Sarah Anne Callies pousse ses premiers cris le 1er juin 1977, à La Grange, Illinois. Dès ses un an, la famille plie bagage pour partir s’installer à Honolulu. Maman et papa sont professeurs, et vont enseigner à l’université de Hawai, Manoa. Anglais pour la première, droit pour le second.

Leur fille ne suivra pas leur pas, et exprimera dès son plus jeune âge une envie de comédie, en participant à des pièces de théâtre à son école, Punahou School. Décidée à orienter ses études vers la voie artistique, elle part dans le New Hampshire, à Hanovre, pour intégrer le Dartmouth College en 1999, puis à Denver au National Theater Conservatory, où elle obtient un Master en arts, en 2002.

Sarah Anne Callies continue sa route vers son rêve pour devenir actrice, en emportant ses valises à New York, et c’est là qu’elle change son second nom : Anne disparaît au profit de Wayne, le nom de famille de sa mère.

Elle fait ses premiers pas incognito en endossant le rôle récurrent de Kate O’Malley dans Queens Supreme. Elle va ensuite faire la guest pour deux séries bien plus connues, et plus prestigieuses pour le CV : dans Dragnet, et surtout dans New York Unité Spéciale.

C’est en 2003 qu’elle décroche son premier grand rôle. Enfin, façon de parler. Quoi qu’il en soit, elle est la tête d’affiche de Tarzan. Sarah Wayne Callies est alors le détective Jane Porter durant huit épisodes. C’était mauvais, cela ne pouvait pas durer.

Il faut donc se retrouver un nouveau travail. Elle va alors faire de la pub pour la marque L’ Oreal et se trouver quelques rôles : elle jouera dans The Secret Service, un pilote de série tourné pour la chaine ABC qui ne sera pas choisi, ainsi qu’une apparition dans Numb3rs.

Le grand jour est bientôt arrivé pour Sarah, celui où elle va justement décrocher le rôle d’une autre Sara, dans Prison Break en 2005. Elle aura même demandé à ce qu’on change le nom du personnage, sans succès. C’est ainsi qu’elle devint pour des millions de téléspectateurs le Dr. Trancredi.

Une série, cela n’occupe pas toute l’année, l’actrice a donc eu un peu de temps pour aller voir ailleurs : en 2006, elle joue dans le film indépendant The Celestine Prophecy, et en 2007, elle apparaît dans Whisper (les deux films ont été respectivement tournés en 2004 et 2005)

Il n’y a pas que le travail dans la vie, et Sarah Wayne Callies épousera alors Josh Winterhalt, professeur d’arts martiaux, le 21 juin 2002. Ils se sont rencontrés au Darmouth College et ne se sont plus séparés. Elle a accouché de son premier enfant en juillet 2007. Une petite fille baptisée Keala Winterhalt.