Screamtictoo : Quand Critictoo imagine son slasher dans le monde série

31 Oct 2017 à 16:00

Le genre de l’horreur à la télévision connaît autant de réussites que de déconvenues. Avec ses multiples visages, il est difficile d’avoir une œuvre qui plaît à tous puisse faire aussi peur qu’elle intrigue. Popularisé dans les années 70 par Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper ou encore Halloween de John Carpenter et qui fut remis à la mode dans les ’90s avec la série des Scream de Wes Craven, le genre du slasher a connu une vie plus mouvementée à la télévision, entre Scream Queens, American Horror Story (parfois), Slasher.

À l’occasion de cette Halloween 2017, avec l’équipe de Critictoo, nous nous sommes réunis pour concocter notre propre slasher. Du moins, le casting idéal d’un film ou d’une série répondant aux codes du genre. Des personnages stéréotypés, nous sommes allés chercher dans nos séries préférées (ou non) ceux qui s’intégreraient parfaitement dans une nuit d’horreur avec la mort au bout.

Et pour mener cela, nous avons choisi :

Peyton Sawyer, l’héroïne

Une nuit noire, dans une grande maison, Peyton Sawyer s’apprête à regarder un film d’horreur. Le téléphone sonne, quelqu’un la harcèle et, d’une voix rauque, menace de tuer tous ceux auxquels elle tient dans d’horribles souffrances.

L’héroïne de One Tree Hill a connu sa dose de psychopathes la poursuivant dans la série et a toujours su rebondir, se défendre et reprendre le dessus sur son assaillant.

Max Black, la meilleure amie cynique

Peyton appelle donc sa meilleure amie, Max, à la rescousse. Celle-ci, cynique à souhait, pense à une vaste blague d’un camarade du lycée. C’était sans compter sur les nouvelles…

Qui de mieux que Max Black (Two Broke Girls) pour apporter à un slasher ce second degré nécessaire et caustique, cette réplique qui tue au bon moment ?

Barry et Iris, les premières victimes

On annonce la mort suspecte par décapitation d’un couple sans autre histoire que quelques excès de vitesse. Les premières victimes de ce qui va être une tuerie en série où les lycéens vont y passer peu à peu.

Les premières morts dans un film d’horreur sont bien souvent les plus dispensables, risibles ou imprudentes : Barry et Iris (The Flash), couple insupportable à l’égoïste imprudence se prêtent donc parfaitement à l’exercice.

Don et Betty Draper, les parents absents et aveugles

Don et Betty, les parents de Peyton, mondains absents, ne prennent pas les menaces adressées à leur fille au sérieux et, malgré le climat sombre qui s’installe dans la communauté, laissent leur fille sans surveillance pour mener la grande vie.

Les Draper ne sont pas connus pour être les meilleurs parents du monde dans Mad Men. Alors après avoir traumatisé Sally, leur fille, pourquoi pas les caster dans ce rôle qui leur irait comme un gant ?

Riggins, le love interest

La ville est sens dessus dessous et Peyton a bien besoin de son petit-ami, Tim Riggins, pour la soutenir dans les épreuves qui s’enchaînent : lycéens qui meurent tous étêtés, suspicions qui se propagent, coups de téléphone répétés à l’intention de Peyton. Il joue le mâle alpha qui n’en mène en réalité pas plus large que les autres.

Tim Riggins, figure du bad-boy de Friday Night Lights n’est peut-être pas le petit-ami parfait mais est rassurant et celui que l’on voudrait à nos côtés dans pareille situation.

Keith Mars, le flic au timing pourri

Face à la peur et la vindicte, Keith Mars essaie d’élucider l’affaire et maintenir l’ordre dans une ville déboussolée. Pourtant, même s’il a tout tenté, il arrive trop tard pour empêcher les meurtres et notamment le dernier en date, celui de Tim.

Keith Mars (Veronica Mars) a tout du flic compétent sur lequel on peut compter, mais qui a un timing vraiment douteux, arrivant sur les lieux après l’alerte.

Vic, son adjointe compétente mais malchanceuse

Après de multiples gardes à vue (dont celle de Max), le tueur est toujours dehors, prêt à frapper à nouveau. C’est sans compter sur Vic, l’adjointe de Keith, qui rassemble les indices et se rapproche peu à peu du serial killer en listant toutes ses erreurs.

Longmire ne serait rien sans Vic (Katee Sackhoff) et sa dextérité qui fait d’elle une représentante de la loi sous-estimée, mais totalement compétente. Elle aurait alors déjà tout compris dans le jeu de notre tueur.

Paris, la journaliste opportuniste et avide de scoops

Mais Vic, prête à attraper le tueur, se fait elle aussi décapiter, mauvais endroit, mauvais moment. Paris, pigiste arriviste pour le journal du coin, profite d’être la première sur les lieux pour avoir le scoop de sa carrière, elle qui suit l’affaire depuis ses débuts.

Paris ne sort pas tellement de sa zone de confort dans notre film d’horreur où, si Stars Hallow dans Gilmore Girls ne connaît pas la criminalité, elle peut laisser exploser son caractère opportuniste et prêt-à-tout pour gravir les échelons.

Jughead, le nerd qui perce le mystère

Il faut alors compter sur Jughead, un ami secrètement amoureux de Peyton, pour avoir mené l’enquête et découvrir l’identité du tueur. Il se rend alors chez celle qu’il aime pour la prévenir, celle-ci étant la prochaine et dernière victime d’un plan diabolique qu’il a craqué.

Jughead (Riverdale) semble être typiquement le genre de personnage un peu marginal auquel on s’attache, bien plus intelligent que ceux qui le mettent dans l’ombre et qui, pourtant, connait un destin tragique.

Et le tueur est…

Mais c’était sans compter sur notre meurtrier qui attendait l’arrivée de Jughead chez Peyton et le tue sous les yeux de celle-ci avant qu’il ait eu le temps de la prévenir. Seule dans la maison avec une Max qui n’en mène pas large et un détective qui se presse mais est bien évidemment coincé dans le trafic des habitants qui fuient la ville, Peyton tente d’échapper à son assaillant. Après que celui-ci ait blessé Max à la jambe, Peyton défend sa vie et parvient, dans un dernier effort, à assommer le tueur qui, sous sa capuche, se révèle être… Paris !

Être une grande journaliste était un rêve qui vira à l’obsession quand elle se rendit compte que le fait-divers proche de chez soi faisait vendre et que son seul moyen de sortir de son trou était de créer l’opportunité d’écrire à propos d’un serial-killer local ! Une certaine idée de l’ambition…

 

Joyeux Halloween !

Tags : Scream Halloween Slasher moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires