Le Redshirt, ce personnage de série qui existe juste pour mourir

Des Redshirts en compagnie de Kirk dans Star Trek, la série originale

Alors que Star Trek s’apprête à célébrer son 50e anniversaire, l’univers créé par Gene Roddenberry continue de s’étendre. En plus d’un nouveau long-métrage au cinéma, une série est en développement pour l’année prochaine.

Voilà de quoi nous offrir de nombreuses scènes avec des redshirts, ces personnages portant – oh surprise ! – une chemise rouge sont envoyés en mission pour ne quasiment jamais revenir.

Le redshirt (ou Red Shirt) est donc un archétype de personnage de fiction qui a pour but de mourir pour souligner le danger d’une scène. Issu de l’univers Star Trek, le terme désigne directement les officiers de la sécurité de Starfleet. Ces messieurs (nous étions dans les années 60, n’oublions pas) que l’on venait de rencontrer se voyaient convier à la fête –  enfin la mission – pour mieux y laisser la vie.

Ils accompagnent ainsi nos héros sur le terrain dans le seul but d’être sacrifiés. Ils existent pour illustrer à quel point l’ennemi est dangereux, même si l’histoire ne donne aucune valeur à leur existence. Il peut arriver qu’un redshirt se voie octroyer un rôle plus important dans l’intrigue, mais cela ne change rien à sa mission première : mourir !

Dans de telles conditions, il n’est pas étonnant que le redshirt ne possède que très rarement un nom complet. Au mieux, il obtient un rang et un nom de famille.

Bien que ce terme nous vienne donc de la série originale Star Trek, il n’était pas nécessaire de porter la chemise rouge pour tomber au combat. Un certain nombre de membres de l’équipe avec une chemise bleu ou jaune seront tués. Il faut par ailleurs attendre le septième épisode du show pour que les premiers redshirts soient éliminés.

Sur un plan statistique, les redshirts ne représenteraient en fait que 58% des morts. Ces derniers étant plus nombreux, leur taux de mortalité se révèlent pour le coup inférieur à ceux en jaune.

Mieux que cela encore, dans l’épisode 23 de la saison 1 (intitulé A Taste of Armageddon), aucun des trois redshirts accompagnant Kirk (William Shatner) et Spock (Leonard Nimoy) ne trouve la mort. En vérité, le nombre de pertes dans Star Trek est en dessous de la réalité, faisant du Capitaine Kirk un excellent leader sur ce point.

Reste que le redshirt fait aujourd’hui partie intégrante de Star Trek qui ira jusqu’à s’amuser du concept dans son univers littéraire. Au cinéma, J.J. Abrams prendra un malin plaisir à tuer ses pauvres bougres dans son film en 2009.

Le rouge leur va si bien que Scotty et Uhura
Le rouge leur va si bien ! Scotty et Uhura, deux membres réguliers de Star Trek défiant la mort en continu

Le concept du redshirt dépasse également celui de Star Trek, il fut employé dans d’autres productions et on y fait parfois explicitement référence.

C’est ainsi qu’une franchise comme Stargate a créé ses propres Redshirts qui sont incarnés par les autres équipes SG, spécifiquement SG-11 où toute l’équipe est morte au moins deux fois.

Il n’est pas nécessaire de porter un haut rouge, même si on peut noter que ce sera le cas pour les agents de la sécurité au CTU dans 24 en saisons 4 et 5 – jusqu’à ce qu’ils soient tous tués lors d’une attaque au gaz neurotoxique. Être un agent de terrain de la CTU se révèle particulièrement dangereux si on ne s’appelle pas Jack Bauer. Espérons pour eux que cela change dans 24: Legacy.

Si de nombreux protagonistes trouvent la mort dans Lost, cette création de Damon Lindelof et Carlton Cuse aura ses propres redshirts que ces derniers nommeront des meat socks. Les scénaristes joueront autant qu’ils peuvent avec le concept et les attentes du téléspectateur sur le sujet en ne tuant pas toujours la personne attendue.

Lost a également fait une référence explicite au redshirt au sein de sa première saison. Boone (Ian Somerhalder) fournit la définition du mot à Locke (Terry O’Quinn, qui a fait la guest star dans The Next Generation). Cela faisait explicitement référence à la mort prochaine du personnage.

Rien d’étonnant non plus à ce qu’il y ait des Redshirts dans Doctor Who, un rôle souvent rempli par les militaires. Le personnel de UNIT, avec leur béret rouge, en sont les principaux représentants, même si la série britannique a elle aussi exploité le concept plus d’une fois en faisant croire que cela allait se produire sans que cela soit le cas.

À l’évidence, le redshirt est un personnage que l’on croise donc régulièrement dans les séries de genre ou d’action, jusqu’à devenir un terme commun, tout particulièrement dans la science-fiction. Et, entre nous, on ne se lasse pas de voir ces hommes se faire tuer !

Terminons par signaler que le redshirt est dans le camp des gentils. Ce sont les Minions ou les Mooks qui remplissent cette fonction lorsqu’ils servent les forces du mal.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires