9 séries qu’il fallait voir durant cet été 2018

Maintenant que la saison estivale s’approche de sa conclusion et que la rentrée se profile à l’horizon, le moment est venu d’établir notre liste de recommandations des séries à côté desquelles il ne fallait pas passer durant ces derniers mois sous le soleil — comme le veut désormais la tradition sur Critictoo depuis quelques années.

Contrairement à l’année dernière, nous avons eu le droit à un évènement sportif important qui a eu un impact sur la programmation britannique qui a par conséquent été relativement inexistante. Néanmoins, ce ne fut pas le cas du côté américain, même s’il faut noter que la majorité des séries débuta vraiment au tout début de l’été, laissant le mois d’aout assez peu chargé.

Il y avait donc de quoi s’occuper, mais cela ne veut pas dire que la qualité était systématiquement au rendez-vous. Par contre, comme tous les ans, il y avait certainement des choses à voir. Certaines ne sont d’ailleurs pas encore terminées. Quoi qu’il soit, voici 9 saisons de séries qu’il fallait regarder cet été :

12 Monkeys (Saison 4)

Qu’y a-t-il de mieux qu’une excellente série qui se termine au bon moment ? 12 Monkeys a dépassé depuis longtemps tout ce que l’on pouvait en attendre. Plus ambitieuse que jamais et, même avec des moyens limités, elle va toujours plus loin au point d’en devenir épique et étrangement poétique dans sa conclusion. Beaucoup de suspense, de surprises et d’émotions, mais aussi la satisfaction de voir une histoire bouclée par des scénaristes qui savaient ce qu’ils voulaient dire. Ce qui est dommage, c’est que cela fait une bonne série de SF en moins à suivre.

Condor (Saison 1)

La série d’espionnage Condor, qui se base sur le roman « Les Six jours du condor » de James Grady et le scénario du film Les Trois Jours du Condor de Sydney Pollack, semblait destinée à être relativement générique dans son genre. Elle revisite une histoire qui a été maintes fois imitée, mais elle parvient à surprendre en ne cherchant pas à être autre chose que réellement divertissante. Et elle l’est avec ses multiples rebondissements, un découpage du récit maitrisé qui donne envie d’enchainer les épisodes rapidement et une intrigue qui a le mérite de questionner l’engagement de l’Amérique dans la politique internationale. Bref, c’est donc un divertissement vraiment efficace.

Humans (Saison 3)

S’étant totalement émancipée de la série sur laquelle elle est basée, Humans nous délivre une saison 3 qui s’attaque sans détour au problème de l’immigration en Angleterre, tout en développant toujours plus sa mythologie. Les Synths sont plus humains que jamais, alors que les humains remettent en question ce qui les rend différents et le résultat n’est pas simple. Le tout étant comme toujours servi par d’excellentes performances et des scénarios qui ne perdent jamais leur efficacité.

Lodge 49 (Saison 1)

Venu d’AMC, Lodge 49 semble au point de départ être ce que John From Cincinnati aurait pu devenir sans toute sa partie religieuse, mais elle s’avère rapidement être plus que cela. C’est l’histoire de Dud (Wyatt Russell), un homme qui a tout perdu, mais qui trouve une communauté dans laquelle il peut se reconstruire. Cela ne manque pas de mélancolie ni d’optimisme, un mélange inattendu qui fait de cette série un peu à part la curiosité de l’été.

The Sinner (Saison 2)

Après une très bonne première saison, The Sinner revient avec une nouvelle investigation dont on connait le coupable. Chercher à comprendre comment un garçon de 11 ans peut devenir un meurtrier a de quoi intriguer, mais quand on mêle ça à des traumatismes passés, une secte et des secrets à foison, cela captive sans effort. Surtout, Carrie Coon vole complètement la vedette à Bill Pullman (qui n’est pas en reste pour autant) et rend cette seconde saison encore plus intense et passionnante que la première.

Pose (Saison 1)

Une production de Ryan Murphy est toujours attendue au tournant. Malgré d’excellentes idées et un marketing intensif, le monsieur a souvent déçu à la longue. Mais cette première saison de Pose, en nous entraînant dans les ballrooms du New-York des années 80, en impose. En s’intéressant de près à la communauté transgenre et homosexuelle, la série délivre 8 épisodes exceptionnels où les larmes coulent à flots devant ces femmes — pour la plupart — qui cherchent juste leur place dans cette communauté, mais aussi dans le monde. Tout simplement parfait.

Harlots (Saison 2)

Le monde d’Harlots est peut-être limité à trois allées londoniennes, si on veut caricaturer, mais il se passe bien des choses, dans l’ombre des coins de rue ou en plein jour. Entre soif de vengeance et de pouvoir, alliances et mésalliances familiales, les femmes d’Harlots n’ont pas perdu de leur rage et de leur conviction pour la saison 2. La série embrasse pleinement sa noirceur pour offrir des situations encore plus désespérantes, mais où l’espoir n’est pas absent. Entre bons mots, répliques aiguisées, tenues à couper le souffle et performance électrisante, cette création d’Alison Owen et Moira Buffini remplit toutes ses promesses, et plus encore.

Dietland (Saison 1)

Marti Noxon (Sharp Objects) aime écrire sur et pour les femmes. Cela se voit d’autant plus avec Dietland qui, à travers le personnage de Plum, journaliste fantôme pour une éditrice en chef redoutable (Julianna Margulies), va explorer les diktats de la beauté et des normes dans une société qui n’accepte pas le surpoids. C’est un regard sans concession, mais plein de vérité, qui se construit dans ces dix épisodes, avec en toile de fond une révolte féministe ultra-violente. Étrange, percutant et juste.

Trial and Error (Saison 2)

Après un premier procès vraiment sympathique, Trial & Error nous revient en élevant encore plus le niveau. Cette seconde saison voit Josh, Anne et Dwayne défendre Lavinia Foster-Peck (la merveilleuse Kristin Chenoweth) accusée du meurtre présumé de son mari. Dans cette folle bourgade qu’est East Peck, là où les samedis ne sont comptés que si l’élan voit son haleine (oui, vous lisez bien), le rire n’est donc jamais loin, mais sans être au détriment d’une intrigue extrêmement bien écrite et d’une absurdité absolument jouissive. Un must see, une excellente saison de comédie.

 

Et pour vous, quelles séries fallait-il voir cet été ?

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link