Ross et Rachel : L’amour selon Friends

7 Mar 2019 à 12:00

Dix ans. C’est le temps qu’il a fallu à ces deux nigauds pour admettre qu’ils ne pouvaient pas vivre l’un sans l’autre. Si Ross (David Schwimmer) et Rachel (Jennifer Aniston) sont aujourd’hui la quintessence du cliché du couple de sitcoms, c’est parce qu’ils ont grandement contribué à le forger. Considérés par beaucoup comme le couple emblématique de Friends, ils gagneraient sans mal la palme du duo le plus dysfonctionnel. Alors, pourquoi les aime-t-on autant ?

Bien qu’ils partagent une irritante immaturité émotionnelle, difficile sur le papier de faire plus incompatibles. Ross est un scientifique brillant qui cache derrière son air un tantinet maniaque une légère phobie sociale. Rachel est une jeune femme magnifique habituée à jouer de ses charmes pour obtenir ce qu’elle veut. Héritière déchue d’une riche famille, elle s’acclimate tant bien que mal à la vie d’un Américain moyen, avec un dédain à peine dissimulé.

Leur histoire remonte à l’adolescence. Déjà à cette époque, Ross était fou de la belle blonde, mais la jugeant hors catégorie, s’est empressé d’enfouir ses sentiments. Pas suffisamment profondément apparemment, parce qu’il suffit d’un seul regard dans le premier épisode de la série pour que tout remonte à la surface. En fuite de son propre mariage, Rachel débarque à nouveau dans sa vie et vient mettre le bazar dans son quotidien déjà bien mouvementé.

Après une longue période d’errances sentimentales, les premiers rapprochements surviennent, et les choses s’officialisent. Le manque de confiance, en eux autant qu’en l’autre, saupoudré d’un peu de jalousie, a raison de leur idylle naissante. Blessés, ils se consolent dans les bras d’un autre jusqu’à ce que l’un des deux réalise qu’il a encore des sentiments. Et rebelote pendant près d’une décennie !

Au-delà du côté répétitif et lassant, le duo souffre d’un mauvais équilibre et est développé avec la finesse d’un bûcheron ivre. Pourtant dotée d’un fort caractère, Rachel s’efface totalement dans son relation avec Ross jusqu’à devenir une abrutie naïve. Ce problème très caractéristique des années 1990 s’amenuise au fil de la série, malheureusement sans jamais vraiment disparaître.

Le point Godwin du n’importe quoi est atteint en saison 6, lors d’un mariage sous influence à Las Vegas, suivi de très près par un divorce. Les personnages sont aussi perdus que les scénaristes qui semblent jouer leurs dernières cartes. À ce moment précis, leur couple est un vrai gâchis, car ils fonctionnent parfaitement en tant que colocataires, et également comme parents, mais pas en tant qu’amants.

Peu de temps après leur mariage éclair, Rachel tombe enceinte. Les deux amis se réjouissent de la nouvelle et décident — après un accouchement aujourd’hui culte — de faire fonctionner leur relation en se focalisant sur leur nouvelle parentalité. Avec leur fille Emma, ils trouvent le liant et l’alchimie qui leur manquaient tant. Pour la première fois, on sent de la tendresse et ils laissent leur amitié s’épanouir sans forcer les choses.

Cette épiphanie arrive malheureusement trop tard et le public s’est lassé. Pour calmer les ardeurs des fans a débarqué le couple improbable formé par Monica (Courteney Cox) et Chandler (Matthew Perry). Exact opposé de Ross et Rachel sur qui le sort semble s’acharner, Monica et Chandler jouent principalement sur l’empathie et le réalisme, devenant rapidement le couple auquel le spectateur s’identifie. Le couple originel est alors progressivement délaissé pour le second couteau, bien plus agréable à suivre.

Cette prise de recul profite grandement à Ross et Rachel qui reprennent leur souffle et se renforcent individuellement. Ils préparent en douce un ultime coup d’éclat, histoire de crier au monde entier qu’ils sont et resteront le couple iconique de Friends. La saison 10 sonne l’heure des retrouvailles, mais ces tendres moments sont vite écourtés lorsque Rachel part pour l’Europe, poussée par Ross à croire en ses rêves.

Parce qu’on n’est jamais aussi prêt à faire des folies que dans l’urgence, c’est dans les derniers instants que Ross se réveille. Il poursuit sa belle dans un très glamour hall d’aéroport et délivre l’une des déclarations d’amour les plus kitsch de la série, qui ne manquera cependant pas de tirer quelques larmes au grand romantique qui sommeille en chacun.

Avec eux, la série s’achève sur une promesse et beaucoup d’espoir. Connaissant leur passif, il est hautement probable que les difficultés ne se soient pas arrêtées sur ces beaux sentiments. Naïfs que nous sommes, on est néanmoins suffisamment convaincu par leur couple pour croire qu’ils sauront enfin les surmonter.

En saison 2, Phoebe (Lisa Kudrow), qui tentait de convaincre Ross que Rachel était la femme de sa vie, a déclaré « She is your lobster » (« Elle est ton homard »). C’est sur cette parfaite analogie qui a aussi peu de sens que l’intégralité de cette histoire d’amour qui n’aurait pas dû être que s’achève cette rétrospective. Ross et Rachel divisent, mais leur héritage se retrouve aujourd’hui partout et les débats qu’ils provoquent sont encore vivaces, deux preuves qu’ils ont gagné leur place au sein des grands couples de télévision.

L’intégralité de Friends est disponible en Blu-ray et sur Netflix.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link