10 séries basées sur des Comics qui ne sont pas à propos de super-héros

22 Août 2019 à 12:00

Le succès de l’univers cinématique Marvel a propulsé les adaptations de comics sur les devants, noyant le marché de super-héros qui, pendant des décennies, ont rencontré des difficultés à quitter le format papier pour trouver une vie honorable sur les écrans de télévision ou de cinéma.

Il est donc aisé aujourd’hui de faire l’association « adaptation de comics = super-héros », mais cela serait limitatif. Certes, le marché du comics est dominé par les histoires de héros costumés dotés de pouvoirs extraordinaires qui se battent pour constamment sauver le monde, mais ce n’est pas tout ce que le marché américain de la bande-dessinée a à offrir, bien au contraire.

Cela se traduit d’ailleurs assez bien à la télévision ces dernières années, encore plus que durant les précédentes décennies, puisque nous avons de plus en plus d’adaptations de comics qui ne concernent pas les super-héros (comme Stumptown cet automne sur ABC). Pour preuve, voici une liste non exhaustive de séries récentes ou non démontrant parfaitement cela :

1. The Walking Dead

Basée sur le comic book éponyme de Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard, The Walking Dead ne nécessite pas de présentation, puisque c’est la série la plus connue au monde après Game of Thrones. Néanmoins, si vous vivez dans une grotte ou découvrez cet article 25 ans après sa publication, la série débute avec Rick Grimes (Andrew Lincoln) qui se réveille après plusieurs mois dans le coma et découvre un monde en ruine. Il part alors à la recherche de sa famille et, quand il la trouve, il apprend que les morts reviennent à la vie et ont décimé la majorité de la population. Avec un groupe de survivants, Rick tente de trouver un endroit sûr où vivre, mais réalise rapidement que les humains sont parfois plus dangereux que les morts.

2. iZombie

Continuons avec une histoire de zombie, celle série se basant sur le comics du même nom de Chris Roberson et Michael Allred. iZombie ne reprend cependant que quelques concepts de l’oeuvre originale, principalement que l’héroïne est une zombie qui adopte des traits de la personnalité des personnes dont elle mange le cerveau et peut par moment accéder à leurs souvenirs. Rob Thomas et Diane Ruggiero-Wright en ont fait une série policière dans la forme avec Liv Moore (Rose McIver) qui travaille à la morgue et aide le détective Clive Babineaux (Malcolm Goodwin) à résoudre ses enquêtes en mangeant le cerveau des victimes.

3. Tales from the Crypt

Lancée à la fin des années 80 sur HBO, cette anthologie horrifique est désormais un classique dans son genre et il serait facile d’oublier qu’elle trouve son origine dans le comic book Tales from the Crypt de William Gaines et Al Feldstein qui était publiée par EC Comics dans les années 50. La série nous propose donc dans chaque épisode un récit horrifique qui est introduit par le Gardien de la crypte dont l’humour noir l’a rendu assez inoubliable.

4. Deadly Class

Ils portent des costumes, mais ne sont certainement pas des super-héros. Les jeunes de Deadly Class trouvent leur origine dans le comics de Rick Remender et Wesley Craig, qui a justement été développé pour SyFy par Remender en personne et Miles Orion Feldsott. La série suit Marcus Lopez (Benjamin Wadsworth), un adolescent sans abri qui erre dans les rues de San Francisco en 1987. Là, il reçoit une invitation de Master Lin (Benedict Wong) pour rejoindre son école pour tueurs. Marcus doit ainsi trouver sa place dans cet environnement hostile où les étudiants sont des meurtriers voulant prouver leur valeur. Il rejoint alors un groupe dans lequel il est accepté et qui lui apprend les règles pour survivre.

5. Preacher

Autre excursion d’AMC après The Walking Dead dans le rayon comics, Preacher est basée sur le comics irrévérencieux, ultra-violent et désormais culte de Garth Ennis et Steve Dillon. La série emprunte des éléments clés de l’histoire et les réarrange à sa façon, offrant quelque chose de plus adapté pour la télévision. Preacher nous parle ainsi de Jesse Custer (Dominic Cooper), le révérend d’une petite bourgade du Texas qui se retrouve possédé par Genesis, une entité le dotant de pouvoirs. Il décida alors de redonner vie à son église, mais cela ne tourna pas comme il l’espérait. Maintenant donc, en compagnie de sa petite amie Tulip (Ruth Negga) et du vampire Cassidy (Joseph Gilgun), Jesse prend la route et part à la recherche de Dieu pour lui demander des explications.

6. The End of the F***ing World

Comédie noire de Channel 4 qui trouva le succès sur Netflix, The End of the F***ing World se base sur le comic book de Charles S. Forsman. Scénarisée par Charlie Covell, la série nous introduit à James (Alex Lawther), un solitaire vraiment peu enclin à communiquer avec d’autres personnes. Il préfère vivre dans sa tête, dans son monde violent. Naturellement, personne ne lui parle à l’école et il est content que cela reste ainsi. Tout change cependant quand Alyssa (Jessica Barden), une nouvelle venue, s’adresse à lui à la cantine. Adolescente enragée, Alyssa se sent déconnectée de sa mère, déteste son beau-père et rejette approximativement tout le monde. Du moins, jusqu’au jour où elle rencontre James. Alyssa voit en lui son âme sœur alors qu’il voit en elle une potentielle victime de ses pulsions psychopathes. Leur voyage débute…

7. Happy!

SyFy a une série dans l’univers de Superman (Krypton) qui n’est même pas basée sur un comics, mais elle a tout de même plus que Deadly Class dans le registre des adaptations. L’excentrique Happy! en est une qui se base ainsi sur la création de Grant Morrison et Darick Robertson. Cette histoire déjantée se centre sur Nick Sax (Chris Meloni), un ex-flic reconverti en tueur à gages qui a sombré dans l’alcool et dont la vie n’a plus réellement d’intérêt, pour lui en particulier. Après un contrat qui a mal tourné, son existence en perdition prend un détour inattendu. Il se met à voir un cheval ailé bleu terriblement positif et complètement imaginaire qui se fait appeler Happy. Ensemble, ils vont former le duo le plus improbable qui soit pour tenter de sauver une petite fille prénommée Hailey qui a été kidnappée.

8. Harsh Realm

Probablement oublié par beaucoup, la courte Harsh Realm était une création de Chris Carter qui vit le jour en 1999, alors que The X-Files et Millennium étaient encore des succès. C’était la série de trop pour Carter, puisqu’elle fut annulée après 9 épisodes, mais les fans du scénariste la connaissent bien malgré tout. Se basant sur le comics de James D. Hudnall et Andrew Paquette, la série suit Thomas Hobbes (Scott Bairstow), un soldat qui est envoyé dans une réalité virtuelle qui a été créée pour aider l’entraînement des soldats. Néanmoins, ce monde a été piraté par le général Santiago (Terry O’Quinn) qui en a fait son royaume et Hobbes doit le faire tomber s’il compte revenir dans le monde réel.

9. Dark Matter

Une fois de plus sur SyFy, mais cette fois dans le domaine du space opera, Dark Matter nous vient de Joseph Mallozzi et Paul Mullie qui adaptent ici leur propre comic book. Ces deux vétérans de Stargate SG-1 nous propose ainsi de suivre une histoire qui débute quand un groupe de personnes qui se réveillent amnésiques à bord d’un vaisseau spatial qui les transporte vers une colonie minière. Sur place, ils apprennent qu’un conglomérat minier a envoyé des mercenaires pour éliminer les miniers et leur voler la planète. Les 6 passagers découvrent alors à bord du vaisseau que ce sont eux les mercenaires. Ils doivent décider s’ils vont aider les habitants de la colonie.

10. Chilling Adventures of Sabrina

Tandis que Riverdale sur The CW n’est pas l’adaptation d’un comic book, se basant néanmoins sur l’univers d’Archie Comics, la série Netflix Les nouvelles aventures de Sabrina prend techniquement place dans le même monde (celui d’Archie Comics donc), mais elle est bien inspirée par un comic book du même nom écrit par Roberto Aguirre-Sacasa qui a également développé le show. L’histoire nous entraine à Greendale où, élevée par ses deux tantes paternelles, Hilda (Lucy Davis) et Zelda (Miranda Otto), Sabrina (Kiernan Shipka) fréquente le lycée de la ville avec des adolescents mortels. À l’aube de son seizième anniversaire, elle doit choisir d’être baptisée pour devenir une véritable sorcière ou renoncer à cette part d’elle pour devenir une simple mortelle, et ce, alors que des forces maléfiques menacent sa famille.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link