4 raisons de découvrir Quarry, un voyage violent et captivant dans l’Amérique des ‘70s

Quarry Saison 1

Avant de faire marche arrière il y a quelques mois, Cinemax — chaine secondaire du groupe HBO — cherchait à se réinventer avec des séries ambitieuses et différentes. Le problème est que, si l’approche fut payante sur le plan purement créatif, les créations originales de la chaine sont finalement restées confidentielles.

Avec Quarry, cela n’a pas changé, car cette adaptation des romans de Max Allan Collins par Graham Gordy et Michael D. Fuller est d’un genre qui n’est pas nécessairement en vogue au moment de sa diffusion, le crime drama néo-noir.

Quarry nous raconte l’histoire de Mac Conway (Logan Marshall-Green), un soldat qui revient chez lui à Memphis après avoir combattu au Vietnam en 1972. Accueilli dans la controverse, incompris par sa femme (Jodi Balfour), il se retrouve isolé. Il peut néanmoins compter sur Arthur, son frère d’armes. Quand ce dernier accepte de travailler comme assassin pour un homme mystérieux se faisant appeler The Broker (Peter Mullan) et qu’il se fait tuer, Mac doit prendre sa suite et payer la dette de son ami.

C’est comme cela que tout commence, mais Quarry a plus à offrir, la preuve en 4 points :

1. Une série qui défie les attentes

Contrairement à ce que le début pourrait laisser penser, Mac n’a pas un contrat à remplir par semaine. En fait, la saison se découpe en deux parties presque distinctes à ce niveau, avec des éléments qui couvriront tout de même les 8 épisodes.

Dans ce sens, Quarry est une série feuilletonnante qui suit Mac alors qu’il tente de reconnecter avec un semblant de normalité. Du moins, la normalité selon le citoyen américain moyen, car pour lui la guerre est ce qu’il y a de plus naturel. Il est un tueur.

2. Une exploration du passé trouble de l’Amérique

Cette première saison explore donc quelques dilemmes moraux liés aux meurtres commandités par The Broker, mais cela n’est clairement pas ce qui domine. On peut d’ailleurs faire le même constat en ce qui concerne les sujets socio-économiques abordés, en particulier parce qu’ils sont surtout là pour refléter la complexité de l’époque dans laquelle le show se déroule.

Quarry est en effet une série historique et, si on peut tragiquement faire des parallèles avec des évènements contemporains, il est difficile d’oublier que l’intrigue prend place il y a quelques décennies de cela. L’ambiance générale est alimentée par une esthétique travaillée dans les détails. Des musiques à la mode aux références politiques, tous les épisodes foisonnent d’informations qui nous offrent une représentation des ‘70s dont la beauté est contrebalancée par une confusion qui a fini par redéfinir l’Amérique dans son ensemble.

3. Une série qui ne ressemble à aucune autre

Il faut dire que le réalisateur Greg Yaitanes tient ici un rôle équivalent à celui de Steven Soderbergh sur The Knick. Non seulement il réalise tous les épisodes de cette saison, mais il travailla de concert avec l’équipe scénaristique pour développer sa vision. Après avoir impressionné sur Banshee, c’est indéniablement une perspective qui enchante et il n’a pas déçu à ce niveau.

La mise en scène est donc un point fort de Quarry. Chaque épisode nous livre par ailleurs un plan-séquence, les scènes d’action sont toutes aussi intenses qu’efficaces et les passages au calme sont magnifiquement cadrés. Techniquement parlant, la série est clairement parmi ce qu’il y a de plus réussi sur le petit écran américain dernièrement.

Cela offre une expérience de visionnage assez unique dans le sens où nous nous retrouvons devant un show que ne ressemble à aucun autre

4. Une série trop courte, mais intense

Avec seulement 8 épisodes, Quarry envoute, mais aurait pu être beaucoup plus. C’est le principal problème de la série, car elle avait beaucoup à raconter, mais se retrouve finalement limité par le temps.

Néanmoins, si la mythologie n’en était qu’à ses balbutiements, cette unique saison possède au cœur de ses intrigues des figures qui ont tout pour devenir iconiques et des idées intéressantes qui ont donné au combat de Mac contre ses fantômes une saveur particulière.


Au terme de sa courte saison, Quarry laisse ainsi le sentiment qu’elle aurait pu en dire beaucoup plus. Malgré tout, il faut admettre que ce qu’elle a délivré était assez envoutant et imprégné d’une telle personnalité qu’il est difficile de ne pas apprécier ce qu’elle avait à offrir. Il n’y a donc peut-être pas eu de suite, mais la série mérite malgré cela d’être découverte, surtout qu’elle forme un tout cohérent et abouti qui se suffit à lui-même.

Quarry est actuellement disponible sur le bouquet OCS.

Quarry - Saison 1 - Blu-ray - HBO
List Price: EUR 25,07
Price: EUR 19,91
You Save: EUR 5,16
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link