Aujourd’hui, les networks ont des difficultés à annuler officiellement leur série tôt dans la saison et évitent autant que possible de les retirer de l’antenne pour des raisons économiques. Cela coûte moins cher de maintenir une série à l’audience plus que médiocre sur la grille que de devoir en promouvoir une nouvelle en peu de temps.

Reste qu’il arrive encore qu’une série soit annulée plus vite que son ombre – et cela signifie dans le cas présent après deux épisodes maximum. Malgré cette courte durée, les réactions que cela peut susciter sont diverses, de la série que l’on savait déjà condamnée à celle sur laquelle de grosses attentes reposaient en passant bien évidemment par les productions qui étaient juste mauvaises.

Voici donc 15 séries annulées après un ou deux épisodes :

Co-Ed Fever (1979) – après un épisode

Fin des années 70, les networks tentaient de capitaliser sur le succès du long-métrage Animal House. Alors qu’ABC avait Delta House — une adaptation du film –, NBC avait lancé en janvier 1979 Brothers and Sisters (qui n’a donc rien à voir avec la série avec Calista Flockhart). Le mois suivant, c’était au tour de CBS de présenter sa série qui surfait sur le phénomène avec Co-Ed Fever. La dernière arrivée fut aussi la plus vite déprogrammée, car elle ne passa pas le premier épisode. Son lancement officiel était prévu le 19 février, mais la chaine lui offrit une special preview après la diffusion de Rocky le 4 février. Ce fut un tel bide que CBS annula le programme entre temps.

À noter qu’aucun des trois shows ne survit à la saison. Comme quoi, Animal House ne fait pas une bonne série, juste de bons épisodes référentiels.

South of Sunset (1993) – après un épisode

South of Sunset – avec le musicien Glenn Frey, Aries Spears et Maria Pitillo – est un show un peu malchanceux. CBS offrit une bonne promotion à cette série de détectives écrite par John Byrum qui mélangeait comédie et suspense. Seulement, le pilote fut diffusé le 27 octobre, mais pas dans tout le pays. Beaucoup de stations coupèrent pour couvrir le feu qui toucha Malibu. Pour le coup, les audiences furent forcément mauvaises et c’était le pire départ que la série pouvait avoir. Ne voyant pas comment réussir à construire une audience après cela, CBS préféra annuler. 6 épisodes avaient été produits et 4 passèrent plus tard sur VH1.

Public Morals (1996) – après un épisode

En 1996, Steven Bochco co-crée Public Morals, une comédie policière avec Peter Gerety, Donal Logue ou encore Justin Louis qui suit la brigade des mœurs. La série est jugée trop vulgaire et raciste avec des protagonistes unidimensionnels. Aussi présent au casting, c’est Bill Brochtrup dans la peau de John Irving, un personnage de NYPD Blue et qui retournera d’ailleurs dans ce show après l’annulation de Public Morals.

Lawless (1997) – après un épisode

L’ancienne star de football américain Brian « the Boz » Bosworth a plus ou moins tenté de se faire une carrière d’acteur, mais cela n’a jamais pris. En tout cas, en 1997, il est à la tête de Lawless, une de série de détectives sur FOX. La chaine n’avait même pas envoyé de preview aux critiques et, au final, un seul épisode fut diffusé le samedi, immédiatement remplacé par des rediffusions. Il n’y a pas besoin d’une grande imagination pour s’imaginer que ce devait être mauvais.

Emily’s Reasons Why Not (2006) – après un épisode

Avec Heather Graham dans le premier rôle, Emily’s Reasons why Not avait été présenté comme une version prime time de Sex and The City. Enfin, quelqu’un avait dû vendre ainsi la série, car aucun exécutif à la chaine n’avait regardé le pilote malgré une commande pour une saison. La série avait alors été plus ou moins annulée avant même sa diffusion, et à l’époque, j’étais convaincue qu’il n’avait pas été diffusé. Et, pourtant si ! Le premier épisode passa à l’antenne le 9 janvier 2006 et suite à ses mauvais chiffres, le show fut annulé le 11.

