilm de CBS, Gambler V : Playing for Keeps, un western de Jack Bender, Mariska Hargitay décroche, un an plus tard, le rôle d’une prostituée dans le film Leaving Las Vegas de Mike Figgis. Toujours en 1995, l’actrice devient Didi Edelstein, la séduisante voisine d’Annie O’Donnell (jouée par Nancy McKeon), héroïne de la nouvelle sitcom de CBS, Can’t Hurry Love. Après une apparition dans Ellen sur ABC ou encore dans The Single Guy sur NBC, Mariska Hargitay décroche, en 1997, le rôle récurrent de Cynthia Hooper, mère célibataire tombant amoureuse du Docteur Mark Greene au cours de la quatrième saison d’ER (NBC). Une fois leur liaison terminée, elle participe au pilot de Cracker, le nouveau drama policier d’ABC, et devient, pour NBC, la Détective Nina Echeverria dans la (très) courte série Prince Street.

1999 est l’année de la consécration pour Mariska Hargitay. Outre une apparition dans le thriller Lake Placid de Steve Miner avec Bill Pullman et Bridget Fonda, elle est engagée par Dick Wolf dans sa nouvelle série sur NBC, Law & Order : Special Victims Unit, spin-off de Law & Order. Depuis plus de douze saisons, elle y campe le rôle de l’Inspecteur Olivia Benson. Avec son partenaire Elliot Stabler (joué par Christopher Meloni), ils traquent les auteurs de crimes sexuels à New York. Son interprétation permet à l’actruce de remporter, en 2005, le Golden Globe de la « meilleure actrice dans une série dramatique » et, l’année suivante, un Emmy Award dans la même catégorie. À noter que Mariska Hargitay participe également à plusieurs crossovers entre les différentes séries de la franchise de Dick Wolf : deux avec Law & Order en 2000 et 2005 et un avec Law & Order : Trial by Jury en 2005.

Malgré le succès planétaire de Law & Order : Special Victims Unit, Mariska Hargitay n’a pas pour autant fermé la porte à d’autres projets. On a pu la croiser, en 2001, dans le film Perfume de Michael Rymer et Hunter Carson. En 2004, l’actrice a participé au téléfilm Plain Truth, réalisé par Paul Shapiro et diffusé sur Lifetime, dans lequel elle campe le rôle principal, celui d’Ellie Harrison, brillante avocate chargée de défendre Katie Fitch (jouée par Alisson Pill), jeune femme amish, accusée du meurtre d’un bébé au sein de la paisible communauté installée en Pennsylvanie. En 2008, Mariska est apparue dans le film Love Gourou de Marco Schnabel, aux côtés de Jessica Alba et Mike Myers. Ce film, pas vraiment mémorable, a d’ailleurs reçu le Razzie Award du pire film et du pire scénario de l’année 2008.

Sur le plan personnel, Mariska Hargitay est mariée depuis le 28 août 2004 à Peter Hermann, souvent aperçu dans Law & Order : Special Victims Unit – il interprète le rôle de l’avocat de la défense Trevor Langan. Mariska a donné naissance en 2006 à August Miklos Friedrich Hermann, ce qui lui a d’ailleurs valu d’être temporairement remplacée au sein du show. En avril 2011, les deux époux ont adopté une jeune afro-américaine du nom d’Amaya. Très engagée, Mariska Hargitay a co-fondé la Joyful Heart Fondation, venant en aide aux femmes victimes d’agressions sexuelles. Dans la même optique, elle a également prêté mains fortes au Mount Sinai Sexual Assault and Violence Intervention program.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link