Qui est Sarah Paulson, l’actrice fétiche de Ryan Murphy ?

Sarah Paulson

En plus d’avoir fait connaitre Jessica Lange a un tout nouveau public, Ryan Murphy aura également offert une notoriété à Sarah Paulson grâce à American Horror Story et récemment American Crime Story. Elle est un peu sa reine de l’anthologie, qui passe d’un rôle à un autre pour dévoiler une nouvelle facette de son talent. L’actrice qui vient tout juste de remporter son premier Emmy a déjà plus de 20 ans de carrière derrière elle…

Tout commença le 17 décembre 1974 à Tampa, en Floride, où Sarah Catherine Paulson passera les cinq premières années de son existence. Quand ses parents divorcent, elle vit avec sa mère à New York. Elle reçoit un enseignement à Brooklyn et passe ses étés chez son père à Tampa, avec ses deux sœurs. Elle sait très jeune qu’elle veut devenir actrice et elle donne vie à différentes productions théâtrales improvisées chez elle dans lesquelles ses sœurs jouent. Sur un plan scolaire, elle est acceptée dans un programme d’arts de la prestigieuse LaGuardia High School avant de rejoindre l’American Academy of Dramatic Arts à New York.

Paulson fait ses débuts à Broadway à 19 ans, en 1994 dans The Sister Rosenweig. Cette même année, elle est aussi dans Talking Pictures — une pièce Off-Broadway. Après cela, il ne lui faut pas longtemps pour qu’elle fasse ses premiers pas à la télévision en tant que guest dans Law & Order (NBC, 1994), ce qui la mène à décrocher un rôle dans le téléfilm Friends at Last (CBS, 1995).

Elle fait ensuite impression dans la série culte American Gothic (CBS, 1995-96) où elle incarne Merlyn Temple qui aide son frère (Lucas Black) à trouver son chemin parmi les manigances du shérif de la ville (Gary Cole). Le show est annulé au bout d’une saison et l’actrice en profite pour faire ses débuts au cinéma dans le film indépendant Levitation (1997) qui relate l’histoire d’une jeune femme enceinte qui recherche sa mère biologique. Outre quelques apparitions à la télévision, elle attire plus l’attention au théâtre dans la peau d’un personnage secondaire dans la pièce Off-Broadway Killer Joe (1998).

Elle ne met pas trop de temps à retrouver un rôle de régulière dans une série, cette fois-ci dans la comédie romantique Jack & Jill (1999-2001) sur The WB, où elle campe l’ex-petite amie de Jack (Ivan Sergei). Après l’arrêt de cette dernière, elle décroche le premier rôle de Leap of Faith (2002), une sitcom NBC qui sera annulée au bout de 6 épisodes.

Jack and Jill avec Sarah Paulson
Sarah Paulson et le casting de Jack and Jill. Ca ne nous rajeunit pas !

En parallèle à ses performances sur le petit écran, elle tourne dans quelques longs-métrages, dont What Women Want (Ce que veulent les femmes – 2000), aux côtés de Mel Gibson, ou encore Down With Love (Bye Bye Love – 2003) avec Renée Zellweger et Ewan McGregor – toujours dans le genre comédie romantique. Dans un autre registre, elle apparait dans Serenity (2005), le film qui fait suite à la série Firefly.

À cette même période, elle débute sa collaboration avec HBO dans le téléfilm Path to War (2002) où elle interprète la plus jeune fille de Lyndon B. Johnson (Michael Gambon), avant quelques années plus tard de camper Alice Isringhausen dans Deadwood (2004-06) le temps de 6 épisodes. Elle retravaillera pour la chaine avec le téléfilm Game Change (2012), où elle joue Michelle Wallace – une performance qui lui vaudra plusieurs nominations dont une aux Emmy Awards.

Elle retourne ensuite à Broadway pour y incarner Laura Wingfield dans The Glass Menagerie, aux côtés de Jessica Lange, son actrice préférée, qu’elle retrouvera sur American Horror Story. Elle décroche également l’un des premiers rôles de Studio 60 on the Sunset Strip (2006-07). Même si la série fut vite annulée, cela lui valut d’être nommé aux Golden Globes.  Elle côtoie de nouveau sur le show Amanda Peet, rencontrée sur Jack & Jill. Elle a par ailleurs aussi tourné dans le film indépendant Griffin and Phoenix (2006) avec l’actrice.

Sarah Paulson enchaine donc malheureusement les projets qui peinent à trouver le succès, que ce soit au cinéma ou à la télévision. Ainsi, elle est la tête d’affiche féminine de Cupid en 2009 sur ABC qui se fera annuler rapidement. Juste avant, elle collabore avec Ryan Murphy, le co-créateur d’American Horror Story, sur le pilote de Pretty/Handsome (FX, 2008) qui ne fut pas commandé en série. Le duo s’était rencontré quelques années plus tôt sur un épisode de Nip/Tuck.

Sarah Paulson dans American Horror Story : Coven
Sarah Paulson dans American Horror Story : Coven

Au cours de cette période, elle fait la guest dans plusieurs shows : Desperate Housewives (ABC, 2007 et 2011), Grey’s Anatomy (ABC, 2010) où elle joue Ellis Grey jeune, Law & Order : Special Victim Unit (NBC, 2010) et surtout American Horror Story. Elle participe alors à 3 épisodes de la première saison. Nous sommes en 2011, une année qui marque un nouveau tournant dans la carrière de l’actrice.

En effet, elle est aussi dans le film Martha Marcy May Marlene (2011), diffusé dans plusieurs festivals, accumulant les critiques positives et gagnant de multiples prix. S’ensuit Game Change (2012) pour HBO, évoqué un peu plus tôt et bien entendu, l’extension de sa participation à American Horror Story qui se poursuit. Elle a joué à ce jour dans toutes les saisons, ce qui lui vaudra 4 nominations aux Emmy Awards.

Elle finit par remporter cette prestigieuse statuette grâce à American Crime Story : The People V. O.J. Simpson, autre anthologie de Ryan Murphy qui traite du procès du célèbre joueur de football américain. Paulson prête ses traits à la procureure Marcia Clark.

La fructueuse collaboration entre l’actrice et Murphy se poursuit donc et continue de s’étendre. Annoncée dans la saison 2 d’American Crime Story, Sarah Paulson fait également partie de la distribution de sa nouvelle anthologie pour FX, Feud, qui a pour objectif d’explorer de célèbres querelles. La première saison s’intéressera à la légendaire rivalité qui existait entre Joan Crawford (Jessica Lange) et Bette Davis (Susan Sarandon), avec Paulson incarnant l’actrice oscarisée Geraldine Page (Mémoires du Texas).

Si le petit écran occupe bien l’actrice, elle continue néanmoins de jongler entre cinéma, théâtre et télévision. Début 2013, elle donnait la réplique à Danny Burstein dans la pièce Off-Broadway, Talley’s Folly, alors qu’on a pu la voir dans Mud (2012), 12 Years a Slave (2014) ou encore Carol (2015). Elle a d’ailleurs été annoncée à la distribution de Ocean’s Eight, sorte de version féminine du film de braquage Ocean’s Eleven.

Côté vie privée, Sarah Paulson a toujours été discrète. Elle a entretenu une relation entre 2004 et 2009 avec Cherry Jones. Il s’agissait alors de sa première relation avec une femme, n’étant sorti qu’avec des hommes avant dont Tracy Letts avec qui elle a été fiancée. Elle est depuis 2015 en couple avec l’actrice Holland Taylor.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link