Viva Laughlin (2007) – après deux épisodes

Dramédie musicale et remake de la série anglaise Blackpool, Viva Laughlin n’a même pas pu être sauvé par Hugh Jackman, producteur exécutif sur le projet et acteur. CBS avait pourtant misé un minimum dessus et fait sa promotion au cours des Tony Awards. Elle décide aussi de faire une preview et c’est l’échec : 8.4 millions de personnes regardent l’épisode, diffusé derrière CSI (soit 21.2 millions de téléspectateurs à l’époque). Elle est lancée officiellement quelques jours plus tard le dimanche soir, mais c’est fini, pour le plus grand plaisir des critiques qui trouvaient le show mauvais. CBS ira quand même jusqu’au second épisode.

The Beautiful Life (2009) – après deux épisodes

The CW voulait emmener le téléspectateur dans le monde de la mode avec The Beautiful Life, qui se reposait en partie sur l’expérience d’Ashton Kutcher dans le milieu, qui était producteur du show. La série mettait en scène Mischa Barton, Elle Macpherson, Sara Paxton et Corbin Bleu. Elle suivait un groupe de modèles qui partagent une résidence à New York City. La chaine diffusa seulement deux épisodes pour cause de mauvaises audiences (1.5 million au pilote et 1 million au second). Les 5 épisodes produits furent au final mis en ligne sur YouTube.

Lone Star (2010)  – après deux épisodes

Malgré une forte promotion et un succès critique, Lone Star fut la tragédie de la saison 2010-2011 pour ceux qui l’avaient regardé. C’est sans surprise que FOX arrêta Lone Star pour faute d’audience. Le show, qui mettait en scène James Wolk (plus connu sous le nom de Bob de Mad Men) dans la peau d’un arnaqueur qui mène une double vie, rassembla seulement 4.06 millions pour son premier épisode et tomba à 3.2 millions la semaine suivante. Ce fut la première série annulée de la saison.  La suivante fut …

My Generation (2010) – après deux épisodes

Bien avant Mr. Robot, Sam Esmail était dans le monde de la série télévisée mais on ne savait pas qui il était. Après l’annulation de The Uunusals, le créateur avait développé pour ABC ce faux documentaire qui suivait un groupe de camarade de classe 10 ans après leur obtention du diplôme. Diffusée dans la difficile case horaire du jeudi soir à 20h où la chaine peine à dégoter une série qui fonctionne, My Generation ne défie pas les probabilités et ne trouvera pas son public. Après un petit démarrage en compagnie de 5.22 millions de personnes, elle plonge de 31% avec le second épisode et c’est suffisant pour qu’ABC arrête directement les frais. Notons que la chaine de l’alphabet a fini par résoudre son problème en y mettant Grey’s Anatomy qui y coule des jours heureux.

The Paul Reiser Show (2011) – après deux épisodes

L’histoire de The Paul Reiser Show est un peu triste. NBC mise sur la star de Mad About You pour tenter de décrocher un nouveau hit sitcom en ces temps forts difficiles. Elle pousse sa chance, décide de lancer la production alors que la série n’est pas vraiment prête. Résultat : elle gaspille une opportunité en transformant un projet qui aurait pu être viable si elle avait pris son temps en un échec. La série semi-autobiographique de Paul Reiser obtient ainsi le titre du pire lancement pour une comédie de toute l’histoire de la chaine et seulement deux épisodes furent diffusés.

