Au-delà des adaptations, les romans de Stephen King s’invite dans les séries

8 Mai 2016 à 12:12

Misery de Stephen King dans Fresh Off The Boat

Stephen King est un auteur à succès qui voit régulièrement ses œuvres porter à l’écran – que ce soit sur le grand ou le petit. Rien d’étonnant quand on a vendu plus de 350 millions de livres dans le monde en près de 40 ans. 11.22.63 a donc récemment été adapté par Hulu, alors même que Spike a récemment annoncé une adaptation en série pour Brume – aka The Mist.

Quoi qu’il en soit, si Stephen King voit ses romans être retranscrits de manière plus ou moins fidèle sur le petit écran, ces derniers font aussi leurs apparitions dans les séries télévisées grâce à des personnages qui aiment lire ses ouvrages. Ci-dessous, voici 5 séries où l’on a pu voir un roman de Stephen King, certaines trouvant ainsi un moyen de faire référence à ce maitre de l’horreur qui a assurément inspiré plus d’un scénariste…

Le Fléau dans Revolution (Ghosts –  1.12)

Le Fléau de Stephen King dans Revolution saison 1

Œuvre majeure de King, Le Fléau – de son titre original The Stand – nous relate comment une pandémie de grippe créée en laboratoire de répand à travers les États-Unis et détruit la plus grande partie de la population. Les survivants se scindent en deux groupes diamétralement opposés pour nous offrir une relecture du classique combat entre le Bien et le Mal. Du classique Stephen King qui a d’ailleurs connu une adaptation télévisuelle et qui mérite sans aucun doute un nouveau portage à l’écran.

C’est à l’évidence une source d’inspiration pour Revolution et les scénaristes ne l’ont jamais dissimulé. En plus du livre qui apparait, Randall tient son nom du méchant du roman de King, alors que Miles et Charlie emprunteront les noms des personnages comme alias. La série a également fait référence à The Dark Tower aka La Tour Sombre.

Carrie dans Castle (Smells Like Teen Spirit – 6.15)

Carrie de Stephen King dans Castle

Si Castle a un penchant prononcé pour Hitchcock, ce n’est pas sa seule source d’inspiration. La série ayant toujours pris un soin particulier à expliciter ses références, rien d’étonnant à voir Carrie faire son apparition dans un épisode où Castle retourne dans son ancienne école suite au meurtre d’une adolescente. Le tout lui faisant penser qu’une adolescente avec des pouvoirs de télékinésie pourrait être responsable. Pas la peine donc de faire un dessin, l’histoire est inspirée par celle de King, l’épisode comprenant également des comic books Astonishing X-Men pour parfaire l’ensemble.

Le book club Stephen King dans Fresh Off The Boat

Christine de Stephen King dans Fresh Off The Boat

Cette plus que sympathique comédie ABC nous ramène dans les années 90 auprès de la famille Huang qui a quitté Chinatown à Washington D.C. pour s’installer à Orlando en Floride dans le but d’ouvrir un restaurant à la thématique du cowboy. Jessica Huang est la mère de famille, une pragmatique qu’il n’est pas aisé de terrifier sauf si vous vous appelez Stephen King. Elle dévore les livres de l’auteur, jusqu’à avoir un book club avec sa voisine – qui partage donc son amour pour les romans de l’écrivain.

Tout a commencé avec Cujo et depuis, Jessica a également lu Misery, Pet Semetary (Simetierre) ou encore Christine.

The Shining dans Arrow (A.W.O.L. – 4.11)

Felicity lit The Shining de Stephen King dans Arrow saison 4

Lorsque Felicity s’apitoie sur son propre sort et décide de rester enfermée chez elle, elle lit du Stephen King et, sans surprise, c’est The Shining qu’elle dévore pour l’occasion. Titre bien connu grâce à son adaptation signé Stanley Kubrick (que n’aime pas King), Jack Torrence lutte dedans pour conserver son équilibre mental. C’est une épreuve similaire – dans les grandes largesses – que traverse Felicity à ce moment de la saison 4 d’Arrow.

Rage dans Grimm (Nameless – 2.16)

Rage de Stephen King dans Grimm Saison 2

On termine avec Rage qui ne fait pas une véritable apparition dans la saison 2 de Grimm, mais qui est tout de même là. Grimm ne s’inspire aucunement de l’histoire, mais la page présente est utilisée comme un élément narratif avec d’autres – le tout étant lié au fait que King a publié sous son pseudonyme Richard Bachman comme les autres oeuvres qui sont référencés dans l’épisode. Rappelons pour le coup que c’est dans celui-ci que nous avons une référence à Farscape, avec l’utilisation du nom Aeryn Sun.

Pour Rage, ce dernier n’est aujourd’hui plus édité par choix de l’auteur à cause de son sujet sensible (un lycéen tue son professeur et prend sa classe en otage).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link