Portrait Personnage : Nancy Botwin (Weeds)

Ce portrait contient des informations recueillies durant les saisons 1 à 4 de Weeds.

Meet Nancy Botwin, aka The PotMother, héroïne de la série Weeds (interprétée par Mary Louise Parker), diffusée depuis août 2005 sur la chaine américaine Showtime.

  • Nancy & Judah

Nancy est veuve et mère de deux enfants quand Weeds débute. Elle fut mariée à Judah Botwin pendant 17 ans, jusqu’à ce que ce dernier décède d’une crise cardiaque en faisant un jogging avec son fils, Shane. Les Botwin formaient un couple heureux et sans problème apparent. Ils s’étaient rencontrés à l’université, Berkeley pour être précis. Judah faisait alors du « performing art » et recruta Nancy pour qu’elle danse dans l’une de ses créations. Ils se sont fréquentés durant quelques années avant de se marier après que Judah ait obtenu son diplôme. Nancy, elle, n’a jamais été diplômée, mais tenta de se lancer dans une carrière de danseuse.

  • La reconversion

Désormais sans le sou, seule avec ses enfants, Nancy se lance dans la vente de drogue. Elle a obtenu ses premiers contacts grâce à son beau-frère Andy. C’est ainsi qu’elle entre en affaire avec Heylia James, dealeuse de marijuana de son état, qui n’est jamais contre l’idée de doubler sa cliente ou de l’escroquer. Des raisons suffisantes pour que Nancy tente de se trouver un nouveau fournisseur, voire même, finalement, de se mettre à cultiver ses propres produits.

Le commerce se lance rapidement, car cette petite ville de banlieue qu’est Agrestic est peuplée de clients potentiels qui apprécient les services que leur offre la veuve Botwin, de par sa discrétion. C’est plus facile de se fournir chez la voisine. Malheureusement, la concurrence est dure et Nancy va l’apprendre douloureusement.

Le business démarre quand même et c’est ainsi qu’elle étant son réseau de distribution et rencontre Sanjay, un jeune garçon efficace, mais plutôt étrange. Ce sera certainement son partenaire de travail le plus inoffensif – le milieu de la drogue est plein de criminels, et pas forcément les plus civilisés qui soient.

Parmi eux, U-Turn, gangster égocentrique qui débute comme étant concurrent, puis créancier, avant de se placer en mentor. Il lui apprendra quelques trucs fort utiles, avant de décéder d’un problème cardiaque (la malédiction).

La place est donc libre et Nancy reprend son business comme elle peut, distribuant la marchandise de Conrad – jardinier officiel. Tout va bien, jusqu’au moment où la concurrence recommence à créer des soucis et qu’il faut s’acheter de la sécurité. Entre en jeu Guillermo, truand qui va causer malencontreusement la destruction de Majestic (ex-Agestic), mais qui offrira à Nancy un nouveau job dans le transport de la drogue, avant de la mettre en place dans une boutique pour femme enceinte qui sert de couverture.

  • Les romances de Nancy

Dans sa branche, Nancy est une exception et il est dur pour une femme de percer. Il faut aussi ajouter qu’elle attire les hommes à problèmes. C’est ainsi qu’elle finira par se retrouver marié avec Peter Scottson, agent de la DEA, et premier gros obstacle. Le mariage était une sorte de moyen pour éviter les ennuis, mais Peter était un pourri de type violent, ce qui le mènera à sa tombe, via des arméniens et un conflit d’intérêts.

Vient ensuite Sullivan Groff, développeur immobilier et aussi un peu corrompu dans l’âme, mais plus du genre escroc. Il était plutôt inoffensif et fera plus de mal à Celia – l’ex-meilleure amie de Nancy – qu’à miss Botwin elle-même. Ce n’était qu’une passade.

Conrad, par contre, c’est une longue histoire qui débuta le jour de leur rencontre, qui finit par se concrétiser au milieu d’une plantation et qui s’acheva naturellement, le destin les poussant sur des routes séparées.

Aujourd’hui, la vie sentimentale de Nancy est beaucoup plus complexe, car elle fréquente Esteban Reyes, Maire de Tijuana, Drug Lord et possiblement père de l’enfant à naitre. Le problème, c’est qu’il devrait la tuer pour l’avoir trahi. Compliqué donc.

  • La famille

Si un nouvel enfant est en route, ce n’est pas le premier. En fait, il y en a déjà deux : Silas et Shane. L’ainé est une source de problèmes constante, principalement à cause de ses relations avec de mauvaises femmes, et parce qu’il a décidé d’entrer dans le business familial, contre la volonté de sa mère, forcément.

Shane, c’est le weirdo des Botwin. Il faut le surveiller pour ne pas qu’il fasse n’importe quoi, et il a de l’imagination. Aujourd’hui, il semble également parti pour suivre la destinée des Botwin dans la drogue, mais sa crise d’adolescence pourrait l’emmener sur des routes inexplorées.

Mais chez les Botwin, avec la mère qui travaille, il fallait bien quelqu’un pour gérer tout le reste, et c’est tombé sur le pire de tous Andy, le beau-frère incapable de s’occuper de lui-même et véritable aimant à problème. Sa relation avec Nancy est platonique, mais sincère.

  • Les amis

Vendre de la drogue n’est pas franchement une activité où les amis sont légion, surtout que Nancy n’est pas du style à faire des compromis dans ses relations. Celia en paiera le prix, mais il faut dire qu’elle l’a un peu cherché. Les deux femmes étaient les meilleures des amies, mais chacune accumulant des secrets, elles s’éloigneront sans s’en rendre compte, jusqu’au jour où Celia brisera la glace pour de bon.

Mais Nancy n’est pas seule, elle a Doug. Certes, il est plus une source de problèmes qu’autre chose, mais il est toujours là et prête à aider s’il peut en tirer des bénéfices.

  • La suite pour Nancy

Nancy Botwin a le don pour finir dans des situations impossibles, mais elle s’en sort, ce n’est pas pour autant qu’elle ne fait pas de dommages collatéraux. Si elle a perdu l’amitié de Celia, elle a surtout arrêté d’être une vraie mère pour Shane et Silas, préférant se noyer dans sa nouvelle carrière et laisser ses fils trouver leurs solutions eux-mêmes.

Il semble clair que Judah était le ciment de la famille Botwin et sans lui, Nancy n’a fait que dériver, risquant sa vie pour maintenir une illusion d’équilibre qu’elle n’a plus depuis longtemps. Dès le départ, ses choix professionnels laissent dubitatifs, mais il faut croire que pour masquer son insécurité elle a besoin d’aller continuellement trop loin et de prendre des risques inconsidérés. Cela paie, occasionnellement, mais majoritairement, ça se retourne contre elle, l’emmenant une fois de plus sur des routes qu’elle ne devrait pas emprunter.

Raconter la vie de Nancy Botwin en détails, c’est faire un résumé de chaque épisode de Weeds. Il n’y a donc pas ici une volonté d’exhaustivité. Cependant, si vous pensez qu’une information capitale doit être ajoutée, vous pouvez le faire dans les commentaires. Tout ce qui est en rapport avec ce qui se déroule dans la saison 5 est proscrit et sera immédiatement supprimé.