Work It (2012) – après deux épisodes

Il y a des évènements télévisuels que l’on espère se voir effacer un jour de notre mémoire. Cela doit être votre cas si vous aviez vu des images de Work It, création d’Andrew Reich et Ted Cohen qui obtint bien légitimement les pires critiques possibles. Le genre de séries que l’on sait déjà morte avant qu’elle n’arrive à l’antenne. Ce fut le cas et, à l’arrivée, ABC choisit de programmer des rediffusions de Last Man Standing. Et pour ceux qui ont été épargnés, Work It nous parlait de Lee (Ben Koldyke) et Angel (Amaury Nolasco), au chômage depuis un an et prêts à prendre n’importe quel job. Lee finira pas décrocher un emploi parfait pour lui, sauf que pour y parvenir, il doit se faire passer pour une femme.Enfin, terminons pas signifier que les 13 épisodes produits ont été diffusés en Nouvelle Zélande en 2013.

Lucky 7 (2013) – après deux épisodes

Pour un remake d’une série anglaise qui trouve son public à l’image de The Office, il y en a bien d’autres à côté qui échoue. C’était le cas en 2013 avec Lucky 7 qui adaptait The Syndicate. L’histoire s’intéressait à des employés d’une station service dans le Queens à New York qui jouent toutes les semaines à la loterie en se partageant le prix du ticket. Chacun d’entre eux a besoin d’argent et rêve de ce qu’il pourrait faire avec et aucun d’eux n’avait imaginé qu’ils finiraient par toucher le pactole. On ne saura donc jamais ce qu’ils ont fait avec tout cet argent (bien que cela n’est pas bien difficile à imaginer), car les chiffres d’audiences étaient mauvais avec une moyenne de 2.8 millions de téléspectateurs, dont 0.7 sur les 18-49 ans. Il était alors évident qu’elle serait la première annulée de cette saison.

The Assets (2013) – après deux épisodes

On reste encore sur ABC avec The Assets qui avait pour but de faire patienter jusqu’au retour de Scandal à l’antenne. Ne comprenant que 8 épisodes, la chaine de l’alphabet la retire de l’antenne suite à de très mauvaises performances. Son pilote avait séduit 3.78 millions de personnes (et du 0.7 sur la cible démographique). Le suivant tombait à 2.9 millions (et 0.6 pts). Cela établit The Assets comme le drama le moins suivi de la saison. Il s’agissait d’une minisérie d’espionnage s’intéressant à la traque d’une taupe au sein de la CIA dans les années 1980.

Of Kings and Prophets (2016) – après deux épisodes

Il arrive à intervalles réguliers qu’un network insiste pour mettre une série à son antenne alors que tous les signes sont là pour lui dire que cela ne va pas fonctionner. Of Kings and Prophets faisait partie de ceux-là. Présentée comme une saga, la série nous relate l’histoire de Saul, premier roi des israélites en Terre d’Israël (Ray Winstone) quit tente d’unir les 12 tribus israélites et protéger sa nation contre des attaques sauvages d’ennemis extérieurs. Initialement annoncée pour l’automne de la saison 2015-2016, elle fut repoussée pour laisser le temps de faire des révisions. Lire entre les lignes que c’était trop mauvais pour être diffusé, soutenu par un accueil loin d’être positif lors des upfronts. ABC aurait mieux fait de simplement annuler sa commande, vu que le show ne dépassera pas les deux épisodes, avec un pilote qui n’a réuni que 3.3 millions de personnes. Rappelons au passage que Wicked City, la première série annulée de cette saison après trois épisodes, était aussi proposée par ABC.

Doubt (2017) – après deux épisodes

Le dernier comeback en date de Katherine Heigl n’aura pas été un succès, bien au contraire, poussant le network américain à retirer la série de son antenne plutôt que de la laisser se poursuivre dans l’ignorance totale. Il faut dire qu’elle a délivré des chiffres inférieurs au plus bas réalisé par Code Black qui occupait la case horaire avant. Heigl y incarnait alors Sadie Ellis, une avocate brillante qui s’éprend de son client, Billy Brennan (Steven Pasquale), accusé d’avoir assassiné sa petite amie vingt-quatre ans plus tôt.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire