Jonathan Rhys-Meyers

D’origine irlandaise, Jonathan Rhys-Meyers est né un 27 juillet, il y a 32 ans, à Dublin. Avec un père qui quitte la maison quand il a trois ans, ses trois jeunes frères et lui sont élevés par sa mère. Enfant turbulent, il a été expulsé de l’école à l’âge de seize ans; de toute façon, il n’aimait pas vraiment cela. Pour se faire de l’argent facile, et sûrement pour occuper le temps, il a organisé des arnaques au billard. Jusqu’au jour où il est repéré pour le casting de La Guerre des Boutons. Après trois jours d’auditions, il n’est finalement pas retenu; le métier d’acteur ne sera pas la vocation de Jonathan, c’est ce qu’il se dit alors. Par la suite, il est rappelé pour une publicité pour Knorr, suivi d’un tout petit rôle dans le long-métrage A man of no importance. Tout compte fait, ce métier est probablement fait pour lui, et ce, sans avoir besoin d’étudier.

Le film The Disappearance of Finbar lui apporte son premier vrai rôle, pas mal pour un débutant. Vient ensuite Michael Collins où il interprète l’assassin du politicien irlandais. La directrice du casting, Susie Figgis, le recommande à Todd Haynes pour Velvet Goldmine, qui lui propose alors d’incarner le personnage de Brian Slade, inspiré d’un David Bowie période Ziggy Stardust. Il enchaine ensuite des petites participations dans une quinzaine de productions américaines ou anglaises. En 1999, il apparait dans le premier long-métrage de Julie Taymor, Titus. Puis, en 2002, Jonny décroche le rôle de l’entraîneur de football féminin dans le film anglais Joue-la comme Beckham, qui rencontre un joli succès, et met également en scène les actrices Keira Knightley et Parminder Nagra (Neela dans Urgences). L’acteur mène son bout de chemin et incarne des personnages différents : en 2004, il est le mari volage de Romola Garai dans Vanity Fair et un Grec à jupettes dans Alexandre. Sa carrière va vraiment décoller grâce au film de Woody Allen, Match Point (2005) où il partage l’affiche avec Scarlett Johansson. Suit alors le blockbuster Mission : Impossible III où il joue le rôle d’un coéquipier d’Ethan Hunt ou encore le drame musical August Rush (Kirsten Sheridan, 2007), ainsi que Les Orphelins de Huang Shi (Roger Spottiswoode, 2008). Bien présent sur le grand écran, comme tout acteur britannique, Jonathan Rhys-Meyers est aussi visible sur le petit.

L’acteur s’est fait remarqué dans la mini-série anglaise intitulée Gormenghast (Andy Wilson, 2000) ainsi que dans les téléfilms Samson et Delilah (Nicolas Roeg, 1996), The Magnificient Ambersons (Alfonso Arau, 2002), The Lion in winter (Andrei Konchalovsky, 2003) et Elvis (James Steven Sadwith, 2005), où il a été choisi parmi 200 autres candidats. Mais c’est surtout avec la série The Tudors où il a acquis une plus grande notoriété, grâce à son interprétation du roi Henry VIII, figure historique majeure de l’Angleterre.

Côté cœur, Jonathan est en couple avec Reena Hammer depuis 2004. Parmi ses précédentes conquêtes, on trouve Toni Collette, Asia Argento, Rachel Leigh Cook ou encore Estella Warren, qu’il a toutes rencontrées sur un plateau de tournage, Rachel et Estella ayant fait partie du casting de Tangled (Jay Lowi, 2001)…

Un autre amour partage sa vie : la musique. Deux films ont profité de ses talents musicaux, Velvet Goldmine avec quatre morceaux (« Sebastian », « The Ballad of Maxwell Demon », « Baby’s On Fire », « Tumbling Down ») et August Rush, avec aussi quatre titres (« Break », « Moondance », « This Time », « Something Inside« ). Grâce à un physique attirant, Jonathan a signé des contrats avec Versace, pour la collection hommes automne/hiver 2006, et également avec la marque italienne de vêtements Energie. Il est l’égérie de Hugo Boss pour plusieurs de ses parfums.

Côté actualité, la saison 3 de la série The Tudors est en cours de diffusion sur la chaîne Showtime, trois longs-métrages sont en préparation ou sur le point de sortir sur grand écran, From Paris with love (Pierre Morel), Mary mother of Christ (Alejandro Agresti) et Mandrake (Mimi Leder).

avatarUn article de .
0 commentaire